Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : des étudiants nullards parmi les ’’meilleurs sélectionnés’’ de François Ibovi


Brazzaville, 23 juin (CONGO-SITE) – Cent trente-huit étudiants congolais, sur les sept cent six qui ont été envoyés à Cuba viennent d’être rapatriés. Les raisons de leur rapatriement font honte à la nation. Contrairement à l’assurance qu’avait donnée François Ibovi, ministre de la Santé et de la Population de l’époque, parmi ses « meilleurs étudiants choisis » pour aller apprendre la médecine à Cuba figuraient les nullards.



« La sélection a été faite en respectant la diversité de notre pays. Tous les départements y sont représentés. Pour nous, ce sont les meilleurs qui ont été sélectionnés», déclarait François Ibovi le  en 2014. Faux! Peut-on se le dire désormais, au regard de la triste réalité actuelle.

En effet, en mai dernier, le gouvernement congolais avait annoncé que certains étudiants devraient rentrer au pays pour « avoir réclamé violemment leur bourse d’étude », pour certains, et « pour avoir enregistré de mauvais résultats académiques», pour d’autres.

Les autorités cubaines ne souhaitant plus les voir sur leur territoire, ces deux catégories d’étudiants sont arrivées à Brazzaville, le 19 juin dernier, dans la matinée. Au total, 138 étudiants, sur les 706 « meilleurs sélectionnés » par François Ibovi. L’avion les transportant a été escorté par cinq policiers et trois agents de sécurité, tous de nationalité congolaise.

La surprise des Congolais a été totale, voyant certains étudiants avec des nourrissons dans leurs bras. Selon certains rapatriés, les étudiantes aux bébés font partie de ceux qui ont enregistré de mauvais résultats académiques. Elles ont du convertir les diplômes en bébés, peut-on penser.
 
Une certaine opinion pourrait se permettre d’évoquer les raisons qui ont poussé ces étudiantes à se lancer dans « l’hypersexualité », notamment le non paiement de la bourse, la pauvreté des parents et les difficultés à subvenir à leurs besoins.

Les autres étudiants sont rapatriés « pour avoir connu une succession d’échecs aussi bien en médecine que dans l’apprentissage de la langue officielle de Cuba », l’espagnol, a affirmé de Bruno Jean-Richard Itoua, ministre de l’Enseignement supérieur.

Ce qui renforce la thèse selon laquelle l’assurance donnée par François Ibovi était fausse. L’on comprend facilement que la sélection n’avait pas été faite objectivement. D’ailleurs le respect de la diversité du pays dont il parlait n’a rien de commun avec le critère de mérite.

D’autres étudiants, surtout ceux détenteurs des passeports diplomatiques, ont posé des actes de violence, pour réclamer leurs 27 mois de bourse, avant que le gouvernement ne leur verse 12 mois par la suite.

Et la suite ?

Le 7 mai dernier, à Brazzaville, lors de la rencontre d’informations entre les membres du gouvernement et les parents des étudiants expulsés de Cuba, Jean Claude Gakosso, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l'étranger, a indiqué que  « la République n’abandonnera pas ses enfants ».

Il a expliqué que les conditions étaient réunies pour la réintégration académique et pédagogiquement des cent trente-huit étudiants, à la Faculté de médecine de l’Université Marien Ngouabi. Ce, selon qu’ils soient en quatrième, cinquième année ou licence.

Valère Lékoumou



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22361 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12666 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces