Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : des policiers en formation sur les droits de l’homme

Brazzaville, Congo (CONGOSITE) – L’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH), en collaboration avec la direction générale de la police et l’Union européenne (UE), organisent les 27 et 28 février 2017 à Brazzaville, une formation sur le respect des droits de l’homme est organisée, au profit de vingt agents de la police.



Congo : des policiers en formation sur les droits de l’homme
La formation s'inscrit dans le cadre du projet «Mobiliser et animer les efforts de la société civile dans la lutte contre la détention arbitraire et la torture » (MANDAT), financé depuis 2016 par l’UE. Elle vise à promouvoir les droits de l’homme et permettra aux bénéficiaires d’assurer leur mission avec plus tacts et de professionnalisme.

« La Force publique joue un rôle clé dans un Etat de droit. Elle a pour mission de garantir l’État de droit contre ceux qui voudraient le nuire », a rappelé l’ambassadeur, chef de mission de l’UE au Congo, Saskia De Lang, saluant l’organisation de cette formation.

Elle a ajouté que le projet MANDAT, que son institution cofinance à hauteur de 183 millions de francs CFA et qui est mis en œuvre par des ONG, traduit une approche constructive et un engagement visant à aider le Congo dans le domaine de la justice et des droits de l’homme.

Le directeur général de la police, le général Jean-François Ndenguet, lui aussi salué l’initiative de l’OCDH, avant de rappeler : «La corporation que je dirige, la police, a pour mission fondamentale de protéger les personnes et les biens, de garantir la paix, la sécurité et l’ordre public, de veiller à la stabilité des institutions qui permettent de vivre ensemble, dans le cadre d’un État de droit».

Il a ajouté que le fonctionnement de la police est régi par des lois. Ainsi, les policiers qui travaillent à l’encontre de ces lois ont toujours été sanctionnés sévèrement. Près de 500 policiers qui ont commis des fautes professionnelles graves d’atteinte à l’intégrité des personnes et des biens avaient été durement punis en 2017, d’autres ont été radiés des effectifs de la police.

Jean-François Ndenguet a martelé que depuis janvier dernier, 54 policiers ont déjà écopé des sanctions disciplinaires aux motifs d’atteintes aux personnes, aux biens et à la paix publique. Quatorze d’entre eux ont été déférés au Parquet.

Kury Kounga



Nouveau commentaire :

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 15952 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 8989 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces