Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

​La FCRM sensibilise les élèves sur le paludisme


Congo-Brazzaville, 28 mai – (CONGO-SITE) – Le 26 mai 2018, à Brazzaville, lors d’une journée scientifique à l’école Camara Laye l’Enfant Noire, le professeur Francine Ntoumi a édifié les élèves des séries scientifiques sur la maladie du paludisme, tout en les exhortant à s'impliquer dans la recherche et la science en faveur de l’Afrique et Congo.



Photo de famille
Photo de famille
Cela s'est passé en présence du promoteur de l’établissement, Laurent Koy. Francine Ntoumi a expliqué que le paludisme étant une maladie des pays pauvres, aucune fibre pharmaceutique ne voudrait s’investir dans la recherche pour l’éradiquer et que la recherche sur cette maladie nécessitait beaucoup de moyens financiers.

«Les grandes firmes pharmaceutiques ne veulent pas y consacrer des moyens financiers parce qu’elles se disent que les pays pauvres ne pourront pas acheter le vaccin une fois trouvé », a-t-elle avisé.

Francine Ntoumi a sensibilisé les jeunes sur le développement du paludisme en expliquant que : «Quand vous prenez les médicaments, le parasite mute en développement les mécanismes pour lutter contre les principes actifs et résister au traitement. Dites donc aux parents de ne prendre les médicaments que quand la maladie se déclenche ».

Elle a souligné la participation de la femme dans la recherche scientifique et les obstacles que rencontrent les filles dans le domaine scientifique. Mme Ntoumi a déploré le fait d'être la seule femme à faire de la recherche au Congo.

«Peu de femmes s’intéressent aux matières scientifiques. J’aimerais que certaines m’accompagnent et me rassurent qu’elles prendraient la relève après », a-t-elle lancé.

Francine Ntoumi a encouragé les filles à étudier davantage : « Ne pensez pas que seuls les garçons réussissent. Tout le monde a la capacité de comprendre les matières scientifiques. Il faut simplement avoir la volonté de travailler et tout marchera. Vous me voyez, je suis la première à avoir amené le laboratoire de recherche moléculaire à l’université Marien Ngouabi, mais je suis une femme ».

Valère Lékoumou



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Gos-Gaspard Lenckonov | 22264 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Valère Lékoumou | 12613 vues
00000  (0 vote)

Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces