Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro sous mandat d’amener de la justice française

Les avocats de Guillaume Soro ont dénoncé lundi le mandat d'amener émis par la justice française à l'encontre du président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire.



Un mandat d’amener a été émis par la juge d’instruction du Tribunal de grande instance de Paris, Sabine Kheris, dans le cadre de l’affaire qui l’oppose à Michel Gbagbo. Incarcéré à la fin de la crise postélectorale de 2010-2011 sous la surveillance de membres de l’ex-rébellion des Forces nouvelles, le fils de l’ex-président Laurent Gbagbo avait porté plainte en juin 2012 contre dix anciens comzones et Guillaume Soro pour « traitement dégradant et inhumain ».

Dans le cadre de cette procédure, ce dernier avait reçu fin septembre une convocation de la même juge l’invitant à se présenter en tant que « témoin assisté » le 21 octobre. Une convocation à laquelle il n’avait pas répondue pour cause de contexte politique chargé dans son pays. La présidentielle en Côte d’Ivoire, ayant eu lieu, quelques jours plus tard, le 25 octobre.

« Immunité diplomatique »

Ses avocats français, Me Benoit et Me Mignard, dénoncent dans un communiqué publié en fin de journée « un mandat délivré en méconnaissance des pratiques et usages diplomatiques admis et reconnus », alors que leur client se trouve en France en mission, d’une part pour rencontrer ses homologues français (le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, et le président du Sénat, Gérard Larcher) et d’autre part pour prendre part à la Conférence sur le climat (COP21), en tant que représentant de la Côte d’Ivoire « dûment mandaté par le président de la République de Côte d’Ivoire et par l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire ». Selon eux, il bénéficie donc entièrement d’une « immunité diplomatique ».

Guillaume Soro se trouve depuis quelques jours en France

Selon plusieurs sources, une dizaine de gendarmes se sont rendus ce lundi matin au domicile francilien de Guillaume Soro, sans que l’intéressé n’y soit présent. Réplique de son avocat, Me Benoit, interrogé par Jeune Afrique : « Étant donné que Mr Soro n’a pas de domicile en France, nous sommes réellement surpris par cette information et par la disproportion dans les moyens déployés pour une personne qui n’est que témoin assisté dans cette affaire. »

Guillaume Soro se trouve depuis quelques jours en France – après avoir effectué un voyage au Royaume-Uni, afin d’y rencontrer les autorités parlementaires du pays. Il a enchaîné les rencontres avec les parlementaires français mais aussi avec les autorités ivoiriennes, (le président Alassane Ouattara séjournait en France jusqu’à ce weekend, mais aussi le président du PDCI-Rda, Henri Konan Bédié). Il n’a pour le moment pas encore réagi personnellement. Selon l’un de ses conseillers, « il est serein », il tweete même :
 


« Mr Guillaume Soro a une confiance totale en la justice française. Il déposera d’ailleurs dans les plus brefs délais une plainte pour dénonciation calomnieuse à l’encontre de Michel Gbagbo et tous autres », explique son avocat Me Benoit.

Du côté du plaignant, on affirme que la procédure judiciaire suit « normalement son cours ». « La délivrance de ce mandat d’amener n’est pas du tout choquante, bien au contraire. Étant donné qu’il n’a pas répondu à la convocation de la juge, celle-ci utilise simplement les moyens qui sont à sa disposition afin de pouvoir l’entendre. Rien d’exceptionnel dans cette situation. D’ailleurs, tout cela aurait pu être évité s’il avait simplement répondu aux convocations de la juge.»

Plus d'INFOS sur JeuneAfrique.Fr

Reste une question : Guillaume Soro, qui comptait rentrer dans les prochains jours à Abidjan, peut-il concrètement être empêché de quitter le territoire français ?


Jeune Afrique.Com



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

10.Posté par Vinny NGOLELE le 09/12/2015 11:38
A mon avis, il est temps que les problèmes des africains soient résolus par les africains eux-mêmes et surtout en Afrique sans aucune intervention arbitraire des occidentaux. La France doit se poser tant de questions sur la montée en puissance du terrorisme en France, ce n'est pas que j'appui ici le terrorisme mais j'apporte quelques points d'éclaircissement, la France se passe pour un gendarme du monde, et elle se mêle dans tous les problèmes du monde c'est très anormal. Le respect et le principe de non ingérence doit régner en maitre dans les relations inter-pays.

9.Posté par Aymard MAKOSSO le 09/12/2015 11:32
Les occidentaux doivent cesser de se mêler dans la gestions des problèmes cruciaux des africains, car en aucun cas une autorité occidentale a été interpeller par la justice africaine quand on sait très bien le nombre des hostilités que les pays occidentaux ne cessent de faire en Afrique.

8.Posté par CHARLES EKEMBONGO le 09/12/2015 11:12
La juge d'instruction du Tribunal de grande instance de Paris, Sabine Kheris, a lancé ce mandat d'amener – qui permet d'obliger une personne mise en examen à répondre à une convocation – dans le cadre de l'affaire Michel Gbagbo. Le fils de l'ancien président ivoirien a porté plainte en 2012 contre Guillaume Soro et contre dix autres anciens chefs rebelles pour «traitement dégradant et inhumain», suite à son arrestation en 2011, au moment de la chute de son père, Laurent Gbago.

7.Posté par PATHY LORENZO le 09/12/2015 11:10
La poursuite judiciaire Contre M.SORO nous paraît un peu louche, C'est pour cette même raison que. le ministre des Affaires étrangères de Côte d'Ivoire, Charles Koffi Diby, a convoqué l'ambassadeur français à Abidjan ce mardi pour protester contre le mandat d'amener émis à l'encontre du président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, qui se trouve actuellement en France, à Paris, pour participer à la COP 21. «J’émets une vive protestation contre le mandat d’amener émis dans le cadre d’une plainte du fils de l’ex-président Laurent Gbagbo», a-t-il indiqué, au cours d'une conférence de presse.

6.Posté par NAPOLEON BONAPARTE BOLEZ le 09/12/2015 10:55
Oui, ça y est. Ca recommence encore.
Toujours les problèmes avec la justice. La France, le Burkina, la France encore.
Guillaume SORO est foutu. A moins qu'il en sorte blanchi. En tout cas je l'espère bien.

5.Posté par James Massoumba le 09/12/2015 09:40
Soro Guillaume a été sur tous les fronts et donc cela n'étonne guère personne; qu'il fasse alors preuve de courage de s'y rendre afin que le juge recueil les infos dont elle a besoin....

4.Posté par Patrick le 09/12/2015 09:38
Il y a jamais de perdu dans la vie car tout est cyclique et rien ne se perd dans ce monde en plein dynamisme. Si réellement Mr Soro est serein, alors qu'il réponde à l'invitation du juge vu qu'il a été convoqué en tant que Témoin Assisté; "Qui se sent morveux se mouche"

3.Posté par juleqs le 09/12/2015 08:22
Soro parade encore mais jusqu'à quand? La réalité le rattrapera et ce sera tant mieux pour le genre humain. Tuer et faire tuer n'est pas humain mais diabolique.

2.Posté par Victor le 08/12/2015 23:03
Reconnaissons que la récente crise socio-politique qu'a connue la Côte d'Ivoire dépasse l'entendement. Ce qui permet de dire que Guillaume Soro, en tant que leader de la rébellion, n'est pas un personnage exempt de tout reproche. Nous avons tous vu tournées en boucle sur les JT du monde entier la scène outrageuse d'un Michel Gbagbo brutalisé par des inciviques armés qui venaient de l'extraire (avec l'aide des forces spéciales françaises) du bunker dans le quei était retraché le President Laurent Gbagbo ainsi que sa famille. Du reste, il est bien établit que les pro Gbagbo ont eu à subir toute sorte de traitement dégradant en prison, il existe des images explicites qui attestent de cette réalité. Michel Gbagbo et autres cadres du FPI, sous la contrainte des armes, ont été sommés d'effectuer des séries de pompes humiliantes. Puis que la scène a été filmée puis diffusée.

1.Posté par magalie itoua le 08/12/2015 17:13
Les faits allégués, minimes restent à prouver. Michel Gbagbo s'est plaint des conditions de son arrestation. Aucune preuve de violences physiques n'a pu être établie lors de cette arrestation" la plainte déposée en 2012 par Michel Gbagbo, fils de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo. cela me pousse a croire a conflit politique .

1 2

Les Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22303 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12633 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces