Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : un nouveau mode de gestion attendu au trésor public

Dans le cadre des réformes des régies financières initiées par le gouvernement, des agents du trésor public réfléchissent, depuis hier à Brazzaville, sur la mise en place d’un nouveau mode de gestion de cette institution de l’Etat.



Ouvert par le directeur général de la comptabilité, président du comité des réformes publiques, Henri Loundou, l’atelier qui regroupe des cadres supérieurs du trésor public prend fin ce vendredi. Il permettra de dresser l’état des lieux et d’élaborer un plan d’action 2018, vue de la mise en place d’un mode de gestion plus « performant et cohérent».

Le directeur de la comptabilité à la direction générale du trésor public,  François Ngoma, a affirmé que la modernisation des services du trésor devrait être conforme aux objectifs de développement du pays et aux standards internationaux. Elle nécessite une bonne organisation en lien à la vision de la gouvernance publique.
 
«Il faut que nous travaillions pour faire appliquer la loi sur la transparence et la responsabilité dans la gestion des finances publiques, relative aux directives de la Communauté économique monétaire des Etats de l’Afrique centrale», a-t-il appuyé.
 
L’atelier des cadres supérieurs du trésor public ouvre la voie à la série des ateliers des régies financières, qui donneront lieu à l’élaboration d’un document de stratégie de gestion des finances publiques pour la période 2018-2022.
 
D’autres ateliers concerneront la direction générale des impôts ; la direction générale du budget ; l’inspection générale des finances ; les directions générations du contrôle budgétaire, de la comptabilité publique ; les institutions financières nationales ; l’Agence de régulation et de transferts de fonds ; l’Agence nationale d’investigation financière.
 
Selon Henri Loundou, «ces ateliers offrent une opportunité de discuter de façon responsable et critique, des dysfonctionnements éventuels de chaque régie financière aux fins d’améliorer l’existant».
 
En rappel, le 28 février dernier à Brazzaville, le ministre des Finances, du Budget et du Portefeuille publique, Calixte Ganongo, affirmait lors des travaux du colloque sur les réformes des finances publiques, que les réformes engagées ne pourront pas réussir sans l’informatisation des services des régies financières.
 
«Nous voulons que soit développé l’esprit de corps entre les différentes administrations avec le dialogue que favorisera l’interconnexion et l’intranet», a-t-il dit, soulignant la nécessité du changement des mentalités des cadres des régies financières et le respect des textes votés dans le pays.

Pour ne pas subir des fluctuations des prix du pétrole, le Congo doit procéder à la mise en place des pratiques qui devraient relâcher la pression sur le pétrole ; égaliser les dépenses publiques avec les recettes. Car, le pays vit actuellement au-dessus de ces recettes.

Gall Moumbéti


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 15977 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 9003 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces