Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Burundi : Nkurunziza a prêté serment pour un troisième mandat

Le président burundais réélu Pierre Nkurunziza a prêté serment jeudi à Bujumbura. Aucun chef d’État étranger n’était présent.



C’est lors d’une cérémonie surprise, annoncée à la dernière minute, que Pierre Nkurunziza a prêté serment pour un troisième mandat contesté. L’événement a eu lieu au Palais des Congrès de Bujumbura, a annoncé son conseiller, Willy Nyamitwe.
 

Investiture sous haute tension

Selon un membre du parti au pouvoir, le CNDD-FDD, cette cérémonie a été annoncée à la dernière minute pour des raisons de sécurité. Les journalistes de la Radio-télévision nationale burundaise (RTNB) n’ont été prévenus que dans la matinée, a fait savoir l’un d’eux.

Aucun chef d’État étranger n’était présent. Les ambassadeurs des pays de l’Union européenne et des États-Unis étaient absents, et représentés par des diplomates de rang inférieur.

L’Égypte, la Chine, l’Afrique du sud ou encore la Russie ont envoyé des représentants, ont fait savoir les médias présents. Le président angolais Dos Santos a par ailleurs été l’un des tout premiers chef d’État à féliciter Pierre Nkurunziza.

Selon la Constitution, le président élu prête serment auprès de la Cour constitutionnelle, devant les deux Chambres du Parlement réunies. Cette prestation marquera le début du troisième mandat très controversé de Pierre Nkurunziza, élu en 2005 par le Parlement, puis en 2010 et le 21 juillet dernier au suffrage universel direct lors d’une présidentielle jugée non crédible par la quasi-totalité de la communauté internationale.

Détérioration de la situation sécuritaire

Cette cérémonie survient alors que le pays sombre chaque jour davantage dans la violence. La situation sécuritaire continue de se dégrader, avec des attaques nocturnes contre la police et des assassinats ciblés à Bujumbura et en province.

L’opposition, qui qualifie sa réélection d’ »illégale », avait prévenu que Pierre Nkurunziza ne serait plus légitime une fois qu’il aurait prêté serment.

AFP


Source : Afp



Commentaires articles

1.Posté par julieboungou le 24/08/2015 11:24
La réélection de Pierre Nkurunziza à la tête du Burundi pour briquer un troisième mandats a toujours été mal vu par le peuple burundais qui avait manifesté leur mécontentement en se précipitant dans les rues de Bujumbura. Durant ces manifestations populaires plusieurs personnes ont perdues la vie. d'où la procédure qui a conduit le peuple burundais à aller au referendum pour élire leur nouveau président .Contre toutes attentes Pierre Nkurunziza a été réélu président du Burundi. Notre seul vœu serait de souhaiter aux peuples burundais l'instauration d'une paix définitive et durable pour l'émergence de leur pays car nous le savions tous la violence ne résout rien. Nous rendons un grand hommage à ceux qui ont perdu la vie durant ces manifestations.

2.Posté par junior olembo le 24/08/2015 11:50
La problématique sur la limitation des mandats a toujours été l'arme légale des opposants or la situation de Burundi est assez particulière,Pierre Nkurunziza ce dit qu'il est dans la légalité car il avait été élu par consensus à cause de la crise que le pays avait connu et que ce mandat n'est le deuxième par rapport au disposition de la constitution donc il est dans la légalité constitutionnelle mais l'opposition ne voulant rien savoir a poussé le peuple au soulèvement et même jusqu'à un coup d'état manqué malgré vents et marées il vient de prêté serment en coulisse afin d'"éviter que la situation puisse se dégrader. Alors vue cette situation la classe politique burundaise devrait se comporter en responsable afin de sortir le pays dans cette crise car il y a risque de guerre civile et ça entrainera le pays dans régression économique

3.Posté par Tossangana mbomoko le 24/08/2015 12:43
Pour ne pas faire souffrir un peuple qui ta mis à la tête du pays, si vraiment la démocratie règne au Burundi, Pierre NKURUNZIZA devra dons décider de lâcher l'éponge au lieu de continuer à gérer un pays instable où les troubles et violences font bon vivre. Des chefs d'Etat africains doivent être des vrais patriotes afin de hisser très haut leurs pays et relever les défis dans leur continent au lieu de chercher à tout pris de manipuler le peuple avec tant de mouvements de violences et troubles.

4.Posté par EKOLO MOKO le 24/08/2015 13:35
Etre réélu plusieurs c'est bel et bien beau, mais la chose fondamentale rester la capacité de consolider la paix, l'unité au sein de l'Etat burundais!

5.Posté par lonkaknga christ le 26/08/2015 17:46
je crois que les choses ne s'arrangent pas bien avec nos amis burundais parce que les contestations citoyennes traduisent quelque chose.

6.Posté par jean feliciten ngombe le 27/08/2015 17:48
troisième mandat pour le président burundais le serment c est fait est ce un consentement populaire ?

7.Posté par Anna kastare le 31/08/2015 19:13
LA réélection du président Kurunziza à la tête du Burundi démontre que les manifestations qui ont eu lieu entrainant la mort de plusieurs personnes étaient organiser par des hommes avides de pouvoir qui sont conscient qu'ils ne peuvent pas arriver au pouvoir par la voie des urnes et pensent donc y arriver frauduleusement entrainant par cette occasion des dizaine de jeunes au suicide. les urnes ont rendu leurs verdict le Burundi a encore besoin de Kurunziza, tout ceux qui ont perdu la vie dans ces manifestation insensé sont mort pour rien. Le Congo et les congolais doivent tirer leçon du vécu de leurs frères burundais et prendre des mesures pour que un tel scenario ne se répète pas au Congo. Frères congolais n'honorer pas cette invitation au suicide, ne mourons pas pour rien. que les urnes nous départage.

8.Posté par Paul Djembo le 02/09/2015 14:32
Naturellement Anna Kastare pour ton actif cette tendance est déjà à bon train pour une manifestation du genre dans la période des joutes électorales qui pointes à l'horizon d'ici l'an prochain alors penses tu que il suffisait juste de passer ce message aux hommes avides ou encore à cette jeunesse moins encore dupe je suppose le moment n'était pas celui ci on a trop perdu temps mais qu'a cela ne tienne laissant tous entre les saintes mains du Seigneur car je ne vois guerre toute la population congolaise s'échapper à cet bassesse de croyance politique ou les gouvernant par le manque des chemins des urnes accèdent à la magistrature suprême?

9.Posté par Jean-Dominique Atsé Oko le 02/09/2015 14:40
Félicitation au président Pierre Kurunziza du fait d'Etre reconduit car la population Burundaise qui l'a exprimée par ce canal des urnes hormis les détracteurs de ce derniers croyant renverser la tendance en usant par l'orchestration de la jeunesse afin d'y arriver à leur fins mais dommage malgré quelques tribulations que ce peuple si chers et frère a connu par le biais de ces méchants ont occasionné pas mal de mort pour rien comme l'a dit Anna Kastare mais en outre pour ceux la qui s'attelaient sur la voix démocratie l'ont approuvé en élisant à nouveau leur président d'un troisième mandat que les congolais se mettent en garde pour les leurs

10.Posté par NAPOLEON BONAPARTE BOLEZ le 14/12/2015 14:11
C'était une investiture unique en son genre. L'essentiel fut fait. Tout débat là dessus là dessus semble inutile.

Les Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces