Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Afrique du Sud : Winnie Mandela mise en terre


Congo-Brazzaville, 14 avril – (CONGO-SITE) – Le 13 avril au domicile de l’illustre disparue et le 14 avril au stade d'Orlando, les Sud-Africains ont rendu un dernier hommage à Winnie Mandela, avant de l’enterrer au cimetière de Fourways, au nord de Johannesburg. Parmi les chefs d’Etat et de gouvernement qui ont pris part aux obsèques de l’ancienne épouse de Nelson Mandela, figure le Congolais Denis Sassou N’Guesso.



Hier, la dépouille de Winnie Mandela a été ramenée de la morgue pour son domicile. Ce matin, enjolivé d’un drapeau sud-africain, son cercueil a été exposé au stade d'Orlando à Soweto, où près de 30.000 personnes se sont rassemblées. Des refrains de chansons en date de la lutte anti-apartheid se sont mêlés aux pleurs.
 
Le 14 avril 2018 est une date immortalisée dans le cœur des Sud-Africains, comme l’avait été celle du 15 décembre 2017 lors des funérailles de Nelson Mandela. La tristesse a été grande. Elle a envahi les cœurs. Mais aussi les cerveaux. A-t-on constaté.
 
Zenani Mandela, la fille de l’illustre disparue, a rappelé que « la lutte pour la libération de l’Afrique du Sud n’était pas le combat d’un homme ou le triomphe d’un homme. C’est très loin de la vérité ». Elle a  évoqué le combat des femmes contre le patriarcat et l’oppression du régime d’apartheid.

Elle a demandé que ses parents ne soient présentés comme des « figures opposées », mais plutôt comme un « homme et une femme qui se sont toujours complétés». Elle a accusé les médias d'avoir été « profondément complices dans l'entreprise de diabolisation de sa mère».

L’arrivée de la dépouille de Winnie Mandela, ce matin, au stade d'Orlando, le 14 avril à Soweto. Elle a été saluée par des milliers de personnes qui s’y trouvaient.
L’arrivée de la dépouille de Winnie Mandela, ce matin, au stade d'Orlando, le 14 avril à Soweto. Elle a été saluée par des milliers de personnes qui s’y trouvaient.
Le chef de l’Etat sud-africain, Cyril Ramaphosa, qui a présidé les funérailles nationales, a regretté que le rôle joué par Winnie Mandela dans la lutte de libération dans la lutte de l’ANC n’ait pas été reconnu plus tôt à sa juste valeur.

Il a promis de suivre le conseil qui lui avait été prodigué par Winnie Mandela, lui demandant de se rendre à Marikana pour rencontrer les familles des mineurs abattus par la police en août 2012, suite à une grève sauvage.

Après dix jours du deuil national décrété pour la circonstance, Winnie Madela a été mise en terre. Outre le Chef de l’Etat congolais, la cérémonie a connu la présence du Président namibien Hage Geingob ; du militant emblématique des droits civiques aux Etats-Unis, Jesse Louis Jackson.

C’est sous la pluie que la dépouille de Winnie a quitté le stade pour le cimetière de Fourways, au nord de Johannesburg, où elle a mise en terre.

Elle rejoint Nelson Mandela au pays d’où l’on ne revient jamais

La Rédaction



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 957 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 972 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces