Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Zimasa Mabela : une Sud-africaine, première femme noire aux commandes d’un navire de guerre

Jusqu’à ses 18 ans, Zimasa Mabela a grandi dans un village à deux heures de route de l’océan Atlantique, sans jamais voir la mer. Vingt ans plus tard, elle est la première femme noire sud-africaine aux commandes d’un navire militaire.



Zimasa Mabela, première femme noire sud-africaine aux commandes d’un navire militaire. Rodger Bosch
Zimasa Mabela, première femme noire sud-africaine aux commandes d’un navire militaire. Rodger Bosch

C’est en 1994, au moment de la chute officielle du régime d’apartheid, que la future capitaine de corvette Mabela a posé pour la première fois le pied sur une plage, un moment qui a changé sa vie.

« Je n’avais pas peur de l’eau », se rappelle-t-elle, surveillant la mer sur le pont de son navire chasseur de mines, le rutilant SAS Umhloti. « Dans mon village, il y avait une piscine à l’église où les enfants pouvaient nager », raconte-t-elle à l’AFP.

Mais l’amour de la mer ne lui est venu que quelques années plus tard alors qu’elle étudiait pour devenir enseignante. « Rejoignez la marine et parcourez le monde »: le slogan utilisé lors d’une présentation de la marine sud-africaine à l’université fait mouche.

« J’ai pensé +dans quel autre métier aurai-je l’opportunité de visiter le monde?+ », se souvient-elle.

En 1999, à 22 ans seulement, elle s’engage ainsi comme opératrice radio dans l’armée.

Seize ans plus tard, la marine semble avoir tenu ses promesses: Zimasa Mabela s’est rendue en Inde, en Uruguay, au Canada et même sur l’île de Sainte-Hélène.

Aujourd’hui le navire qu’elle commande depuis août est attaché au port de Simon’s Town, près du Cap (sud), un lieu chargé d’histoire puisqu’il a été établi par les Hollandais avant d’être pris par la marine britannique il y a plus de deux siècles.

Le port, niché au creux des montagnes de la péninsule du Cap, est désormais la principale base navale d’Afrique du Sud.

A bord de son bateau, alors que le pays est en paix et qu’il n’y a aucune mine à trouver, la capitaine Mabela se concentre sur des opérations d’entraînement, de recherche et de sauvetage.

 

- Toujours plus d’ambition -

L’équipage de 54 personnes du SAS Umhloti est formé d’une majorité d’hommes.

Dans son uniforme d’officier, chemise immaculée et pantalon noir, la capitaine assure que son sexe n’a jamais posé de problème. « Ils m’ont très bien acceptée. Si je donne un ordre, c’est un ordre ! », s’exclame t-elle avec un large sourire et un regard d’acier.

« J’aimerais encourager d’autres femmes à être assez audacieuse, à penser qu’il ne s’agit pas d’un milieu d’hommes et qu’elles peuvent accomplir ce qu’elles veulent », poursuit cette mère de deux filles âgées de six et quatre ans.

Jongler entre son travail et son rôle de mère n’est pas un souci, dit-elle. « J’ai réussi à trouver un équilibre entre ma vie de famille et mon travail car je suis soutenue par ma mère et mon mari, qui est aussi dans la marine, donc il comprend », explique Zimasa Mabela.

« Quand je suis au travail ou en mer, je suis rassurée car je sais que mes enfants sont bien entourés », poursuit-elle.

Mais lorsqu’elle rentre à la maison, le soir, elle doit malgré tout encore trouver le temps de « préparer le dîner pour toute la famille », un emploi du temps « assez intense », confie-t-elle.

Malgré sa réussite, la capitaine Mabela, élevée par ses grands-parents dans un milieu rural pendant que sa mère travaillait comme infirmière, refuse de s’endormir sur ses lauriers.

Elle assure avoir « beaucoup d’ambition, car il y a tant à faire » au sein de la marine: « J’aimerais faire de la formation. Et si j’avais un jour l’opportunité de commander un plus gros navire, ce serait un plus pour moi… »


OeilDAfrique.Com



Commentaires articles

1.Posté par romiale ngoubas le 17/12/2015 08:31
ce la révèle et illustre les capacités des femmes à pouvoir briser toutes ces chaines qui les emprisonnent pour se libérer. Lorsque nous parlons d’émancipation de la femme, il faut souligner qu’il y’a des préalables que nous ne devons pas omettre. C’est d’abord l’instruction qui reste et demeure avant tout le levier de toute émancipation humaine, ensuite le pouvoir économique qui est nécessaire pour être autonome, et enfin la démystification de toutes ces pesanteurs sociales qui pèsent lourdement sur elle pour qu’enfin cette couche importante de nos sociétés puisse jouir pleinement de la vie.

2.Posté par NAPOLEON BONAPARTE BOLEZ le 17/12/2015 08:49
Une Pionnière! Mais c'est génial. Quelle inspire ses semblables.

3.Posté par bango témbé le 17/12/2015 10:48
Tout un symbole. Zimasa Mabela, 38 ans, est récemment devenue la première femme noire à commander un navire militaire dans la marine sud-africaine. Ce capitaine de corvette de 38 ans est le nouveau pacha du SAS Umhloti, un chasseur de mines. Elle a sous ses ordres un équipage de 54 marins.Et cela ne fera qu'&apporter un plus dans les nouveaux emplois pour les femmes désireuses d'y faire

4.Posté par lili de saint germain en laye le 17/12/2015 12:46
les femmes africaines ont su s'intégrer dans différents secteurs clé de la vie sociale .la femme prouve combien elle peut aussi relever de grands défi.

5.Posté par James le 17/12/2015 13:35
Une première en tout cas sur le continent, j'espère que d'autres femmes suivront l'exemple de cette dernière car auparavant il y avait des métiers réservés qu'aux hommes mais à l'heure actuelle il y a égalité de sexe et donc tout est permis à tout le monde.

6.Posté par Romuald le 17/12/2015 13:35
C'est une fierté pour l'Afrique de voir une femme noire aux commandes d'un navire de guerre, nous devrions tous encourager ce genre d'initiative. La femme africaine est capable de faire des grandes choses.

7.Posté par Max le 17/12/2015 13:36
Bravo à elle et du courage car c'est un grand challenge ce qu'elle vient de réaliser, elle est une pionnière dans le métier!!!!!

8.Posté par to lobi le 17/12/2015 13:41
Je crois que cette femme fera inspirer d'autres femmes Africaines pour choisir n'importe quel métier lui sera en faveur de ces compétences.

9.Posté par Empire le 17/12/2015 14:06
Aujourd'hui les femmes sont capables de faire tout genre de métier qui les intéresses. La femme africaine n'est plus limité sur le plan scolaire. Voilà un exemple à prendre vis à vis de notre chère sœur. nous l'encourageons tous pour ce grand métier qu'elle choisit toutes les femmes africaines la soutienne.

10.Posté par max goma le 17/12/2015 14:32
Zimasa Mabela montre simplement que l'Afrique a du génie dans tous les domaines. Je dis bravo au courage de cette femme car elle honore tout le continent africain en devenant la première capitaine noire aux commandes d'un navire. On voit aussi que la femme africaine est capable de grandes. Il suffit de lui faire confiance.

11.Posté par marion okemba le 17/12/2015 18:07
Cela est vraiment à féliciter, voila un exemple que Zimasa montre à tout le monde entier qu'on Afrique il y a bel et bien deses femmes qui peuvent aussi faire ce travail. C'est une femme courageuse, une histoire qui attire l'attention des autres pays qui sous-estimes encore l'Afrique. Tout métier nous est favorable ayant juste la volonté d'appendre et la capacité d'affronter les choses telles qu'elles se présentent. Une fois de plus bravo à toi Zimasa Mabela

12.Posté par Queen Waters le 17/12/2015 18:44
Elles fait la fierté de la femme africaine, je la félicite car c'est une femme avec beaucoup de courage et d'expérience.

Nouveau commentaire :

Les Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces