Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : lancement du projet sur l’éducation à la sécurité alimentaire

Brazzaville, 5 mars - (CONGO-SITE) – Le projet sur l’éducation à la sécurité alimentaire et nutritionnelle en République du Congo a été lancé, le 4 avril 2018 à Brazzaville, par le ministre de l’Enseignement supérieur, Bruno Jean Richard Itoua, en sa qualité de président de la Commission nationale congolaise pour l’UNESCO.



Les officiels après le lancement du projet
Les officiels après le lancement du projet
Ce projet, d’une durée de douze mois, est le fruit de la coopération entre le gouvernement congolais, l’UNESCO et le Programme alimentaire mondial (PAM). Il vise à améliorer les compétences du personnel du système éducatif dans l’adaptation du programme d’éducation à la nutrition à leur contexte ; à perfectionner les compétences des femmes, des adolescents et jeunes dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.
 
Selon le coordonnateur résident du système des Nations unies au Congo, Anthony Ohemeng Boamah, deux récents rapports sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition confirment que des carences nutritionnelles et une mauvaise santé des enfants en âge d’être scolarisés sont l’une des causes de faible taux de scolarisation, d’absentéisme élevé, d’abandon précoce et de mauvais résultats scolaires. Des enfants des ménages pauvres sont plus affectés par la malnutrition chronique que ceux des plus riches.

Ainsi, il est important que les questions d’alimentation et de nutrition soient traitées efficacement à travers les politiques et programmes de santé, d’hygiène et de nutrition destinés aux élèves et au personnel enseignant. « Les données du PAM relatives aux cantines scolaires en République du Congo révèlent que le taux de fréquentation est en moyenne de 97,74% dans les écoles assistées par le PAM, contre 80% au début du projet. Le taux d’abandon est de 3%, contre 7% en moyenne au début du projet », a indiqué Anthony Ohemeng Boamah.

Face à cette situation, il a souhaité que des efforts soient entrepris en vue de donner aux enseignants, aux apprenants et aux élèves des connaissances, des aptitudes et des compétences pour la promotion de l’hygiène alimentaire et de l’utilisation de bonnes pratiques alimentaires leur permettant de se nourrir convenablement.

Le ministre Bruno Jean Richard Itoua a réaffirmé la détermination du gouvernement à assurer une alimentation scolaire durable, de bonne qualité et à base des produits locaux pour tous les enfants inscrits dans les écoles primaires à l’horizon 2025. 

Il a rappelé que l’alimentation scolaire a eu des impacts positifs sur les indicateurs dans les différents départements du pays. Les taux de fréquentation sont estimés à 94% dans la Bouenza et 96% dans les Plateaux et le Pool. Les taux de rétention sont à 96,50% dans la Cuvette ; 98% dans le Pool ; 97% dans les Plateaux. Quant aux taux d’abandon, ils sont de l’ordre de 3,5% dans la Bouenza ; 2% dans la Cuvette et le Pool ; 3% dans les Plateaux.

Le ministre Itoua qui a jugé satisfaisants ces résultats, a remercié l’UNESCO et le PAM pour avoir  conclu un accord avec le Congo, lequel accord a permis de tels progrès au niveau éducatif.

Le lancement de ce projet a eu lieu en présence du ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique, Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, et du sous-directeur général de l’UNESCO pour l’Afrique, Firmin Matoko. 

Gos-Gaspard Lenckonov


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 18403 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 10417 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces