Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : des légumes bio bientôt sur le marché de Brazzaville

Brazzaville - (CONGO-SITE) - Au terme d’une formation de deux ans, 380 maraîchers de Brazzaville vont devoir produire des légumes bio qu’ils mettront sur le marché de la ville.



La formation a été organisée grâce au Projet d’appui au maraîchage, à la transformation agro-alimentaire et à la commercialisation des produits transformés à Brazzaville (PAMTAC-B). La cérémonie de remise des diplômes aux finalistes a eu lieu le 7 mars dernier, A Kombé, à environ 17 km du centre-ville de la ville capitale.

Elle a permit à ces maraîchers d’apprendre de nouvelles techniques de fertilisation, comme les dispositifs de bio activateur de croissance, de protection des cultures à travers des pesticides naturels, de nouvelles modalités de pépinière innovations, etc.

 Les apprenants ont dit leur satisfaction après le renforcement de leurs capacités. Ils ont assuré qu’ils ne feront pas honte au projet.

« Aujourd’hui, nous savons traiter nos cultures avec les produits naturels comme le piment, les feuilles de papayer, l’ail ou le tabac », a affirmé Célestine Biankazi.  

« Sans engrais chimiques, nous produisons des légumes rien qu’avec un mélange de différentes herbes et du fumier qui remplace le NPK chimique », a soutenu l’ancien Jean.

Pour Ibrahim Mahamadou, responsable du projet PAMTAC-B, derrière le slogan « cultiver bio désormais », il s'agit plutôt d'un engagement, car 23% seulement de ces maraîchers, sur les 384 agriculteurs, n’ont pas encore fidèlement adopté les techniques bio.

L’ONG congolaise Agridev, le Club Jeunesse Infrastructure et Développement, ainsi que l’ONG française Essort, ont participé à la réalisation de cette formation.

Cette formation qui a été dispensée selon la méthodologie « Formation Agricole Participative », fait de ces maraîchers des producteurs et entrepreneurs. La mise en place des innovations techniques, comme la maîtrise de la pépinière sur pilotis, et des activités productives d’intérêt collectif devraient aider à pérenniser la production en toutes saisons. L'objectif est de réduire le coût des légumes sur le marché congolais. 

En réalité, une meilleure organisation permettra aux maraîchers de bénéficier de financements adéquats. Un appel pour la sécurisation de la ceinture maraîchère de Brazzaville, menacée par les travaux d’aménagement urbain, a été lancé par le directeur général de l’agriculture au cours de la cérémonie de remise de diplômes aux apprenants. 

Séraphin Mbaya



Nouveau commentaire :

Les Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 7757 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 4657 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces