Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : un hub de paiement digital pour optimiser les recettes de l’Etat


Brazzaville, 13 mars – (CONGO-SITE) - Les grandes, petites et moyennes entreprises qui effectuent les opérations de transactions financières doivent désormais reverser une commission de 1% à l’Etat, en application de la loi de finances 2019.



Congo : un hub de paiement digital pour optimiser les recettes de l’Etat
Pour permettre la concrétisation et la pérennisation de la source de revenu issue de la redevance sur les transactions électroniques, le gouvernement compte mettre en place le projet Hub de paiement digital. Il consiste, entre autres, à automatiser  la collecte des recettes liées aux  transactions électroniques et d’en contrôler les flux, afin d’empêcher les opérateurs de présenter des chiffres d’affaires factices. Ce projet  assure, en outre, l’interconnexion des institutions financières et de crédits, puis  les microfinances.

En effet, une réunion technique sur les modalités de mise en place de ce projet s’est déroulée le 11 mars, à Brazzaville, en présence de Léon Juste Ibombo,  ministre des Postes, télécommunications et de l’économie numérique. Comme inscrit dans la loi de finances 2019, 1% de commission des transactions en monnaie électronique  doit revenir à l’Etat congolais. Ainsi, selon une projection faite par le ministère des Postes, télécommunications et de l’économie numérique, environ trente-quatre milliards FCFA en trois ans, soit un peu plus de onze milliards par an, pourraient être encaissés par l’Etat et contribuer au budget de celui-ci.

« Ceci révèle l’importance non seulement du projet, mais aussi et surtout du comité technique interministériel qui doit veiller à sa réussite », a précisé Léon Juste Ibombo

Le comité technique interministériel est constitué des représentants du ministère des Finances, de l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques, de la direction générale du Développement de l’économie numérique, du groupement de sociétés congolo-indiennes Fss-Exact-It.

Ce sont ces entreprises qui s’occupent de l’édition des logiciels et applications destinés aux banques et services financiers. Ce comité dirigé par Léon Juste Ibombo a pour missions de suivre et évaluer le projet  Hub de paiement digital, d’examiner le rapport mensuel élaboré par les sociétés précitées sur la redevance prélevée et reversée à l’Etat, d’examiner les difficultés du projet pendant son déploiement et bien d’autres.

Notons que le comité  technique interministériel a été mis en place par la note n°0006 /MPTEN-CAB /19. C’est la Congolaise de Bank qui assurera la conciliation des redevances récoltées par le projet Hub de paiement digital.

Le ministre Léon Juste Ibombo a assuré que la mise en place du Hub digital requiert trois acteurs : l’opérateur technique qui apporte et installe sur fonds propres la technologie numérique; le régulateur ensuite, notamment l’Agence de régulation des transferts de fonds qui répertorie, autorise et régule les opérations de transfert de fonds et veille à leur régularité; enfin, l’Etat qui perçoit la redevance.

Source: http://www.adiac-congo.com; du 12 mars; par Quentin Loubou et Rude Ngoma (stagiaire)

Diane Ondélé



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 21081 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 11973 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces