Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Approfondissement des connaissances des cadres du ministère de la Justice en DIH


Brazzaville 8 décembre – (CONGO-SITE) – Le ministère de la Justice, des Droits humain et de la Promotion des peuples autochtones a organisé, le 4 décembre dernier à Brazzaville, en collaboration avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), un séminaire pour renforcer les connaissances de ses cadres en Droit international humanitaire (DIH).



Le ministre de la Justice, Ange Aimé Bininga (photo d'archives)
Le ministre de la Justice, Ange Aimé Bininga (photo d'archives)
Organisé sous le thème : «Droit international humanitaire », ce séminaire s’est déroulée sous la houlette du directeur de cabinet du ministre de tutelle, Casimir Ndomba.

Il avait pour objectif de permettre aux participants d’approfondir les connaissances et d’en comprendre les valeurs universelles. Ainsi, les problématiques développée étaient liées à l’interprétation et l’application des conventions internationales.

Le DIH qui demeure une discipline en constante évolution, un ensemble de valeurs universelles qui confèrent des obligations aux Etats mais également des droits aux personnes les plus vulnérables pendant les conflits armés.

Le chef de mission du CICR en République du Congo, Gad Niyomugabo, a rappelé que le Congo étant devenu partie aux Conventions de Genève de 1949 et leurs protocoles additionnels de 1977 et ayant ratifié plusieurs traités de DIH, s’est engagée à faire connaître le DIH, à le respecter et à le faire respecter.

Il a ajouté que le CICR est actif au Congo depuis les années 1970 et qu’il a été présent depuis 1993. L'accord de siège conclu en 1995 avec le gouvernement congolais lui confère un statut diplomatique pour faciliter l’accomplissement de sa mission dans le pays, dans les domaines divers tels que la protection, l’assistance, la prévention et la coopération avec les sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Gad Niyomugabo a garanti que l’assistance à la population la plus vulnérable est inscrite au cœur des priorités du CICR. C’est dans cette optique que l’institution entend assister, courant ce mois, trois mille ménages déplacés, retournés, hôtes et résidents vulnérables, enregistrés dans vingt-cinq villages des districts de Kindamba et Vindza, dans le département du Pool.

« En pratique c’est à travers l’action d’un organisme comme le CIRC que l’on mesure au quotidien l’intérêt de ces normes universelles, protectrice de notre humanité », a souligné le directeur de cabinet du ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion des peuples autochtones, Casimir Ndomba.

Pour lui, c’est en faisant la promotion des droits humains auprès d’un plus grand nombre de citoyens, en formant les acteurs de terrains, que l'on peut endiguer certaines catastrophes humanitaires par des procédures d’alerte ou en atténuer les conséquences en cas de survenance d’événements malheureux.

 « A l’évidence, qu’il s’agisse des atteintes à l’intégrité physique des personnes, de l’accueil de la population en guerre, des migrations volontaires ou non, de la protection des droits des réfugiés et des apatrides, les principes du droit humanitaire constituent l’un des socles déterminants du droit international », a-t-il conclu.
 
 

Kury Kounga



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 21667 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12294 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces