Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo-Brazzaville : l’ambassadrice des USA complote pour boycotter la présidentielle 2016

Alors que les Congolais se préparent pour élire leur premier Chef de l’Etat de la nouvelle République, l’ambassadrice des Etats-Unis d’Amérique au Congo, Stéphanie Sullivan Sanders, manœuvre avec l’opposition radicale pour boycotter le scrutin, porter atteinte à la démocratie congolaise, déstabiliser les institutions de la République et plonger le pays dans le chaos.



Le Congo tout entier ne parle plus que de l’élection présidentielle dont le premier tour aura lieu le 20 mars prochain. Les candidatures les plus impatientes se sont annoncées. Le dépôt des dossiers est ouvert. La loi électorale a été votée par le Parlement et promulguée par le Président de la République. La commission nationale électorale indépendante (CNEI) se met en place.

Les populations, dans l’engouement et la passion d’élire le prochain président, ne font pas mystère de leur soutien à tel ou tel autre candidat déclaré ou pressenti. Elles sont conscientes du fait que la seule loyale voie en démocratie pour porter au pouvoir les dirigeants est celle des urnes. Les tristes événements des 17, 20 et 25 octobre derniers ont fini par démontrer que la voie insurrectionnelle n’est pas toujours la meilleure. Les Congolais attendent donc avec impatience les différents programmes ou projets de société que vont présenter les différents candidats. 

Seulement voilà. Stéphanie Sullivan Sanders qui n’a pas tiré les leçons de l’échec de l’opposition radicale qu’elle soutient fermement pendant le référendum, continue de manœuvrer pour déstabiliser le Congo. Pourtant, en début janvier, lors de l’échange de vœux avec le corps diplomatique, le Chef de l’Etat s’était indigné au sujet de l’attitude de certains diplomates à vouloir s’ingérer dans les affaires congolaises.

Tout récemment, reçue en audience par  Mme Antoinette Sassou N’Guesso, Mme Sullivan Sanders Sullivan avait affirmé que son pays s’emploierait à accompagner le processus électoral congolais. On comprend alors que c’était une déclaration d’hypocrite. On doit se le dire au regard des informations inquiétantes qui circulent sur les réseaux sociaux.  

En effet, la diplomate américaine aurait, tout récemment, organisé une réunion avec quelques opposants congolais les plus radicaux. Elle leur aurait proposé une stratégie de déstabilisation des institutions congolaises. Cette stratégie passerait par la contestation des résultats qui sortiront du scrutin du 20 mars 2016. Il s’agira pour les délégués des candidats de l’opposition radicale dans les bureaux de vote de ne pas signer les procès-verbaux et de prétexter qu’il y aurait eu tricherie.

Comme les candidats de l’opposition seront nombreux, si tous leurs délégués refusent de signer les procès-verbaux, cela donnerait de l’ampleur à la contestation. Du coup, il pourrait y avoir une crise postélectorale qui donnerait lieu à des manifestations de rue et des soulèvements, si possible. Du coup, s’installerait une crise politique qui pourrait aboutir à une guerre civile. Devant ce fait, la communauté internationale pourrait intervenir et imposer une période de transition avec, comme exigence majeure, le départ du pouvoir du Président Denis Sassou N’Guesso.

C’est en résumé une sorte de scénario catastrophe que préparerait l’ambassadrice des USA au Congo, en intelligence avec nombre d’opposants radicaux qui ne jurent que par le départ du Président Sassou N’Guesso.

Une telle stratégie parait irréfléchie quand on sait qu’actuellement l’Afrique centrale est très fragile. La communauté internationale, dans son ensemble, éprouve d’énormes difficultés à régler les crises en Centrafrique, au Burundi, en RDC. Si elle s’amuse encore à allumer le feu en République du Congo, sera-t-elle capable de l’éteindre facilement ?

Brice Aristide



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

24.Posté par caien madoka le 12/02/2016 11:33
Les dirigeants congolais. Les services concernés doivent être trés prudent avec les diplomates étrangers, aux congo entre autre l Europe ne soyons pas berner ,dans nos pays trés souvent lors des des élections présidentielles ne soyons pas manipulés par ceux la .

23.Posté par Prince Aliou le 10/02/2016 18:18
Pendant que les congolais se préparent pour le scrutin présidentielles du 20 mars 2016, cette ambassadrice des USA se complote avec le clan de l'opposition radicale pour pouvoir boycotter la présidentielles. Cette dame elle pense nous faire des politiques qui son contraire à nous, elle est venue dans notre pays par les accords diplomatique donc elle ne doit pas mêler dans nos affaire ce qui concerne le Congo, concerne les congolais. Ce que cette femme compte faire c'est vraiment une crime contre la nation congolaise. l'Etats congolais doit bien suivre cette histoire.
"yebela vision"

22.Posté par Dulcinée le 10/02/2016 16:36
Si elle pense y arrivé a son plan je dirait que cette dame est une rêveuse par ce que le peuple congolais ne se laissera pas dupé.
Nous jeune disons Non a la violence et a tout ces mots qui minent la société, nous souhaitons tous une présidentielle libre et transparente afin de vivre en paix et d'assuré la sécurité de tout congolais.

21.Posté par SagesseNganga le 10/02/2016 14:29
Ce pays ne lui appartient pas! le Congo est un pays souverain et non une bouché des occidentaux qui viennent nous diviser entre nous les Congolais, je pense qu'elle aille faire son complot contre le président de son pays, pas au Congo Sacher-le que nous acceptera pas ce genre de bavures puisse se produire dans notre pays tolérance zéro!

20.Posté par Hervé-Gilles Koutsimouka le 09/02/2016 21:52
Bonjour!

S'il existe des enfoirées sur ce site, je préfère qu'ils s'identifient comme il se doit. Koutsi, est le diminutif de Koutsimouka. Alors fils de pute mal baisé pour donner comme résultats ce Zigotto... Vous devriez faire attention. Je suis le fils au Dr. Abel Koutsimouka et je ne l'ai jamais caché depuis 1998 que nous avons commencé ces trucs.

Je me suis retiré du fait que nombreux d'entre vous ne nivellent que par le bas. Ils invitent les gens à adhérer à leurs courants sachant qu'ils n'ont même pas de programmes, le genre grande gueules qui ne pissent pas loin et qui recherchent des postes et se taire par la suite. J'ai souvent écouté des candidats donner leurs plans et si j'avais un dévolu, ça serait pour Mathias Dzon ou Paulain Makaya, car j'avais écouté ces gens et j'en étais arrivé à cette conclusion.

Donc je veux être claire, Koutsi, qui est un diminutif de Koutsimouka devrait se faire voir ailleurs fils de Zigotto qui tournent en rond. Tous ceux qui ont connu mon père peuvent me retrouver sur mes écrits.
Moi j’ai des principes et je les assume. J’avais dit au départ que Sassou avait le droit consulter la population et que l’opposition avait tort de se cogiter… N’est ce pas… Ou en sommes-nous… Et pire encore au lieu de présenter un candidat, ils ont sexionner les votes. Ce mec est un tricheur on le sait, mais lui laisser se légitimer facilement comme ça, c’est la faute à qui…

Lissouba avait dit : Après moi ce sera Kolélas, mais un intrus s’y était infiltré. Curieusement cet intrus verra son pouvoir assis à cause de Kolélas. Donc Sassou avait jugé bon de mettre Parfait à sa place après lui; car s’il l’avait affiché, il aurait du être lynché comme Ngouabi. En tous les cas, en ce moment précis, celui qui peut gagner (Tous dés pipés plus un peu de triche bien sur), c’est Sassou et celui qui aurait du faire gagné quelqu’un par son cercle de réseautage c’est Sassou également.

Dites-moi est ce que Parfait Kolélas n’était pas allé trop vite en besogne… Croyez-vous que son cadet était présidentiable non plus!!! À vous de voir. Je suis un analyse qui à une grosse tête comme son père le Dr. Abel Koutsimouka. À vous de vous afficher aussi et de sortir une petite analyse pimentée comme celle-ci… Koutsi de mes couilles!!!

Harvey-Lovely (Hervé-Gilles Koutsimouka)

19.Posté par Muana koutsi le 09/02/2016 13:30 (depuis mobile)
Je crois que la violence, c''est aussi la suite de la politique. Si les vieux ne veulent pas partir, l''unique solution s''est la désobéissance. Oú est le mal là dessus?

18.Posté par dum le 09/02/2016 09:26
Manipulation PCTiste habituelle ! C'est eux mêmes qui préparent la guerre ! La méthode , on la connait depuis Mars 1977 ! C'est toujours accuser les autres de ce que veut faire soi-même ! Cette fois-ci, ça ne marchera pas !

17.Posté par dorothéé passi le 09/02/2016 06:36
L américaine revient toujours dans les tentatives d émeutes comploté elle c est fait remarqué lors du réferendum en excitant le parti de l opposition .La revoilà encore dans un coup qui ne pourra pas marcher car le peuple congolais s intéresse a la situation politique du pays,les congolais sont fatigués des violences la paix est l unique passion du peuple .

16.Posté par Estache YOURI le 08/02/2016 18:19
Comment vouloir en même temps, une chose et son contraire? D'un côté on se fie au peuple pour arriver au pouvoir par la voie démocratique qui est celle des urnes et d'autre part on veut exterminer ce même peuple via les stratégies de guerres et violences. La jeunesse congolais réveillons nous afin de mettre un terme à ce là et montrer à ces ennemis de la nation et du peuple que nous sommes en disant que nous voulons là paix et cette paix doit être pérenne et que la violence nous n'en voulant plus. Et cette dame que le pays a reçu pour des raisons diplomatiques ne doit pas confondre ses sentiments d'intimité qu'elle développe avec une personnalité qui aujourd'hui est contre le régime pour pouvoir l'épauler dans toutes ses entreprises afin qu'il vienne aux affaires, engager tout un pays et vouloir exterminer une bonne partie des habitants? Non il ne faut qu'elle confonde l'amour et l'avenir de toute une nation voire l'espoir de tout un peuple.

15.Posté par Jean OKONY le 08/02/2016 18:02
Madame Sullivan Sandres cherche à mettre le feu sur une mèche afin de brûler tout un pays qui aspire à un développement escompté. Cette dame multiplie de nombreuses stratégies avec les opposants congolais que je qualifie d'ennemis du peuple et de la nation pour pouvoir chasser le président Denis SASSOU NGUESSO au pouvoir. Peuple congolais il est temps que nous comprenons une chose, aucun étranger n'aimera le Congo plus que nous même, il est donc temps de se mettre tous début en concrecarant les oeuvres diaboliques de Stéphanie Sullivan avec les opposants qui veulent mettre ce pays à feu.

14.Posté par Junior olembo le 08/02/2016 18:01
Notre opposition est entrain de nous montrer leur vrai visage celui de voir le Congo dans la régression totale, car il est inadmissible de voir les filles d'un pays comploter avec les enemis du peuple pour assouvir leur désir de vengeance, sans pourtant se soucier de l'avenir du pays.Et ceci étant,ces opposants et cette fameuse ambassadrice tirent la charrue avant les boeufs car la défaite est imminente et leur seule issue c'est la guerre.Mais la maturité du peuple congolais va prendre le dessus comme cela était fait lors du referendum

13.Posté par TOSSANGANA BOMOKO le 08/02/2016 17:55
Le Congo est un pays libre et démocratique, le président Denis SASSOU NGUESSO incontestablement aimer sur toute l'étendue du territoire national à fait preuve de patriotisme en arrêtant net les stategies sombres et mystérieux des opposants congolais en voulant réveiller les vieux démons des hostilités dans le but de déstabiliser le pays afin viennent au pouvoir mais surtout en donnant la parole au peuple afin qu'il s'exprime sur l'avenir de leur nation et ce peuple a fait un bon choix. Les Congolais n'ont plus besoin de sombrer dans les conflits , violences et hostilités qui n'auront que pour objectifs de detruire la nation , l'heure est à la construction et non à la guerre et aux violences comme le souhaite bien cette dame des Usa.

12.Posté par Junior olembo le 08/02/2016 17:54
Aujourd'hui la guerre civile est devenue un business pour les occidentaux car ils viennent piller nos ressources pendant que nous nous entretuons et si nous ne faisons pas attention on risque de ressembler à la Libye qui est devenue comme un navire sans capitaine.De même, le président de la république est dans la légalité pour se représenter par la nouvelle constitution.Et le paradoxe dans tout ça, c'est que les USA qui sont réputés la meilleure nation démocratique est entrain d'afficher un comportement anti démocratique vis à vis du Congo,dans la mesure où ils vont à l'encontre de la décision du souverain primaire,qui est par exellence le pouvoir du peuple.

11.Posté par Gaël Sadio le 08/02/2016 17:43
Madame, le Congo est un pays souverain, nous vous demandons de respecter le droit des congosi à vivre dans la paix et la concorde. Bon, cette femme commence à bien faire. Déjà le 20 octobre dernier elle s'est illustrée par ce même comportement incivique, comme si son pays ne connaît pas de problèmes.

Rien qu'en cette année 2015 il y a eu des dizaine d'émeutes sur l'ensemble du territoire américain, on ne compte plus les fusillades meurtrieres'dans les établissements scolaires et universitaires. Chaque pays doit résoudre ses problèmes, nous condamnons cette immixtion flagrante dans les affaires du Congo.

Il est dommage compte tenu de l'influence de son pays que le gouvernement soit dans l'incapacité de prononcer l expulsion de cette ambassadrice perturbatrice du territoire national, avec effet immédiat. Madame, ayez l'obligeance de quitter le Congo si la paix qui règne dans ce pays ne vous convient.

Beach !!!

10.Posté par Malfie tsassa le 08/02/2016 17:38
Elle confond l'amour avec le pouvoir, tout ce qu'elle complote pour passer la main a son amoureux Okombi ne jamais fonctionner. Le congolais a compris le jeu de l'opposition qui veut la chaos dans le pays.

9.Posté par senghor le 08/02/2016 17:04
Une dame dont en RDC était contre la minorité et favorable à la majorité cependant au Congo Brazzaville , elle donne le dos à la majorité et se focalise à la minorité ; comment peut-on expliquer cela ? Il n'est pas difficile à comprendre ça ,car elle est au fait contre le président de la république du Congo ; ce qui étonne beaucoup plus c'est le fait qu'elle n'est pas de nationalité congolaise mais elle est franchement mêler aux affaires politiques du Congo Brazzaville de tel point qu'on se demande si ce n'est plus son travail d'ambassadrice qu'elle est venue accomplir sous l'ordre de son président au Etats-Unis mais c'est toute fois pour les affaires politiques du Congo Brazzaville . L'on ne veut pas des gens pour venir diviser le Congo Brazzaville mais pour mettre la main à la pate au développement du pays .

8.Posté par Le dégoûté ! le 08/02/2016 16:52
Le problème c'est pas l'ambassadrice des Etats unis. C'EST LA CANDIDATURE DE MOKOKO QUI EMMERDE LA BANDE A SASSOU ET SON PCT DE MERDE !

Le pouvoir tribal de SASSOU-NGUESSO manque franchement d'imagination. Il croyait intimider MOKOKO en lui "remontant les bretelles" suite à une interview où il disait ce qu'il pense des tripatouillages des constitutions en Afrique. C'était sans compter que l'homme n'allait pas se laisser faire.

Maintenant, faute de ne pas savoir à quel saint se vouer parce que MOKOKO les a surpris tous, ILS N'ONT PAS HONTE D'ALLER DES POUX SUR LA TETE DE L'AMBASSADRICE DES ETATS UNIS.
Quels MINABLES !!!

7.Posté par max goma le 08/02/2016 16:04
Avec ce genre de complot et de machination, nous les Congolais, nous demandons simplement qu'elle quitte notre pays. L'ambassadrice des USA, Stéphanie Sullivan Sanders est un oiseau de mauvais augure. Elle pue la trahison, l'hypocrisie et le mensonge. C'est une véritable experte des coups bas. Passée maitresse dans l'art de la tromperie, elle n'hésite pas à cocufié son mari avec certains leaders de l'opposition radicale. Mais quelle femme indigne! Pire encore, elle est prête à tout pour faire de son amant président du Congo. Voila pourquoi elle entreprend ce coup d'état avec Mokoko et tous les leaders de l'opposition radicale. C'est scandaleux et les Congolais ne se laisseront pas faire. On a trop joué avec la vie des congolais comme ça mais plus maintenant. La diablesse de Stéphanie Sanders, ce démon en personne doit libérer notre pays. Le 20 mars prochain, nous irons voter Denis Sassou N'Guesso et personne, pas même ces enfoirés de l'opposition, ne pourra arrêter le peuple congolais dans sa marche vers l'émergence. Le travail ne peut pas s'arrêter. METTEZ CA dans vos cranes. Vive DSN.

6.Posté par STEPHANE BOUKINDA le 08/02/2016 15:49
Sullyvan, ne pense pas que les congolais sont idiots comme les américains qui se passent pour un peuple évolué or au fond, ce ne sont que des imbéciles dont le but est de détruire l'ordre établi par Dieu. Le jour viendra ou vous serez sous l'Afrique. Cessez de jouer avec le feu Sullyvan. Hier en te suivant, avec l'épouse du chef de l'état, tu disais que ce que l'on parle de toi dans les médias était faux. Tu es en contradiction avec toi même .Je sais pourquoi je te tutoies, c'est parce que tu n'as pas de respect pour les autres.

5.Posté par max goma le 08/02/2016 15:44
Cette stratégie mise en place par Stéphanie Sullivan Sanders, ambassadrice des USA au Congo et ses compères de l'opposition radicale pour chasser le président Denis Sassou N'Guesso par une guerre civile sous la base de contestation électorale, un peu à l'ivoirienne, est dangereuse et regrettable. Elle est totalement en déphasage avec les aspirations profondes des Congo qui ne rêvent que de paix, de sécurité, d'unité nationale et de développement. Madame l'ambassadrice des USA doit savoir que les Congolais sont contre toutes idées de guerre et de violence. Ils condamnent avec force et véhémence cette logique de guerre et mettent en garde l'ambassadrice des USA. Car, si une guerre civile éclate au Congo, au lendemain de la proclamation des résultats des urnes, les Congolais tiendront pour responsables l'ambassadrice des USA et tous ses acolytes de l'opposition. Dès lors, ils seront sans pitié envers ces fossoyeurs de la démocratie. Stéphanie Sullivan Sanders a outrepassé ses droits de diplomate et les Congolais ne vont jamais la laisser faire. C'est un acte de trop et on ne peut rester les bras croisés. Vouloir provoquer une guerre civile dans un pays souverain au nom de l'alternance politique, est inacceptable et inadmissible. Si l'ambassadrice des USA pense qu'elle peut impunément jouer avec la vie des Congolais, elle se trompe complètement. Maintenant que son plan B est mis à nu, elle doit quitter notre pays. Elle est indésirable. C'est une sorcière et nous ne voulons plus héberer de sorcière chez nous. Elle n'est et ne sera jamais au service du Congo et des Congolais. Il faut qu'elle s'en aille. Elle est une hypocrite diplomatique. Elle confond les ébats sexuels et diplomatie. L'intérêt qu'elle manifeste pour l'opposition radicale cache les relations intimes qu'on lui soupçonne avec certains leaders de ladite opposition. Quelle honte! une ambassadrice mariée et qui trompe son mari dans un pays étranger avec des amants à foison! Elle serait donc prête à sacrifier les Congolais pour assouvir ses envies sexuelles! quelle salope!. En tout cas, dès aujourd'hui, elle est déclarée persona non Ingratta.

1 2

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22981 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 13011 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces