Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo-Brazzaville : l’histoire du début des années 1990 ne se répétera pas !

De 1990 à 1991, le Congo a connu des revendications syndicales qui ont provoqué des troubles socio-politiques ayant abouti à la chute du régime politique à parti unique, aux conflits armés, à la dégradation de l’économie nationale et la détérioration du tissu social. Mettant désormais en exergue la pensée de Churchill selon laquelle «un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre», les Congolais, déterminés à conserver les acquis obtenus dans le pays, n’accepteront plus d’être dupés par des acteurs politiques véreux. Et l'histoire du début des années 1990 ne se répétera pas !



Les références aux faits passés sont riches d’enseignement. S’il est plus facile de se procurer les arguments par les fables, il est cependant plus utile pour la délibération d’argumenter par les faits réels. Car, le plus souvent l’avenir est semblable à l’advenu.

Dans une déclaration rendue publique la semaine dernière à Brazzaville, le président du Rassemblement Citoyen (RC), Alphonse Nsilou, a appelé les militants de son parti à voter pour le candidat Denis Sassou N’Guesso à l’élection présidentielle de mars prochain. Pour lui, le Congo ayant été «victime des ruses de l’histoire avec des dirigeants politiques mal préparés», devra éviter la répétition de l’histoire. 

La déclaration d’Alphonse Nsilou, sans le mentionner, fait référence à la situation qu’a vécue le pays de 1990 à 1997, que certains compatriotes veulent bisser. En effet, entre 1990-1991, voulant à tout prix en découdre avec le Président Denis Sassou N’Guesso, certains Congolais avaient profité du vent de la Pérestroïka pour organiser des mouvements syndicaux dans le pays. Ces mouvements avaient eu raison du pouvoir en place. Mais, comme tous les changements mêmes les plus souhaités ont leur mélancolie, le changement de personnes à la tête du pays avait été catastrophique pour le pays. Pour cette raison, Alphonse Nsilou prône la continuité avec Denis Sassou N’Guesso, au risque de revivre la situation de 1990-1997.

Bien avant le ministre Nsilou, c’est l’ancien ministre Martin Mbéri, président des Forces du rassemblement (FDR), qui avait annoncé qu’il soutiendrait la candidature de Denis Sassou N’Guesso à la présidentielle de mars prochain. 

«Chez moi, il n’y a pas de miracle. J’avais dit à une époque sur un média, que si la Constitution ne change pas, je n’irais pas voter à la présidentielle. Mais, si la Constitution change je voterais. Moi, je voterai Sassou! Je ne vais pas me dédire. La Constitution a changé, je vais voter Sassou. J’espère qu’il sera candidat», déclarait-il en réponse aux questions de la presse.  

Me Martin Mbéri soulignait : «Etre Président de la République n’est pas un jeu de poker (…) Je ne comprends pas ce que certains ne comprennent pas. Je me demande si nous voulons tous réellement la paix. Dès qu’il y a un minimum d’opportunité, ils montrent qu’ils font la politique pour la politique. Ils s’opposent pour s’opposer. Non. Il faut porter le choix sur celui qui limite les catastrophes. J’estime sincèrement que c’est le profil du Président Sassou».

Ces déclarations responsables de ces deux personnalités congolaises épousent les aspirations de la grande majorité du peuple congolais. Les Congolais n'ont pas une courte mémoire. Ils se souviennent de ce que leur pays avait connu une alternance politique en 1992. Mais, les espoirs mis sur l'alternance politique avec l'arrivée au pouvoir de nouveaux dirigeants, s’étaient transformés en désespoirs. Ainsi, ils n’entendent plus commettre la même erreur. 

Cap2016.Club



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

57.Posté par NEWTON US le 15/03/2016 10:08
Le CONGO n'est pas une boutique familiale et dont la gestion se fait à tout-va, désolé de le dire ainsi mais seule la vérité affranchie comme l'insinue la Sainte Bible. Les panneaux de la compagne disent long sur ce qu'est du véritable visage d'actuel président. Un dilemme, psychose à effet domino générée dans la mémoire de tous congolais. je reste convaincu que seule la voix de la raison peut nous emmener vers les vrais sentiers de la paix et cette voix demeure dans les Saintes écritures,ainsi j'invite tous les croyants à demeurer ferme dans la prière afin que sa volonté resplendisse dans notre pays.

56.Posté par ndaindai na ndaindai le 28/01/2016 14:45
le Congo a eu le chaos en ces années 1990 et 1997 parce que le peuple était vraiment dupé, mais aujourd’hui nous en tant que jeunesse congolaise nous disons non a la violence non au vandalisme et non a la guerre. Nous ne gérons pas des histoires de conflits ce que je pourrais dire c'est d'oublier ce qui nous divise et soyons tous unis que jamais

55.Posté par ondouma le 28/01/2016 14:36
soyons solidaire pour mieux propulser référent nous des années 1990 et 1997 qui a apportées des stresses dans certaines famille quel peuple aurai encore accepter de vivre ces moments atroces nous disons non a la guerre. ces opposants nous mette dans des situations terribles ne suivons leurs jeux pour ne pas regretter a a la fin, c'est maintenant que nous devrons dire non a ce genre situation. plus jamais la guerre au Congo

54.Posté par marion Okemba le 28/01/2016 14:31
c'est fini avec ces histoires des années 1990 et 1997, le Congo est un pays de paix d' amour et de solidarité nous disons plus jamais a la guerre changeant de mentalité seul nous même les congolais nous pouvons mettre terme à ces histoires de conflit qui règnent dans notre pays.

53.Posté par SagesseNganga le 27/01/2016 11:35
Nous savons tous que le pays était dans une guerre fratricide qui avait diviser le pays du nord au sud et qu'aujourd'hui le pays est devenus unis et indivisible alors nous disons plus jamais ça!

52.Posté par chloé foutou le 22/01/2016 13:06
Tous on a une petite idée sur tous qu'on a pu subir ses années là donc plus jamais ça que personne ne vienne pour ruiné la paix au Congo. laissons le Congo continué dans la paix avec DENIS SASSOU NGUESSO

51.Posté par Alvine le 21/01/2016 15:25
Le Congo a eu un passé qui ne mérité pas etre répéter, le peuple congolais fatigue de l'histoire des guerres devient mature pour préserver la paix dans son pays. Tous ces évènements ont permis au peuple de grandir et pensée à l'avenir.

50.Posté par Papy KHERE le 20/01/2016 16:06
Pour cette année 2016 qui est pour nous une année de grands défis à relevé , nous fils et filles de ce pays ne laisserons aucune personnalité politique dans sa mauvaise fois reconduire et plonger notre pays dans un bain de sang à outrance, le peuple congolais a trop ,souffert et il faut le reconnaitre , l'heure n'est plus à l'imagination des images pourront recaler et redresser le pays alors que nous voulons bien avancer.

49.Posté par leopold le 20/01/2016 15:29
Je ne pense pas qu'il y ait un seule congolais qui puis souhaiter la violence au sein du pays ; l'instinct congolais est beaucoup plus remplis des pratiques qui sont bonnes à regarder , la politique congolaise au lieu de suivre le rythme de cette bonne pratique , a subit un grand écartement de cette bonne cause , voila pourquoi on voit de la part des leaders politiques qui ne remplissent pas bien sûr les critères de l'amour de la patrie les éléments tels que : la violence , le banditisme et autres semblables qui sont insinuer aux congolais à petit feu .Principalement les acteurs politiques congolais sont victimes de cette mauvaise mentalité que peut avoir les jeunes congolais qui pensent que la violence peut résoudre . Pas question que ces choses reviennent encore au Congo Brazzaville , de peur de perdre même les édifices publiques difficiles à reconstruire ; depuis si longtemps que le Congo Brazzaville est dans la paix , on a vu comme est ce que l'on peut jouir de cette paix lorsqu'elle n'est pas menacée ; le Congo Brazzaville est pour la population congolaise et non pour les leaders politiques de faire quoi qu'ils veulent .

48.Posté par senghor le 20/01/2016 15:05
Cette atmosphère que bien sûr déteste chaque personne est un fléau qui dérange près que tous les pays et cela devient difficile de l'échapper lorsque la folie circule tout autour de chacun de nous sans pourtant avoir la maitrise de soi . Non pas seulement les humains qui luttent pour survivre même les animaux de toute catégorie luttent aussi pour un moyen d'échapper à la mort , ce qui montre que : la paix est un élément très précieux à l'égard de chaque individu . Le Congo Brazzaville a été plusieurs fois victimes des évènements atroces et qui ont fait succomber plusieurs familles , aujourd'hui ou demain ou bien encore à jamais personne au sein du pays ne veut en parler de ces évènements choquants ; LA PAIX est une chose qui devient très fréquente que l'on ne cesse pas d'entendre dans le pays , loin de là la guerre qui a saccadé beaucoup des familles au Congo Brazzaville .

47.Posté par chloe foutou le 20/01/2016 14:25
Les opposants n'ont pas un leader ils veulent tous êtres candidats c'est quels façons de faire les choses. Le Congolais a besoin d'un chef d'état sérieux et charismatique comme DENIS SASSOU NGUESSO.

46.Posté par Eliane le 20/01/2016 13:35
Les catastrophes des 1990 plus jamais çà au Congo, les souffrances, les pleures, les guerres... Le peuple congolais a souffert pendant cette période, et dit plus jamais çà. rien que la paix.

45.Posté par sidney mbokoko le 20/01/2016 13:13
Notre passé devrait nous enseigne et faire de nous les vrai démocrates .

44.Posté par Diersey Loubaki le 20/01/2016 13:08
Plus jamais çà dans notre pays comme l'affiche cette image, les émeutes ne sont pas un meilleur moyen pour arriver au pouvoir. Après avoir surmonter les épreuves très dramatique de la part de certain dirigeant pour au pouvoir, nous peuple avions compris une chose est que la paix, le dialogue etc... les éléments nécessaires pour le que le pays puisse avancer.

43.Posté par MOKOKO BELLE le 20/01/2016 13:04
A présent notre seul objectif est la lutte contre la violence , refusons toute sorte de violence au sein de notre pays ,ayez pour ambition de garantir l'unité et de faire valoir la démocratie qui l'œuvre de la paix.

42.Posté par goma karim le 20/01/2016 13:00
La nostalgie des événements passés sont toujours gravés dans nos mémoires. Aujourd'hui, le peuple congolais ne veut plus subir ce genre de situation, le pays se reconstruit comme nous le pouvons voir de nos propres yeux. Tout ce que nous avons acquis aujourd'hui, nous devrons le préservé tout sachant que la paix est le centre de tout.

41.Posté par James Massoumba le 20/01/2016 12:05
Les Congolais ont tourné le dos à ces genres de pratiques définitivement la guerre n'a plus de place ni d'endroit dans le jargon Congolais ni dans notre quotidien nous pensons comment consolider la paix chèrement acquises après ces nombreuses années de conflits armés sanglants qu'a connu notre pays.

40.Posté par LA cause le 20/01/2016 11:28
Allez y dire aux hommes politiques qu'ils enlèvent nos noms dans leurs business on a tous compris . ils allument le feu ils activent et après ils viennent jouer aux pompiers plus jamais çà .
" j' ai ainsi dit " !

39.Posté par HAMED le 20/01/2016 11:23
Le Congo ne tombera plus. le peuple congolais a trouvé le meilleur moyen de décider pour son avenir, en fouillant un peu loin dans le sens du mot démocratie il est dit que la démocratie c'est le pouvoir du peuple par le peuple, sauf que ce dernier l'exerce par voie de suffrage universel.

38.Posté par LA cause le 20/01/2016 11:12
Au peuple congolais soyons prudent car les politiques sont prêt a en découdre que cela se passe entre eux par les débats politiques des avis divergentes des positions opposées mais nous le peuple disons plus jamais çà ils nous ont embobiner autre fois, une fois au pouvoir nous sommes remercier .
j' ai dit " !

1 2 3

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22896 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12964 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces