Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : 742,5 milliards FCFA attendus des régies financières en 2018


Lors d’une visite effectuée le 11 janvier dans les directions générales des impôts et des domaines, des douanes et des droits indirects, en compagnie du ministre en charge des Finances Calixte Nganongo, le Premier ministre, Clément Mouamba, a indiqué que le Trésor public attendait cette année les contributions régaliennes estimées à 742,5 milliards francs FCFA de la part des régies financières.



«L’année dernière, la moisson a été peu reluisante. J’ai organisé, à ma propre initiative, ces rencontres pour signer les contrats de performance entre vos administrations et l’Etat. Car, il nous faut avoir des revenus fiscaux élevés », a déclaré Clément Mouamba.

Il a indiqué que les impôts devraient apporter 621 milliards de francs CFA, contre 121,5 milliards de francs CFA pour les douanes.

Clément Mouamba a précisé que le gouvernement attendait de ces structures de bons rendements cette année, soit 100 milliards de francs CFA par mois pour payer les salaires des fonctionnaires, des agents de l’université Marien-Ngouabi et du CHU, les bourses des étudiants, ainsi que les pensions des retraités.

Le Premier ministre a reconnu que les structures des impôts et des douanes connaissent d’énormes difficultés, notamment en matière de logistique adéquate pour assurer leurs missions, ainsi que les départs massifs à la retraite des cadres expérimentés.

Mais, «accomplissez votre mission. Nous nous engageons à mettre à votre disposition progressivement les moyens techniques pour renforcer le système informatique. Nous penserons également à la formation des cadres», a-t-il rassuré.

Le directeur général des impôts et des domaines, Antoine Ngakosso, a souligné qu’en dépit des problèmes techniques et des conditions de travail inadéquates, sa structure est déterminée à dépasser ses prévisions de 2017, qui étaient seulement de 607 milliards de  francs CFA pendant les six premiers mois.

Son collègue des douanes, Jean Alfred Onanga, s’est dit, lui aussi, déterminé à répondre aux exigences du gouvernement.

Une rencontre sans les directeurs centraux des douanes
 
Les directeurs des affaires administratives et financières, des enquêtes douanières et du contrôle des services des douanes n’ont pas pris part à cette rencontre avec le Premier ministre. Ils ont été empêchés d’accéder à la direction générale par les syndicalistes, avant même l’arrivée de Clément Mouamba.
 
« Ces trois directeurs doivent reculer. Nous attendons le Premier ministre, on n’a pas besoin d’eux ici », a-t-on entendu des bouches des syndicalistes, qui ont barricadé les bureaux des directeurs centraux depuis plusieurs jours.

Réagissant à cette situation, Clément Mouamba a dit : « Cette situation a trop duré. Vous êtes une structure paramilitaire. La chaîne de commandement ne doit pas faiblir.  Je ne veux pas utiliser la chicotte. Les syndicalistes doivent rouvrir les bureaux avant la fin du mois ».

Il a rappelé que les directeurs centraux ont été choisis par le ministre des Finances sur la base de confiance et de performance. Ils doivent accomplir les missions qui leur sont assignées. « Il est temps que chaque douanier soit utilisé à la place qu’il faut », a-t-il souligné.

Valère Lékoumou



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 1771 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 1543 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces