Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : Le ministre des hydrocarbures promet en finir avec les pénuries de carburant

« En finir avec le cycle infernal de pénurie », a assuré le ministre des Hydrocarbures, Jean Marc Thystère Tchicaya, le 12 janvier à Brazzaville, lors de la traditionnelle cérémonie d’échanges de vœux.



Depuis quelques temps, le Congo fait face à une pénurie de carburants. Cependant, améliorer le processus d’approvisionnement et de distribution des produits pétroliers, mettre en œuvre des solutions innovantes et ainsi en finir avec ce cycle infernal de pénurie, figurent parmi les nombreux défis à relever pour le secteur pétrolier et parapétrolier.

La consommation nationale en produits pétroliers tirée par la hausse du parc automobile et des activités industrielles est passée de 741.689,105 tonnes en 2014 à 858.734,294 tonnes en 2015 soit une augmentation de 15,70%. En vue de répondre à cette demande croissante, il a été envisagé la construction d’une nouvelle raffinerie d’une capacité de cinq millions de tonnes par an et la construction du pipe-line des produits pétroliers entre Pointe-Noire, Brazzaville et Ouesso. À plus court terme, les travaux de modernisation en vue de porter la capacité de raffinage de la Congolaise de raffinage (Coraf) de 850 mille à 1, 2 million tonnes par an, dès janvier 2016 ; d’accroître les rendements en produits blancs de la Raffinerie à plus de 60% ; enfin, de baisser les charges de fonctionnement.

Dans la même perspective, la Société commune de logistique mène un vaste programme d’investissement en vue d’augmenter les capacités de stockage des produits pétroliers de 69.860 à 91.000m3, courant premier semestre 2016. Les investissements en cours de réalisation par la Société congolaise de gaz et de pétrole liquéfié (GPL SA) dans le cadre du gaz butane portent sur les capacités de stockage, les moyens de transport, la modernisation des dispositifs d’enfûtage et de sécurité, l’acquisition des bonbonnes de gaz de façon à répondre à une demande plus croissante. Aussi, le parc des stations-services des sociétés agréées s’est amplifié. Le Congo compte actuellement 137 stations-services dont 42 de Total Congo, 35 de Puma, 26 de la SNPC, 19 de X-OIL, 12 d’AOGC et de SNAT. Cependant trois stations-services de Total Congo sont en cours de construction à Makoua, Pointe-Noire et à Dolisie

« 2016 s’annonce difficile mais passionnant.Nous avons la responsabilité de poursuivre le développement du secteur des hydrocarbures, secteur stratégique pour le développement du Congo. Il nous faudra, ensemble, redoubler d’efforts pour relever ces grands défis », a soutenu le ministre des Hydrocarbures, avant d’exhorter le personnel sous tutelle à plus d’ardeur au travail, afin que 2016 soit une année de relance de l’économie pétrolière.

Le bilan du secteur des hydrocarbures met en perspective l’importance des enjeux et les défis à relever, au nombre desquels : l’adoption et la mise en application du nouveau cadre juridique et fiscal du secteur amont ; le renouvellement des réserves en hydrocarbures par des actions de promotion des zones libres et de l’optimisation des champs matures ; la densification des infrastructures de production, de stockage, de transport et de distribution des produits pétroliers finis ; et enfin, la mise en place des instruments de suivi du contenu local ; la contribution du secteur pétrolier dans la réduction de la pauvreté et le développement humain.

« Nonobstant la baisse des cours du pétrole, le secteur des hydrocarbures, qui demeure un contributeur majeur de l’économie congolaise, doit plus que jamais continuer à jouer un rôle. En ce qui concerne l’amont pétrolier, 2016 sera l’année de la promulgation et de la mise en application du nouveau cadre juridique et fiscal du secteur amont, un cadre intégrant les préoccupations de l’ensemble des parties prenantes », a assuré Jean-Marc Thystère Tchicaya. Il a cependant souligné la nécessité de mettre en place des instruments de suivi du contenu local. « Chaque projet pétrolier considéré éligible devra désormais, sur une base mesurable et quantifiable, être empreint du contenu local », a-t-il conclu.


Adiac-Congo.Com



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

51.Posté par chloé foutou le 25/01/2016 11:20
J'espère que sa va allé.

50.Posté par chloé foutou le 25/01/2016 11:17
Espère que sa va allé.

49.Posté par Paul MASSAMBA le 25/01/2016 11:09
Depuis que le ministre des hydrocarbures s'est prononcé dernièrement, l'on peut ainsi le féliciter, parce que la répétition de la pénurie de carburant dans la ville deux semaines successive ne se répète plus.

48.Posté par integrale le 14/01/2016 17:32
Tout congolais le sait que c'est très rare d'entendre parler de la pénurie au sein du pays , que si cela peut arriver ce serait du peut-être à un accident ; puis qu'il faut baser sur la confiance pour que les choses avancent dans l'apaisement et paisiblement , alors faisant confiance aux paroles du ministre des hydrocarbures car ce n'est pas pour rien sont-ils au service de la nation congolaise . Ce n'est plus le temps de chuchoter entre nous ni de critiquer entre nous ou bien de faire quoi que ce soit qui puisse être défavorable mais c'est le temps de faire confiance à chacun de nous pour réussir des nouvelles institutions sans pourtant connaitre des interruptions . La détermination du gouvernement congolais envers son peuple ne se fera pas trahir , on l'espère vraiment .

47.Posté par Tangui Belélé le 14/01/2016 12:15
Les pénuries de carburant au Congo est un problème que le gouvernement doit prendre à bras le corps. Car le peuple en a raz le bol de ces scénarios à répétition de ces pénuries en carburant. Les résolutions prisent pour en découdre à ces fréquences de pénurie, ne doivent pas restent au stade de projet, mais qu'elles soient de plus tôt possible réaliser pour en apaiser la tension de la population congolaise dans son ensemble.

46.Posté par Malonga Dark le 14/01/2016 11:52
Je trouve ça injuste de la part des autorités en charge d'hydrocarbures notamment ceux du ministère; c'est à la limite honteux qu'un pays producteur de pétrole connaisse une pénurie en hydrocarbures depuis plus de 3 mois jour pour jour. Ko kamwa heinnnnnn

45.Posté par James Massoumba le 14/01/2016 11:44
Que les paroles volatiles au lieu de nous montrer et faire vivre les réalités; c'est une grosse honte pour un pays producteur de Pétrole et l'un des grands d'Afrique. Ce problème de pénurie ne devrait pas exister au Congo peut-être ailleurs ou dans un pays non producteur de l'or noire.

44.Posté par log le 13/01/2016 15:07
Le peuple congolais fait confiance au gouvernement congolais sur la nouvelle vision du pays ; pour bien réussir l'émergence à laquelle nous nous sommes fixés comme objectif , il faut et il suffit que la confiance soit vraiment l'élément de base pour les congolais c'est-à-dire que cette confiance soit réciproque . En fonction de ce qui se passe c'est-à-dire de la pénurie à laquelle le Congo subit , la solution sera au rendez-vous, comme la dit le ministre des hydrocarbures monsieur Jean Marc Thystère Tchicaya.

43.Posté par MORGAN le 13/01/2016 14:38
Il ne faut pas prendre cette pénurie à la légère, parce que si ça persiste ce problème de carburant tout le pays risque d'être ralenti du point de vu trafique et pire encore cela peut s'aggraver jusqu'à forcement avoir une réaction en chaine. C'est pour ça qu'il faut au responsable de ce ministère de mener jusqu'à terme les solutions qui sont proposées pour éradiquer ce problème de pénurie.

42.Posté par MORGAN le 13/01/2016 14:29
cette panne de raffinerie a assez durée, mais il faut peut-être se ravitailler chez nos acheteurs le temps de chercher à remettre sur pied notre raffinerie, cela me semble être la meilleur façon de palier ce problème de carburant qui persiste.

41.Posté par Nora le 13/01/2016 14:24
Les promesses doivent aller avec les fait concrètes. Le ministère en charge de la structure doit mettre les condition adéquat pour que ce genre de souci n’existe presque plus au pays. c'est une honte pour un pays membre de l'OPEP.

40.Posté par FABIOLA la fifille au grand (stade) le 13/01/2016 14:20
Question que de nombreux congolais se posent est de savoir en quoi est due cette pénurie , En profitant de cette situation les chauffeurs de taxi profite d'augmenter les prix de taxi, sa devient très dure pour la population alors le ministre des hydrocarbure doit faire en sorte de résoudre ce problème.

39.Posté par Goddess of the Sea le 13/01/2016 14:08
Cette histoire de pénurie devient embêtante, Jesper qu'ils aurons une conclusion par ce que la population soufre.

38.Posté par REINE CLEOPATRA le 13/01/2016 14:05
Nous leur faisons confiance alors attendons de voir la conduite a tenir du directeur des hydrocarbure car cette situation doit ce résoudre le plus vite possible pour le bien du pays peuple ayant confiance ne baissons pas les bras.

37.Posté par Kevin BOKOMO le 13/01/2016 14:02
comment Est-ce possible que cette pénurie a pu durer tout ce temps sans que cela n'interpelle vraiment le ministre des hydrocarbures ??? aujourd'hui ce problème de carburant pénalise énormément la circulation au niveau du pays. Les autorité de ce secteur doivent faire le mieux pour éviter que nous entrions dans la période électorale avec cette pénurie.

36.Posté par Palias lilas le 13/01/2016 13:59
Ce problème devient de plus en plus inquiètent, le directeur des hydrocarbures doit donner les explication contrainte vue la situation actuel.

35.Posté par Kevin BOKOMO le 13/01/2016 13:52
c'est problèmes de pénurie de carburants ont assez duré. Quand on les règle pas à leur source, c'est ainsi qu'après quelques temps on assiste à la résurgence de ces problèmes de carburant.

34.Posté par bijou maloko le 13/01/2016 13:35
Le ministre des hydro carbure a annoncé la création d'une nouvelle raffinerie à pointe noire et la finition très prochaine du pipeline qui ralliera pointe noire à Ouesso en passant par Brazzaville ,si tous ces projet se réalisent à dieu la pénurie et ç'est de ce Congo qui change en se développant dont le peuple a besoin .
Encore un peu de patience mes chers compatriotes la nouvelle république est en marche celle qui sonne la fin des anciens pratiques à dit son excellence le chef de l'état DENIS Sassou Nguesso , moi avec SASSOU j' y crois car il fait ce qu'il dit ....

33.Posté par BIJOU MALOKO le 13/01/2016 12:50
C'est pas trop tôt cette décision prise par le ministre car les congolais en avaient plus que mar de ce casse tête chinois et des longues files d'attente à l' indienne qui se soldaient aux veillées du carburant par les chauffeurs de transport en commun .

32.Posté par leslie obomadoki le 13/01/2016 12:32
qu'une solution soit trouvée plus vite.

1 2 3

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22361 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12666 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces