Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : le gouvernement plaide pour l’accès des PME aux services financiers

Brazzaville, 3 juillet (CONGO-SITE) - Le 2 juillet, à l’occasion de la célébration, en différé, de la Journée internationale des micro, petites et moyennes entreprises (MPME), la ministre en charge du secteur, Yvonne Adélaïde Mougany, a plaidé en faveur du renforcement des acteurs afin d’intégrer les marchés régionaux, sous-régionaux, voire internationaux.



« Il est important de faciliter l’intégration de ces entreprises dans le secteur formel, leur présence et leur croissance sur les marchés internationaux, régionaux et nationaux tout en assurant leur accès au crédit à un coût abordable », a déclaré la ministre.

La journée a été placée sur le thème : « Impact des MPME sur le développement socio-économique du Congo ». La ministre Yvonne Adélaïde Mougany a édifié l’opinion publique  sur  la place des micro, petites et moyennes entreprises dans la création d’emplois et la réduction de la pauvreté dans le pays, tout en d'illustrant l’importante contribution que celles-ci apportent à l’économie mondiale.

« L’importance de ces entreprises dans la concrétisation des objectifs de développement durable est primordiale, en particulier quant à la promotion de l’innovation, de la créativité et d’un travail décent pour tous », a précisé Yvonne Adélaïde Mougany.

En effet, face à un monde en constante mutation, l’accès au financement constitue, pour ce secteur, un obstacle majeur. D’où l’intérêt d’identifier les opportunités du marché international et naviguer parmi les procédures commerciales comme leviers pour les petites entreprises, source de nombreuses opportunités d’emplois, de revenus et de lutte contre la pauvreté, afin de leur donner des outils nécessaires de faire face à la concurrence.

Consciente que les petites et moyennes entreprises représentent entre 20% et 30% du produit intérieur brut (PIB) des pays africains contre environ 60% dans les pays développés, le représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement au Congo, Maleye Diop, a souligné que dans les économies à revenu moyen de la tranche inférieure, les PME sont à l’origine de plus d’emplois, créent et contribuent à près de 69% du PIB, notamment 38.5% pour les PME informelles et 30% pour les formelles. Au niveau national, les PME représentent 97% du total des entreprises.

« Au regard de ces chiffres, il est nécessaire d’investir davantage dans ce secteur porteur qui constitue le cœur du tissu économique congolais, base de la création d’emplois et de la diversification de l’économie », a déclaré le haut fonctionnaire onusien.

Fort de l’intérêt que représente ce secteur et au regard des défis de développement auxquels fait face actuellement le Congo touché par une crise financière due à la baisse des coûts de pétrole, Maleye Diop a réitéré la volonté de son institution de contribuer à jouer son rôle d’appui à la recherche d’approches innovantes et de financement pour soutenir les initiatives locales.

Le but, a-t-il précisé, est d’offrir des perspectives de croissance durable capables de contribuer à l’atteinte des Objectifs de développement durable qui, selon le principe fondateur de l’agenda mondial 2030 ne laissent personne de côté.

Gall Moumbéti



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22332 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12647 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces