Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa se démarque de la politique de Jacob Zuma

Après la démission, dans la nuit du 14 au 15 février, de Jacob Zuma, le Parlement sud-africain a élu ce 15 février 2018, Cyril Ramaphosa Président de la République. Le nouveau Chef de l'Etat sud-africain a dit que la lutte contre la corruption était au centre de ses préoccupations. Il a également exprimé sa volonté de se démarquer de son prédécesseur.



L’élection du président du Congrès National Africain (ANC) a été prononcée par le président de la Cour constitutionnelle, Mogoeng Mogoeng, devant les membres de l’Assemblée nationales réunis en session extraordinaire. Cyril Ramaphosa était seul candidat en lice.

Depuis son élection à la tête de l'ANC en décembre dernier, Cyril Ramaphosa (65 ans),  affiche sa détermination de se débarrasser de Jacob Zuma, critiqué à cause de nombreux scandales de corruption qui sont à l’origine de la crise politique au sein du parti au pouvoir. Jacob Zuma ne voulait pas démissionner. Il l’a fait par ce que l'ANC a annoncé une motion de défiance.

Désormais, c’est Cyril Ramaphosa qui préside aux destinées de l’Afrique du Sud et de l’ANC. «Les problèmes de corruption, les problèmes liés à la nécessité de redresser les entreprises publiques (...) font partie de nos priorités, ce sont des problèmes auxquels nous allons nous atteler. Je travaillerai très dur pour essayer de ne pas décevoir le peuple sud-africain», a-t-il déclaré.

M. Ramaphosa arrive au pouvoir au moment où le pays, première enregistre un taux de chômage record à 27,7%. Né en 1952 à Johannesburg dans le Western Native Township, dans une famille modeste originaire du Venda, d'un père policier et d'une mère au foyer, Cyril Ramaphosa entre à l’université du Nord à l’âge de 20 ans pour étudier le droit. Membre de l'Organisation des étudiants sud-africains (SASO), il est arrêté en 1974 et reste emprisonné pendant onze mois, puis de nouveau en 1976, après les émeutes de Soweto.

Après ses études d'avocat en 1981, il est embauché par le Conseil des syndicats sud-africains (CUSA) comme conseiller juridique. En 1982, il devient le secrétaire général du Syndicat national des mineurs (NUM). Lors des grèves de 1987, Cyril Ramaphosa joue un rôle crucial au cours des négociations des années 1990 pour parvenir à une issue pacifique à l’apartheid et orienter l’Afrique du Sud vers ses premières élections nationales non raciales au suffrage universel, tenues  en avril 1994.
 
Elu président de l'Assemblée constituante le 24 mai 1994, il était considéré comme dauphin de Nelson Mandela. Mais, avec l’arrivée au pouvoir de Thabo Mbeki, il quitte le champ politique du pays, pour entrer dans celui des affaires.
 
En décembre 2012, Cyril Ramaphosa fait son retour en politique et devient vice-président de l’ANC. Ensuite, il devient vice président de l’Afrique du Sud  le 3 juin 2014. Le 18 décembre 2017, il est élu président de l'ANC avec 2.440 voix, contre 2.261 pour Nkosazana Dlamini-Zuma, l’ex-épouse de Jacob Zuma.

Pour l’ANC, la victoire de Cyril Ramaphosa est un « un boulevard vers la prochaine élection présidentielle en 2019».

Gos-Gaspard Lenckonov


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 16172 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 9119 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces