Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Brazzaville et Luanda préoccupés par la situation de Kinshasa


Congo-Brazzaville, 21 décembre – (CONGO-SITE) - Le Congo-Brazzaville et l’Angola sont préoccupés par le développement de la situation électorale en République démocratique du Congo (RDC), a indiqué le ministre angolais de l’Intérieur, Angelo Da Veiga Tavares. C’était hier 20 décembre à la sortie de l'audience qui lui a été accordée par le Président congolais, Denis Sassou N’Guesso.



Le ministre angolais de l'Intérieur reçu par le Chef del'Etat cogolais, Denis Sassou N'Guesso
Le ministre angolais de l'Intérieur reçu par le Chef del'Etat cogolais, Denis Sassou N'Guesso
Au cours de cette audience, le Chef de l’Etat congolais et l’émissaire de son homologue angolais ont évoqué la situation sécuritaire dans la région des Grands lacs.

Selon le ministre angolais, les Président Denis Sassou N’Guesso et Joao Lourenço, qui suivent avec attention le développement de la situation en RDC, souhaitent que les élections présidentielle, législatives et provinciales se déroulent dans la paix et la quiétude.  
  
Lesquelles élections ont été, une fois de plus, reportées (elles avaient été deux fois reportées depuis 2016).  Au lieu du 23 décembre, c’est le 30 décembre 2018 que les Congolais de Kinshasa iront aux urnes. L’annonce de ce report a été faite jeudi par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa.

«Nous annonçons donc que les scrutins directs présidentiel, législatif national et provincial auront lieu le 30 décembre 2018 », a-t-il déclaré à la presse à Kinshasa.

Et pour cause. Le déploiement du matériel électoral ne serait pas encore effectif dans seulement 3% du territoire national ; près de 8 000 machines à voter consumées dans un incendie qui s'est déclaré récemment dans un entrepôt de la CENI à Kinshasa ; le retard dans le déploiement du matériel électoral.

Pourtant Corneille Nangaa annonçait, il y a quelques jours, que « la CENI s’emploie pour que ces élections se tiennent conformément à son calendrier », c’est-à-dire le 23 décembre 2018.

Pour l’opposant Jacquemin Shabani, représentant de Félix Tshisekedi, « la CENI vient de communiquer son incapacité à organiser le scrutin le 23 décembre, et elle sollicite un report d’une semaine. Peu importe les raisons, un nouveau report des scrutins entraînera une crise de trop dont l’issue sera incertaine».

Ce nouveau report des élections inquiète une fois de plus le peuple congolais. Certains observations avançaient déjà qu’un nouveau report des scrutins entraînerait une crise de trop dont l’issue sera incertaine.

Les Présidents Denis Sassou N’Guesso et Joao Lourenço appellent les autorités et le peuple de la RDC à éviter cette issue incertaine. Ils ne ménagent aucun effort pour aider à un atterrissage en douceur du processus électoral dans ce pays voisin et frère.

Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 17396 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 9808 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces