Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Des étudiants congolais en médecine rapatriés de Cuba poursuivront leurs études dans le pays


Brazzaville, 21 juin – (CONGO-SITE) – Ils étaient 138 au total, ces étudiants qui ont regagné le pays après avoir été rapatrié par Cuba, certains ayant commis des actes de violence en réclamant leurs bourses d’études, d'autres ayant connu une succession d’échecs en médecine et dans l’apprentissage de la langue officielle de Cuba qui est « l’espagnol ».



Des étudiants congolais en médecine rapatriés de Cuba poursuivront leurs études dans le pays
Selon les autorités congolaises, ces étudiants rapatriés de Cuba poursuivront leurs études dans le pays. Ils sont bien arrivés avec leurs dossiers académiques.

Ces étudiants étaient inscrits à l’Université de Cuba pour apprendre la médecine. En fin mars dernier, ils ont manifesté à Havane, réclamant 27 mois d’arriéré de bourses. Selon les autorités administratives cubaines, il a fallu l’intervention de la police pour disperser les manifestants.

Après ces manifestations, une délégation du gouvernement congolais s’est rendue à Cuba pour apaiser les tensions. A la suite de cette descente sur le terrain, le gouvernement congolais avait précisé qu’une partie de ces étudiants rentreraient au pays pour « avoir réclamé violemment leurs bourses d’études » et l’autre pour avoir enregistré de « mauvais résultats scolaires ».

Parmi les cent trente-huit étudiants en provenance de la Havane, figurent ceux qui sont rentrés avec des enfants. Elles ont mis au monde à Cuba, où l’Etat les avaient envoyées faire des études pour combler le déficit en personnel de santé, avec notamment le projet de construction des hôpitaux dans tous les départements du pays.

Les rapatriés étudiants congolais étaient escortés dans l’avion par cinq policiers et trois agents de sécurité, tous congolais, a indiqué une source diplomatique Cubaine.

On se souvient qu’en mai dernier, le ministre congolais des Affaires étrangères, Jean-Claude Gakosso, avait estimé que les étudiants protestataires « avaient franchi la ligne rouge » en ayant violemment réclamé le paiement de leurs arriérés de bourses devant l’ambassade du Congo à la Havane. «Les autorités cubaines ne souhaitent plus les voir sur leur territoire», avait-il ajouté.

Le gouvernement a garanti que, les conditions sont réunies pour la réintégration académique de ces cent trente-huit étudiants qui ont regagné Brazzaville. Dans les jours à venir, ces étudiants congolais expulsés de Cuba seront réinsérés académiquement et pédagogiquement à la Faculté de médecine de l’Université Marien-Ngouabi, selon qu’ils soient en quatrième ou cinquième année, voire en licence, explique la même source.

« Nous devons tirer bénéfice de l’important investissement que l’Etat a fait pour chaque enfant », avait dit le ministre de l’Enseignement supérieur, Jean-Richard Itoua, lors de la rencontre entre les membres du gouvernement et les parents des étudiants. Une manière de rassurer qu’aucun étudiant ne sera mis au bord de la route. Ceux qui sont rapatriés pour insuffisance de résultats, ayant notamment passé trois ans rien que pour l’apprentissage de la langue ou repris plusieurs fois, peuvent être orientés dans d’autres filières.

Rappelons que jusqu’en mars dernier, ces derniers accumulaient 27 mois d’arriérés de bourses. 12 mois leur ont été versés après les manifestations.

Diane Ondélé



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22361 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12666 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces