Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Denis Sassou N'Guesso au sommet du Caire sur la crise libyenne


Brazzaville, 23 avril – (CONGO-SITE) – Le Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, Président du Comité de haut niveau sur la Libye, a quitté Brazzaville ce mardi 23 avril, pour le Caire, la capitale égyptienne, où il prend part au sommet sur la crise libyenne, qui s’est ouverte ce jour même.



L’Union Africaine (UA) est de plus en plus préoccupée par la situation sécuritaire en Libye. La rencontre du Caire, organisée à l’initiative de son Président en exercice, l’Egyptien, Abdel Fattah Al Sissi, et du Président du Comité de haut niveau sur la Libye, le congolais Denis Sassou N’Guesso, vise à trouver une issue de sortie de la crise, après l’assaut lancé le 4 avril dernier par le maréchal khalifa Haftar pour s’emparer de Tripoli.

Selon un communiqué de la présidence égyptienne, en dehors de Denis sassou N’Guesso, sont attendus à ce sommet : Idriss Déby du Tchad,  Ismaïl Omar Guelleh du Djibouti, Paul Kagame du Rwanda, Mohamed Abdullahi Mohamed de la Somalie, et Cyril Ramaphosa d’Afrique du Sud.
 
Depuis qu’il avait été placé par ses pairs à la tête du Comité de haut niveau, Denis Sassou N’Guesso multiplie des initiatives en vue de la résolution du problème libyen. En février dernier, lors du 32ème sommet de l’UA tenue à Addis-Abeba, les Chefs d’Etat et de gouvernement ont adopté une feuille de route en vue du dénouement de la crise libyenne.
 
La feuille de route prévoyait un forum inter-libyen de réconciliation, en juillet 2019, avant les élections générales. Le Président Denis Sassou N’Guesso soutenait qu’il s’agissait-là d’un « chemin pragmatique et réaliste de sortie de crise, en vue d’un processus électoral apaisé en Libye ».
 
De passage à Brazzaville, où il a rencontré le Chef de l’Etat congolais, le 18 avril dernier, le président de la commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, a rappelé « le devoir de l’UA d’accompagner la Libye pour que la transition soit conforme à la volonté du peuple et surtout permettre le retour de la légalité constitutionnelle ».
 
Pour certains observateurs, plusieurs facteurs rendent complexe la solution à la crise libyenne. Parmi ces facteurs figure la multiplicité des interventions. L’UA veut que toutes les initiatives soient concertées et qu’elles associent les acteurs concernés et surtout l’UA.
 
Les dirigeants africains évoqueront l’évolution de la situation au Soudan, où le mouvement de contestation se poursuit après la destitution par l’armée du président Omar el-Béchir. Ce sont les premières rencontres des dirigeants africains de ce niveau sur le Soudan et la Libye.
 

Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22282 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12622 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces