Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Football : Hugues Ngouélendélé table sur les réformes et la formation pour relever les défis

Le ministre des Sports et de l’Education physique, Hugues Ngouélendélé, a consacré toute la journée du 13 décembre 2017 aux entretiens avec les gestionnaires du football au Congo sur l’avenir du football congolais.



Le ministreHugues Ngouélendélé
Le ministreHugues Ngouélendélé
Le football congolais est malade. C’est la triste réalité. Il «peine à se relever, malgré l’appui significatif de la FIFA, de la CAF et du gouvernement congolais». Tous les participants aux deux séances de travail organisées par le ministre congolais des Sports et de l’Education physique l’on reconnu.

Fort de ce constat, le ministre Ngouélendélé a présenté la politique qu’il entend mener pour relever le défi.  Pour ce faire, il compte sur les associations sportives. Non sans souligner faire remarquer que «les associations sportives en général et les clubs sportifs en particulier ont du mal à s’arrimer à la nouvelle donne socio-économique, qui est la mondialisation des faits et la naissance de l’économie du sport».

Les mauvaises performances réalisées par le football congolais sont la conséquence de cela. Aussi le ministre en charge des sports entend-t-il mettre fin à la gestion financière inappropriée des clubs de football, l’irrationnel et la débrouillardise.

Il a exposé sa vision pour révolutionner le football dans le pays. Il sera exigé à chaque club d’élite (ligue 1 et 2) de la FECOFOOT d’avoir un directeur du centre de formation, un entraineur principal, un entraineur adjoint, un entraineur des gardiens, un préparateur physique, un médecin, un kinésithérapeute, un intendant général et une cellule de recrutement.

Les réformes proposées touchent également le volet administratif et juridique du fonctionnement d’une association sportive évoluant sur le territoire congolais. 

Toute association sportive devrait disposer d’un récépissé délivré par le ministère de l’Intérieur qui la reconnait comme association civile ; d’un agrément du ministère des Sports qui la reconnait comme association à caractère sportif ; et d’un acte d’affiliation à la fédération de sa discipline.

En outre, toute association sportive devrait disposer d’un siège officiel, d’un compte bancaire, d’un terrain d’entrainement, d’un numéro de téléphone, d’un fax, d’un site Internet, d’une adresse électronique, d’un budget, d’un sponsor ou des sponsors et d’un équipementier.

S’agissant de la formation, le ministre a notifié que celle-ci devrait concerner les équipes des juniors et cadets pour le renouvellement de l’élite. Une commission devrait être mise en place de manière urgente par le ministre, après consultation des différents acteurs. Elle sera charger de proposer un plan d’actions, en rapport avec les remèdes proposés lors de la Journée de réflexion sur le football congolais, tenue le 24 avril 2001 à Brazzaville.

En clair, Hugues Ngouélendélé fait obligation aux clubs de football de se comporter comme des opérateurs économiques, en application du droit commun des affaires. Pour qu’il en soit ainsi, ces associations sportives doivent diversifier leur source de financement en fonctionnant comme des sociétés commerciales à vocation sportive. Le ministre juge ces mesures que salutaires pour développer le football congolais.

Il a invité tous les acteurs concernés à faire preuve de solidarité et de responsabilité. C’est à ce prix que l’on parlera du football de niveau et des résultats. Dès que le sport roi se portera bien, les autres disciplines sportives emboiteront le pas. Le ministre des Sports et de l’Education physique est que convaincu que ces pistes de solutions feront renaitre le football congolais.

Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 15978 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 9003 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces