Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : les dirigeants de l’IDC-Frocad regretteront leurs actes commis contre le peuple

Dans l’espoir d’accrocher ceux qui sont loin de la réalité et ceux qui manquent de repères historiques, les dirigeants de la coalition IDC-Frocad sont en train d’appliquer, avec un cynisme déconcertant d’ailleurs, la maxime de Joseph Goebbels selon lequel «un mensonge mille fois répété finit par devenir vérité». Malheureusement le faisant, ils augmentent la cote de la popularité de Denis Sassou N’Guesso. Le peuple les sanctionnera.



IDC-Frocad, le groupe des ingrats
IDC-Frocad, le groupe des ingrats

Le ténors de l’opposition radicale constituée par l'Initiative pour la démocratie au Congo (IDC) et le Front républicain pour le respect de l'ordre constitutionnel et l'alternance démocratique (Frocad) sont en train de démontrer ouvertement leur haine et leur ingratitude envers le Président Denis Sassou N’Guesso.

Les Congolais avertis qui regardent et scrutent leur comportement se rendent bien compte que l’IDC-Frocad est une bande des ingrats et des traîtres. Ils se posent une question : «S’ils ne sont pas reconnaissants à l’égard de Denis Sassou N’Guesso qui a fait d’eux des ministres, présidents des institutionsconseillers spéciaux, directeurs généraux, etc., que feront-ils pour nous une fois élus?».

L’ingratitude, comme l’a dit Hypolite de Livry, n’est qu’une bassesse quand elle s’en tient à elle-même, c’est-à-dire au défaut de reconnaissance. Mais, elle acquiert un caractère odieux, atroce, épouvantable, inconcevable, indéfinissable, quand de son état passif elle passe à un état hostile.


La grande majorité des Congolais a compris que  que la coalition IDC-Frocad n’est composée en majorité que des personnes ingrates, qui distillent le venin de haine et de mauvaise foi sans fondement. Ceci, sans se rendre compte que l’industrie du mensonge qu’ils construisent pourrait être néfaste pour eux-mêmes et sur les générations futures.
 
Aucun système politique ne peut résoudre tous les problèmes politiques.  C’est une illusion dangereuse que d’y croire. La majorité des Congolais sont conscients que Denis Sassou N’Guesso n’a pas encore résolu tous les problèmes du pays. Toutefois, ils sont fiers des réalisations déjà obtenues. Par ailleurs, ils savent que son départ ne permettra pas de résoudre tous les problèmes du pays. L’expérience amère des années 1992-1997 en dit long. Ce qui justifie le souhait des Congolais de voir toujours Sassou N’Guesso à la tête du pays.

Sur ce point, Pascal Ntsaty Mabiala et Claudine Munari qui ont passé cinq ans au pouvoir sans une seule infrastructure n’ont aucune leçon à donner à Sassou N’Guesso. Mathias Dzon, André Okombi Salissa, Charles Zacharie Bowao, Jean-Marie Michel Mokoko, Serge Blanchard Oba, Jacques Banangadzala, eux aussi devraient se taire, ne fût-ce que pour se respecter. Ils n’ont rien à reprocher au Président de la République sous lequel ils ont travaillé pendant plusieurs années. Jacques Banangadzala reproche-t-il à Sassou N’Guesso le fait de l’avoir laissé pendant trois mandats (9 ans) à la tête du Conseil supérieur de la liberté et de communication (CSLC), dont un seul mandat légal?

Jean-Marie Michel Mokoko reproche-t-il au Chef de l’Etat le fait de l’avoir rétabli dans son grade de généra, alors qu’il était dégradé et radié des FAC par les Ntsaty Mabiala et Claudine Munari qui sont redevenus ses vrais amis? Ou encore lui reproche-t-il le fait d’avoir fait de lui son conseiller spécial et son représentant spécial à l’UA ?

Tous ces leaders de l’IDC-Frocad, qui veulent s’inventer une bonne réputation, n'ont pas la morale à donner Denis Sassou N’Guesso. La seule leçon à retenir est que tous ceux qui ont critiqué, insulté et humilié Sassou N’Guesso avant, pendant et après la conférence nationale souveraine de 1991 ont fini par demander pardon à lui et au peuple congolais. Gandhi disait que «la haine tue toujours, l’amour ne meurt jamais», alors que le Bible enseigne que  «l’ingratitude est un poison pour nous-même».    

Mombéti Gall



Commentaires articles

1.Posté par Gos-Gaspard Lenckonov le 14/02/2016 09:30
Je suis désolé de constater que la politique est devenue comme de l'alcool pour les intellectuels congolais. Quand ils la pratiquent, ils s’aliènent et vendent aux chiens leur personnalité. A vrai dire, au village, les déclarations que font des éminentes personnalités comme le général Mokoko, Charles Zacharie Bowao, Ntsaty Mabiala, etc., ne devraient pas se faire publiquement.

La culture de chez nous enseigne qu’on ne taxe pas quelqu'un qui vous a appris à pratiquer la chasse ou la pêche de mauvais chasseur ou de mauvais pêcheur. Pourtant, rien n'empêche qu'on dise au maître qu'il a commis une erreur au cours d'une partie de chasse ou de pêche.

Elle enseigne également que quel que soit le nombre de maisons que pourra construire un enfant, il ne dépassera pas celui de son père. Pourtant, rien n'empêche à l'enfant de se vanter du nombre de ses maisons devant son père.

Je pense que si le général Mokoko, Mathias Dzon, Okombi Salissa, Claudiune Munari, Banangandzala, Serge Oba, Parfait Kolélas, Bowao et autres avaient connaissance de cette culture, ils s'abstiendraient de certaines déclarations à l’égard de Denis Sassou N’Guesso. Dommage! Ils sont en train de faire tomber le mythe de l'intellectuel.

2.Posté par Le dégoûté ! le 14/02/2016 10:16
Les dirigeants de l'IDC/FROCAD vous EMMERDENT !

Par contre, LES DIRIGEANTS DE LA MAJORITE MOURRONT DES 7 PECHES CAPITAUX ; a savoir :

- LA PARESSE
- L'ORGUEIL
- LA GOURMANDISE
- LA LUXURE
- L'AVARICE
- LA COLERE
- L'ENVIE

Auxquels il faut ajouter :

- LA CUPIDITE
- L'AVIDITE
- LE MENSONGE
- LE VOL
- LA PERVERSION DANS TOUS SES ASPECTS

3.Posté par jean-félicien Adoua le 15/02/2016 08:44
La reconnaissance n est pas de se monde voila que aujourd'hui Munari,Okombi,Kolélas ,Bowao sont des anciens ministres de Denis Sassou Nguesso le combattent et veulent en finir au siège suprême du scrutin prochain du 20 mars par des techniques peux crédible manipulation du peuple vers des soulèvements,incitations a la haine a bien voir si le président DSN était élu que deviendrait cette opposition qui n est pas une opposition politique mais a la personne et ceux qui sont manipulé que deviendront ils . Attendons les urnes .

4.Posté par sam le 15/02/2016 09:49
On reconnais les grands hommes aux destin national par leur capacité a proposer où de conduire le peuple dans la voix de la paix la stabilité et le développent. c'est tout le contraire de ceux qui se disent aujourd'hui opposant qui ne propose rien au peuple si non que des insultes à sassou qu'ils veulent tous remplacer. Que des petit esprit avides de pouvoir. Mais face a un grand homme d'état prouvé et approuvé comme DSN, ils reste pour le peuple congolais des carpeaux qui cherchent à cracher sur l'aigle.

5.Posté par Junior olembo le 15/02/2016 10:02
L'IDC FROCAD a démontré son incapacité devant le peuple et aujourd'hui malgré leur stratégie le peuple a déjà une idée arrêtée dans la tête qui est celle de la guerre, or le peuple est très hostile à la guerre.C'est ainsi que l'opposition est entrain de battre la campagne du président actuel sans se rendre compte.Et le constat aujourd'hui est que la côte du président a dépassé les attentes de l'opinion nationale qu'internationale et les sondages montrent que le président sera élu dès le premier tour

6.Posté par karim goma le 16/02/2016 11:33
C'est vrai que l'opposition regrettera leurs actes commis contre le peuple. Je l'affirme tout simplement par ce que tout leur projet de bidon des émeutes, des boycotts... a été vue aux yeux du peuples. On espérait avoir des vrais opposants pour les élections par contre nous avons des hommes incompétent qui ne pense qu' à leur propre bien et mettre la population à l'abris de tout acte de désobéissance. Heureusement pour nous, nous avons compris et personne ne rentrera dans cette danse.

7.Posté par max goma le 17/02/2016 11:29
Ces ingrats finiront un jour par regretter amèrement ce qu'ils ont fait. Monter et fomenter des coups d'état contre son peuple est un odieux et inhumain. Les membres de l'IDC-FROCAD, ont tellement fait mal au peuple congolais et il ne saura les pardonner.

8.Posté par Wangrin Alima le 18/02/2016 08:29
Par la publication de la video par le PCT et les généraux de la force publique, vous refusez à Sassou de prendre sa retraite paisiblement. Il a assez donné, il veut sa retraite et veut vivre 10 ans de paix en sachant que le flambeau est bien transmis. Votre acte visent plusieurs objectifs:

0- dire à Sassou qu'ils ne son pas content de son choix de Dauphin. Il n'est pas si fiable. Or Sassou les connait tous, il a la video de chacun. Mokoko affirme qu'il ont réglé la situation en famille et cite Okemba (le garant des 7 sceaux) en témoin.

1-le discours à la fin = 90% de la déclaration de candidature de JMMM
Donc il veut le pouvoir par tous les moyens. Le PCT ne veut-il pas garder le pouvoir par tous les moyens malgré plus de 20ans de règne 1968 -2015 moins 1991-1997?

2- Mokoko présente le congo sous 2 angles: nordistes et sudistes. Donc, il est tribaliste. Combien de

membre du BP du PCT et au Gouvernement son originaire du Sud? donc le PCT est tribaliste? quel est le ratio de la composition de la chaîne de commandement et des hommes de troupe? la force publique est-elle une institution tribaliste? Sassou qui nomme plus les nordistes serait-il tribaliste?

Il y affirme que :

-les nordistes sont guerriers donc justifient leur surnombre dans l'armée qui a besoin des hommes de troupe capables de tenir au front (1993, 1997, 2002). il y dit implicitement que les milices sudistes en surnombre (Ninja, Zulu et Cocoye), s'il avaient la même détermination auraient pu mater les cobra et les GAP;

-les sudistes revanchards donc ne font pas des bons politiciens (Massamba/ Youlou, Kolela/Milongo, Kolela/Lissouba) à la différence des nordistes Sassou/Yombi, Sassou/ Mokamba, Sassou/lui-même,

3- il traite ses collègues militaires de faux gradés et peu professionnalisés:n'est-ce pas la haine similaire qui fut perdre le pouvoir à Idi amine dada? alors la troupe et les autres chaines de commandement ne doivent pas lui obéir parce qu'il a trahi l'esprit du corps. le texte de Okoi sur les incidents de Maya-Maya le lui rappelle en disant : un bien commun que nous avons géré ensemble.

4- montrer aux yeux des nordistes qu' ils a trahi Sassou qui a fait de lui ce qu'il est, il vous trahira; aux Sudistes, il ne vous porte pas dans son coeur; aux hommes de troupes il n'est pas un chef fiable et ne vous respectent pas.

5- à la communauté internationale, il ne garantira pas l'alternance politique dans les prochaines élections après avoir pris gout au pouvoir.

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22303 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12633 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces