Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : Clément Mouamba salue le génie des artisans congolais

La première édition du «Salon des métiers du bois » (SAMEB), organisée du 7 au 20 février 2017 à Brazzaville, a permis de valoriser la filière bois, notamment ses métiers et ses produits ; de comprendre que les produits du bois fabriqués au Congo peuvent apporter une valeur absolue à l’économie nationale.



Le SAMEB a été organisé par le ministère des Petites, Moyennes Entreprises et de l‘Artisanat (PMEA), à travers l’Agence nationale de l’artisanat (ANA). Il a regroupé plus d’une quarantaine d’artisans, sélectionnés dans divers domaines tels que la sculpture en bois, la verrerie, la menuiserie, etc.

L’intérêt pour le ministère des PMEA d’organiser ce salon était de valoriser le bois, notamment ses métiers et ses produits ; de revivifier la filière bois en déclin, en vue de sa contribution à la diversification de l’économie nationale ; de mettre en relief les opportunités de création d’emplois, d’auto-emploi, de commercialisation et de richesse.

«Ces actions visent à diversifier l’économie, à encourager le secteur artisanal, etc.», a affirmé Yvonne Adélaïde Mougani.
Parmi les produits exposés figuraient des salons Voltaire, des salons Vaisselier, des livings vitrés, des bahuts, des lits de feuilles, des lits de 1,80m ; de 1,40m ; de 2mx2m ; des lits gigogne avec bureau, etc.

Il s’est agi des produits de très bonne qualité, fabriqués au Congo. Ils n’ont rien à envier à certains produits qu’on importe de l’Occident.

«Il y a lieu de se demander pourquoi les Congolais s’intéressent-ils aux produits importés, qui d’ailleurs ne durent pas longtemps, au lieu de consommer les produits locaux qui sont plus durables et fabriqués avec le vrai bois. Les produits importés sont fabriqués, pour la plupart, des déchets du bois. Consommer les produits locaux donne de la valeur ajoutée à l’économie nationale», a déclaré Brice Nicaise, journaliste.

Le Premier Clément Mouamba, qui a visité ce salon le 18 février dernier, en compagnie des ministres Yvonne Adélaïde Mougany des PMEA, Arlette Soudan Nonault du Tourisme et Rosalie  Matondo de l’Economie forestière, a promis des mesures d’accompagnement et de protection de ces œuvres industrielles et intellectuelles.

«Les Congolais ont pris réellement l’option de se prendre en charge, de vivre grâce aux œuvres d’art et de création. C’est à nous les pouvoirs publics de les y encourage. Il faut que les Congolais donnent à leur création une certaine identité ; encore nous appartient-il de les aider à aller vers cette forme de normalisation et de protection de la propriété industrielle et intellectuelle», a-t-il déclaré.

Gall Mombeti


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 15977 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 9003 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces