Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo Brazzaville : les travailleurs de l'université Marien Ngouabi en grève

Une seule revendication justifie cette énième grève des agents évoluant à l’unique établissement public d’enseignement supérieur du Congo : le non-paiement des salaires du mois de novembre



À la demande de l’Intersyndicale composée du Syndicat national de l’université (Synalu), du Syndicat des enseignants du supérieur (Synesup) et du Sypenes,  le personnel de l’université Marien-Ngouabi a enclenché depuis lundi matin une grève, paralysant ainsi toutes les activités. « Relevant la précarité dans laquelle se trouvent plongés les travailleurs de l’université Marien-Ngouabi, suite au non-paiement des salaires en concomitance avec ceux de la fonction publique, et tenant compte des engagements pris par la direction rectorale, en date du 26 novembre 2014, le Collège Intersyndical décide de l’arrêt immédiat du travail à l’université dès lundi 14 décembre 2015 à 7 h 00 », indique la décision qui a déclenché la grève.

Ce mot d’ordre a été suivi d’effet dès son premier jour car des sources concordantes, tous les établissements sont concernés. Du coup, la campagne d’inscription et de réinscription entamée depuis quelques jours est momentanément suspendue. La faculté des Lettres et des Sciences humaines que nous avons visitée ce matin est quasiment déserte puisque les étudiants et les enseignants sont en effectif très faibles.

Aux dernières nouvelles, la situation pourrait être décomptée dans quelques heures car il s’agit d’un problème qui surgit à chaque fin d’année. A la différence des années antérieures, cette fois une seule revendication a été exprimée. En effet, depuis près de 3 ans, le personnel évoluant à l’université Marien-Ngouabi se plaint toujours du fait que les salaires des agents sont payés après ceux des autres fonctionnaires de l’Etat.


IciBrazza.Com



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par mobochi ya mali le 16/12/2015 09:58
la grève est l'un des signes qui apportent le désordre au pays, tout problème à une solution c'est pas dans ces actes que nous pouvons avancer, en toute chose le dialogue permet de s'exprimer pour trouver des compromis, cher ami arrêtons avec ce caractère si violant qui n' apportent aucun intérêt.

2.Posté par Darrick le 16/12/2015 10:06
Je me demande pourquoi les enseignants sont-ils négligés ou mis dans les oubliettes du moment que nous le savons pertinemment que ce sont eux qui nous donnent le savoir voire la connaissance? C'est à la limite honteux de constater ces genres de pratiques et comportements; c'est pas l'argent qui manquerait à l'état Congolais au regard d'excédents budgétaires et autres que nos budgets annuaires connaissent.....

3.Posté par David le 16/12/2015 10:07
Que les décideurs de notre pays en prennent vite conscience afin qu'un compromis soit trouvé afin que les étudiants retrouvent dans le bref délai le chemin des classes.

Merci

4.Posté par karim goma le 16/12/2015 10:16
L'état congolais devrait régler se problème avant qu'il ne soit trop tard, car la grève n'est pas bon signe dans un pays. Réunir toutes les conditions afin que leurs situation salariale soit traité dans la même période que celui des fonctionnaires.

5.Posté par NAPOLEON BONAPARTE BOLEZ le 16/12/2015 10:18
Ils sont dans leurs droits.
Mais c'est ça le problèmes avec les syndicats. Les gens sont prêts à s'énerver pour un oui ou pour un non.
Maintenant que la solution sera trouver dans quelques heures, qu'ils retournent travailler.

6.Posté par Derrick le 16/12/2015 10:25
Les étudiants sont paralysés par cette grève, car les cours ne se feront plus de la même façon. Le chef de l'état doit voir ce problème le plus prêt tout en sachant que la grève n'est pas bon signe dans un pays. Les salaires des agents de l'université, le CHU et la Mairie, subissent le même problème et c'est très grave si cette situation ne se règle pas plus tôt.

7.Posté par La Fille au beaux yeux (Anaconda) le 16/12/2015 10:26
L'état congolaise doit prendre au sérieux cette situation pour ne pas vexé les étudiant ainsi payer les professeur.

8.Posté par Arsenio le 16/12/2015 10:35
Ils ont totalement raison de se plaindre ainsi, par ce qu'ils perçoivent leur salaire très retard, l'état devrait régler leur situation le plus vite possible.

9.Posté par Pepinette de lova le 16/12/2015 10:49
Peuple ne soyons pas désespéré car le gouvernement ferra de son mieux afin que la grève des professeur soit résolut le plus vite possible ayons confiance a notre gouvernance toujours en gardent l'esprit patriotique.

10.Posté par Jack Iber Monris le 16/12/2015 10:53
cette situation est dû à la mauvaise gérance du responsable de cet université ceci ne cadre pas l'Etat congolais , voici dont comment vont les choses aujourd'hui si il y a grève l'on ne sait pour quoi il est de droit que le recteur de cette université prenne ces engagement à résoudre afin la situation ne s'en pire pas.

11.Posté par Engana Bira le 16/12/2015 11:04
Le système devra être revu dans cet unique établissement d'enseignement supérieur public. Comment comprendre que Marien Ngouabi vive essentiellement de vacataires alors que les titulaires de diplômes reconnus piaffent d'impatience, notamment ceux de la diaspora. Devra t-on attendre Kintélé pour que les gens soient recrutés et à quel âge ? Ou doit-on avoir un parrain certifié pour jouir du fruit de ses efforts consentis pendant des années ? Là aussi les syndicalistes devraient être regardants.

12.Posté par Denordin le 16/12/2015 11:36
il est vraie que l'en reconnais la force d'une organisation sur tout syndicale par sa capacité a mobiliser les gens pour un but donné mais cette mobilisation doit être contrôler par cette dernier mais ailas ici on confond tout on gère tout par la violence NON grève n'est pas synonyme de violence c'est plutôt une action collective consistant en une cessation concertée du travail par les salariés

13.Posté par Dieu merci le 16/12/2015 11:48
étant une action collective consistant en une cessation concertée du travail par les salariés elle doit être fait suivant les règle d'art qui sont ce qui caractérise un mouvement de grève ?
La collectivité du mouvement
Il suffit de deux personnes. Il n'y a pas grève si l'arrêt de travail concerne un seul salarié sauf s'il s'associe à une grève nationale.

14.Posté par Saint-Val le 16/12/2015 11:51
Votre plainte a été entendue de la part des dirigeants, je pense belle et bien dans peu de temps cette situation va s'arranger. Dans n'aucun pays un dirigeant est d'accord avec grève car l'éducation c'est ce qui fait la fierté du pays.

15.Posté par bango témbé le 16/12/2015 11:51
Ce sont là des spectacles décevants car un pays producteur de pétrole comme le Congo enregistrer des arriérés c'est pas digne et les autorités doivent tenir rigueur car cela favorise la corruption au niveau universitaire

16.Posté par Salomon le 16/12/2015 12:17
Bien sûr @Témbé , aujourd'hui si les choses vont mal pour eux cela n'est point dû la faute à notre Etat , cela reviens de la part du responsable de cette institution , l'université marien Ngouabi a bel et bien un dirigeant , notre Etat fait de son mieux pour amélioré les conditions d'éducation et des services . Mais l'unique chose est la mauvaise gérance de la part du recteurs et son cabinet.

17.Posté par peguy sita le 16/12/2015 12:17
La grève est un droit de tout groupement réuni au sein d'une organisation qui a pour but l'intérêt collectif. Dans cette action, tous les membres sont attachés et à toute éventualité que peut en découdre. La grève n'est pas une fin en soi mais plutôt un processus. Donc, s'il y a grève, c'est parce que les conclusions ou les décisions n'ont pas été respecté par les autorités. Les enseignants ont bel et bien raison de faire la grève quand leurs droits sont bafoués. De même lorsqu'il s'agit d'un autre groupe de pression.

18.Posté par James le 16/12/2015 12:19
A la limite c'est honteux quand-même car ils ne sont pas à leur première grève, qu'ils mettent toutes les suggestions en place pour qu'une solution ou un accord soit trouvé dans le meilleur délai.

Merci!

19.Posté par henry le 16/12/2015 12:25
La grève demeure un rapport de forces qu’il est très difficile de canaliser juridiquement ainsi que Si les étudiant en fait accomplir à des salariés temporaires, en plus de leur travail habituel, celui de salariés grévistes, il donc eu recours au travail temporaire en violation des dispositions ci-dessus

20.Posté par valentine oko le 16/12/2015 12:38
je pense ceux ci est un cris de cœur lancé a l'endroit du gouvernement , la prise en charges de ce secteur est très crucial.

1 2

Les Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22303 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12633 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces