Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Zika : dix questions sur un virus qui inquiète

L’inquiétude monte face au virus Zika. Se propageant de manière explosive, il est fortement soupçonné de causer des troubles neurologiques, le syndrome de Guillain-Barré, et des malformations congénitales, les microcéphalies. Lundi 1er février, à l’issue d’une réunion d’experts, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrété que l’épidémie constitue « une urgence de santé publique de portée mondiale ».



Transmis par des moustiques, comme la dengue ou le chikungunya, ce virus a déjà touché 1,5 million de personnes au Brésil, et 3 à 4 millions de cas sont attendus sur le continent américain en 2016. Des cas importés ont été identifiés en Europe, dont cinq en France  métropolitaine. Accusée d’avoir réagi trop faiblement lors de l’épidémie d’Ebola, l’OMS a annoncé toute une série de recommandations pour mieux lutter  contre cette nouvelle menace. L’une des priorités est d’accroître la surveillance des cas de syndromes de Guillain-Barré et des microcéphalies dans les zones touchées par le virus Zika, afin de déterminer  si celui-ci est directement en cause, ou s’il existe d’autres facteurs. L’OMS prône également une intensification des recherches pour mettre  au point des traitements, un vaccin et de nouveaux tests de diagnostic de cette infection. Aucune mesure de restriction des voyages et des échanges commerciaux n’est en revanche envisagée.
 

En dix questions, tour d’horizon sur un virus émergent qui pose de nouveaux défis.
 

  • D’où vient Zika, et jusqu’où ira-t-il ? 

Le Zika est un arbovirus transmis par la piqûre de moustiques du genre Aedes (aegypti ou albopictus). De la famille  des flavivirus, comme ceux de la dengue ou de la fièvre jaune, le Zika a été identifié pour la première fois chez un singe macaque rhésus dans une forêt ougandaise en 1947. Il a ensuite été isolé chez l’homme en 1952, en Ouganda  et en Tanzanie.
 

La première épidémie s’est déclarée dans les îles Yap (Micronésie) en 2007, où elle aurait touché les trois quarts de la population. D’autres ont suivi, en Polynésie française d’octobre 2013 à avril 2014, et au Brésil, depuis mai 2015. Les premiers cas brésiliens ont été décrits dans deux articles publiés en mai et juin 2015. Depuis octobre 2015, le virus s’est propagé dans des pays d’Amérique centrale.
 

La Guyane  et la Martinique  sont à leur tour en phase épidémique. « C’est la troisième épidémie d’arbovirose après la dengue et le chikungunya, et probablement pas la dernière. La diffusion du Zika a été extrêmement rapide à l’échelle planétaire », souligne François Bourdillon, directeur général de l’Institut national de veille sanitaire (InVS).

Le recueil de données se poursuit pour affiner  les modèles destinés à décrire  l’évolution de l’épidémie et évaluer  les moyens à mettre en œuvre pour la juguler  et prendre  en charge les malades. Mais, note Simon Cauchemez, spécialiste de la modélisation à l’Institut Pasteur, il faudra encore « quelques semaines » pour proposer  des scénarios étayés.

  •  
  • Est-ce un virus mutant ?

C’est ce qui pourrait expliquer  l’explosion récente des cas, selon des experts cités dans le New Scientist. L’hypothèse semble cependant peu probable aux yeux d’autres spécialistes interrogés. L’analyse du génome entier du virus Zika qui circule au Brésil montre une similitude « quasi complète » avec les souches à l’origine de l’épidémie qui a sévi en 2013 et 2014 dans le Pacifique, selon une étude parue dans The Lancet le 16 janvier, menée par les chercheurs de l’Institut Pasteur de Guyane.

L’infection est asymptomatique dans les trois-quarts des cas. Les symptômes, quand ils existent, apparaissent trois à douze jours après la piqûre, sous forme d’éruption cutanée avec ou sans fièvre. A cela peuvent s’ajouter fatigue, maux de tête et courbatures, laissant penser  à un syndrome grippal. Le virus peut aussi se manifester  par une conjonctivite, un œdème des mains ou des pieds. Ces symptômes disparaissent généralement en deux à sept jours, précise l’OMS. A priori, l’infection est immunisante, ce qui signifie qu’on ne peut pas contracter  deux fois ce virus. Zika et ses conséquences chez l’homme restent toutefois mal connus, concèdent les spécialistes.

  •  
  • Comment la détecter ? 

Les gènes du virus peuvent être  repérés par des analyses  sanguines, d’urine ou de salive. Mais la fenêtre est courte. « Le virus est présent dans le sang entre trois à cinq jours, dans les urines pendant environ dix jours, dans la salive entre trois à cinq jours. Il n’y a pas de données sur le lait maternel », explique Isabelle Leparc-Goffart, coordinatrice du Centre  national des arbovirus (CNR-IRBA). Ces chiffres sont issus de données publiées sur quelques cas. Le CNR devrait fournir prochainement des données plus précises.
 

En cas de résultat négatif malgré des symptômes évocateurs d’une infection à virus Zika, un diagnostic sérologique (recherche d’anticorps) est effectué par les seuls CNR (1 en Guyane et 1 en France métropolitaine, à Marseille, qui en a déjà réalisé plus de 1 000).
 

La circulation concomitante de la dengue et du chikungunya (proches du Zika) complique le diagnostic, tant clinique que biologique. Du fait de réactions sérologiques croisées entre ces virus, les résultats peuvent être faussement positifs.

  •  
  • Quels sont les risques pour une femme enceinte ?

C’est l’un des principaux sujets de préoccupation. Même si la preuve n’est pas encore formellement établie, il est désormais hautement probable qu’une infection par le virus Zika pendant la grossesse  peut entraîner  de graves anomalies du développement cérébral, comme les microcéphalies (trop petite taille du cerveau  et du périmètre crânien, souvent associée à des lésions cérébrales). Les atteintes les plus sévères peuvent conduire  à une mort in utero ou dans les premiers jours de vie.


Début 2016, parallèlement à la flambée épidémique du virus Zika, les autorités sanitaires locales du Brésil ont recensé plus de 4 000 cas suspects de microcéphalie, soit une multiplication par 20 à 30 par rapport aux années précédentes.

La microcéphalie est une malformation rare : aux Etats-Unis, 2 à 12 cas sont recensés pour 10 000 naissances vivantes, indique le centre de contrôle des maladies (CDC). Elle peut entraîner un handicap très lourd, avec des troubles psychomoteurs, moteurs, intellectuels, isolés ou associés.


« Les microcéphalies peuvent relever  de plusieurs causes, notamment toxiques, génétiques ou infectieuses. Mais au Brésil, la corrélation de l’excès de cas avec l’épidémie d’infection à Zika, dans le temps et dans l’espace, est très suggestive d’un lien de cause à effet, souligne Jet de Valk, responsable de l’unité zoonoses et maladies à transmission vectorielle à l’InVS. Dans plusieurs cas, du virus Zika a été mis en évidence dans le liquide amniotique, ce qui est un argument supplémentaire. »


Des études sont en cours pour établir  formellement le lien et répondre  aux nombreuses questions en suspens. « Pour d’autres virus, comme le cytomégalovirus, le placenta joue un rôle de barrière. Une infection de la femme enceinte n’est donc pas toujours transmise à son fœtus. Il est établi que les atteintes pour l’enfant à naître  dépendent du moment où le virus atteint le fœtus, explique le professeur Yves Ville, chef de la maternité de l’hôpital Necker (AP-HP), à ParisQuand l’infection est précoce, au premier trimestre, c’est souvent la loi du tout ou rien : soit aucune lésion, soit une atteinte majeure, qui aboutit souvent à une fausse couche. Un passage plus tardif peut avoir  des conséquences plus modestes (retard de croissance intra-utérin) et réversibles. Il en va sans doute de même pour Zika. »

  •  
  • Que faire  pendant la grossesse ?

Le message est clair : en France, la ministre de la santé Marisol Touraine déconseille aux femmes enceintes de se rendre  dans les zones touchées. Le Haut Conseil de santé publique (HCSP) a actualisé ses recommandations sur ce virus le 22 janvier. Celles-ci comprennent l’organisation « d’une information, d’un suivi et d’une prise en charge renforcés de toutes les femmes enceintes dans les zones d’épidémie du virus Zika, que ces femmes soient ou non suspectes d’infection par le virus Zika ». Le HCSP préconise aussi la mise en place « d’un système de surveillance et d’alerte spécifique à la détection d’anomalies congénitales neurologiques ou non ».


La microcéphalie peut être suspectée en échographie au deuxième trimestre de la grossesse, à partir  de dix-huit à vingt semaines. Il existe un test diagnostique de l’infection fœtale par l’isolement du virus Zika dans le liquide amniotique après amniocentèse.


En Martinique, où les premiers cas autochtones de Zika ont été détectés en décembre 2015, six femmes enceintes infectées par le virus ont déjà été repérées, qui vont bénéficier  de ce suivi renforcé, précise Martine Ledrans, responsable de la Cellule de l’InVS Antilles-Guyane.


Face aux nombreux appels de femmes enceintes revenant d’une zone épidémique, inquiètes pour leur futur enfant, Yves Ville a ouvert une consultation spécialisée Zika à Necker, le 1er février.

  •  
  • Quelles sont les autres complications de l’infection à virus Zika ?

La survenue d’un syndrome de Guillain-Barré (SGB) est l’autre motif de préoccupation. Dû à une atteinte des racines nerveuses, ce syndrome associe des douleurs – musculaires et sur des trajets de nerfs –, des troubles sensitifs (picotements…) et surtout des paralysies d’intensité variable. Après une phase d’extension et de plateau, qui peut durer  plusieurs semaines, les signes disparaissent dans 80 % des cas. L’atteinte des muscles respiratoires est la plus redoutée : elle conduit à une assistance respiratoire chez environ 20 % des malades.


Le SGB est rare, sa prévalence  est de l’ordre de 1 à 2 cas pour 100 000 personnes en Europe. Il est précédé dans plus de la moitié des cas par des symptômes infectieux, et de nombreux germes, bactéries ou virus, se trouvent à son origine : grippe, cytomégalovirus… C’est aussi une complication de certaines vaccinations. Des dizaines de cas de SGB possiblement liés à une infection par Zika sont en cours d’investigation.


« Aux Antilles, les Agences régionales de santé ont évalué les capacités des services de réanimation et les CHU se préparent pour faire face. Par exemple, en Martinique, une soixantaine de cas de syndrome de Guillain-Barré pourraient survenir, si l’on se fonde sur la fréquence des cas survenus en Polynésie », indique Jet de Valk.


Ces données, concernant 42 patients, ont été analysées par l’équipe du professeur Arnaud Fontanet (unité d’épidémiologie des maladies émergentes, Institut Pasteur) pour mieux caractériser  les SGB liés au virus Zika. Les résultats devraient être publiés dans les prochaines semaines.

  •  
  • La transmission est-elle possible entre humains ? 

« La transmission est presque exclusivement vectorielle », note le rapport du HCSP. Un cas de transmission par voie sexuelle a été rapporté dans la littérature. Six jours après son retour d’un voyage  au Sénégal  en 2008 pour des travaux sur le paludisme, le chercheur américain Brian Foy présente des signes cliniques préoccupants. Quatre jours plus tard, c’est au tour de son épouse, pourtant restée aux Etats-Unis. Tous deux sont infectés par le virus Zika. Une autre étude, publiée en février 2015, mentionne la présence du virus dans le sperme d’un homme de 44 ans vivant à Tahiti (Polynésie française), quinze jours après le début des symptômes.


Des arguments insuffisants, selon les autorités, pour prouver  une transmission par contact sexuel. Des cas d’infection lors de l’accouchement ont été également rapportés, sans conséquences notables pour la santé du nouveau-né. Quant à la transmission par transfusion sanguine, même si elle n’a jamais été mise en évidence, le risque ne peut être écarté, note l’HCSP. « L’Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm) met en place des mesures qui prennent en compte ce risque », dit Jet de Valk.

  •  
  • Des traitements ou vaccins sont-ils disponibles ? 

Non. Dans une interview à l’agence Reuters, Gary Kobinger, un chercheur de l’université Laval (Québec) a indiqué qu’un vaccin contre le virus Zika pourrait être testé chez l’homme à partir de septembre, et mis à disposition avant la fin de l’année. Il s’agit d’un vaccin à ADN, issu d’une collaboration entre l’université de Pennsylvanie, le groupe pharmaceutique Inovio et le groupe sud-coréen GeneOne Life Science.


« Il n’y aura probablement pas de vaccin sûr et efficace contre le virus Zika avant plusieurs années », a toutefois déclaré Anthony Fauci, directeur de l’Institut américain des allergies et maladies infectieuses (Niaid). Le Niaid explore plusieurs approches, l’une avec un vaccin à ADN, fondé sur son expérience d’un vaccin pour le virus West Nile, une autre avec un virus atténué. Dans un article, publié le 13 janvier dans le New England Journal of Medicine, Anthony Fauci souligne que la recherche d’un vaccin protégeant contre le Zika pourrait bénéficier des technologies  utilisées pour d’autres flavivirus. De tels vaccins risquent cependant d’être confrontés aux mêmes écueils, poursuit le patron du Niaid. « Comme ces épidémies sont sporadiques et imprévisibles, une vaccination élargie en prévention d’une flambée serait d’un coût prohibitif avec un rapport coût/efficacité faible. Quant à l’option de constituer  des stocks, elle ne pourrait probablement pas permettre  de répondre assez rapidement à une épidémie explosive. »


En l’absence de traitement, les recommandations sont d’éliminer les gîtes potentiels de moustiques (vidernettoyer  ou couvrir  tous les contenants susceptibles de retenir  l’eau, comme les seaux, les pots de fleurs, soucoupes ou pneus, afin d’éliminer les endroits où les moustiques peuvent se reproduire). Les habitants sont invités à privilégier  les vêtements longs, clairs de préférence, et à utiliser  des répulsifs et des moustiquaires.


« Les Martiniquais, qui connaissent bien ces moustiques et ont vécu une épidémie de chikungunya en 2014, savent ce qu’il faut faire pour empêcher  leur prolifération. Mais il faut une prise de conscience des populations de la nécessité impérieuse de lutter contre les Aedes », martèle Martine Ledrans. D’autant que ces moustiques deviennent de plus en plus résistants aux insecticides.

  •  
  • La métropole doit-elle s’inquiéter ?

Pour l’heure, cinq cas importés ont été recensés, mais des transmissions autochtones sont actuellement exclues, le moustique tigre présent dans le sud de la France n’étant actif que de mai à novembre. Il est néanmoins possible que de petits foyers s’y déclarent, comme cela a été le cas pour le chikungunya et la dengue, soulignent plusieurs spécialistes. Mais une véritable épidémie leur semble peu probable car les concentrations de moustiques sont bien plus faibles en France que sous les tropiques, de même que les concentrations humaines.

En savoir plus sur LEMONDE.FR


LeMonde.Fr



Commentaires articles

1.Posté par sylvie ngunga le 02/02/2016 09:52
Une épidémie une autre, qui inquiète l oms pour le monde c est une situation a voir avec beaucoup d attention car elle a tendance a se propager de façon rapide les dégâts sont catastrophiques les mesures de prévention doivent se multiplié il faut évité la propagation .L inquiétude est générale .

2.Posté par LA CAUSE AVEC EFFET le 02/02/2016 10:39
L' OMS vient de décréter l'urgence maximale pour l' épidémie( ZIKA ) cette maladie qui est transmise par un moustique, toute une série de recommandations ont été annoncer comme mesure de sécurité pour lutter contre cette maladie qui pour le moment n' a pas de traitement tout comme Ebola qui venait de toucher l'Afrique.
" j' ai dit " !

3.Posté par LA CAUSE AVEC EFFET le 02/02/2016 10:59
Accuser d'inaction pendant la crise Ébola en Afrique l'OMS passent déjà en action avec des recommandations qui a défaut d'un traitement permettront d' éviter la prolifération du virus transmise par un moustique .
Les autorités Africaines doivent déjà mettre les mesures en place qui permettront de lutter contre cette maladie car bien que le virus sévit en Amérique elle se transporte aussi par des voyageurs voila pourquoi la France a déjà pris des mesures de sécurité pour protéger ses ressortissants ne restons pas en reste.
" j' ai dit "

4.Posté par Adicson Otso le 02/02/2016 11:26
OMS à décréter l'urgence sans les mesures de prévention au cas ou. Nous ne devons pas compter sur les occidentaux sur ce qui touche l'Afrique, nous devons éviter que cette maladie prenne le dessus comme Ebola.

5.Posté par Junior olembo le 02/02/2016 15:05
Cette épidémie doit être éradiquer avant qu'elle se propage car par rapport aux symptômes cette maladie est fatale pour l'humanité

6.Posté par max goma le 02/02/2016 15:53
Toujours des maladies et des épidémies à éradiquer! Le Sida, la grippe AH1N1, Zika, etc. La question subtile que nous devons nous poser c'est: qui en est responsable ou qui en sont les responsables? Les animaux ou les insectes comme la médecine scientifique a toujours tenté de le faire croire ou bien l'homme lui-même? Et s'il y'avait dans ce monde des hommes avides et avares, capables de tout, même du pire pour se remplir les poches et s'enrichir? Quelqu'un a déclaré un jour ce qui suit:" on ne crée plus les médicaments pour les maladies mais on crée les maladies pour les médicaments. On ne fabrique plus des produits pour les consommateurs mais on fabrique des consommateurs pour des produits". L'humanité existe depuis des temps immémoriaux , les animaux et les insectes étaient là aussi. Mais l'homme n'a jamais fait face à de telles maladies, à telles épidémies. aujourd'hui, l'évidence c'est que plus on avance, plus on progresse dans le domaine des sciences, de la médecine notamment, plus des maladies aussi bizarres que dangereuses les unes les autres, apparaissent. est ce un simple fait de la contingence, du hasard me demandé-je? En tout cas moi, je me pose mille et une question.

7.Posté par karim goma le 02/02/2016 15:59
Les précautions doivent être prise pour ce genre de virus avant que cela ne soit propagé. Car en Afrique les moustiques sont des insectes que personne peut éviter.

8.Posté par LA CAUSE le 03/02/2016 11:25
Le saviez vous ZIKA se transmet aussi par relation sexuelle les chercheurs américains ont découvert un cas pareil prudence dans nos frontières faisons déjà front comme pour Ebola avant que ZIKA se propage partout.
" j' ai dit " !

9.Posté par didier vungu le 03/02/2016 12:05
Le monde avance les épidémies aussi ,nous n avons pas encore pris conscience , a voir connaissance de cette nouvelle épidémie qui a effet immédiat et surtout se transmet même par la voie sexuelle les dégâts lié a zika sont a déplorer,des mesures de prévention devrait être mis en place pour éviter la propagation car l oms annonce cela étant un problème mondial .

10.Posté par sandrine obaka le 06/02/2016 10:24
Comme l'annonce a été faite le problème c'est prendre déjà les précautions avant que le pire n'arrive. Pour éviter tout cela chacun de lutter contre son environnement

11.Posté par vivient ngobila le 10/02/2016 14:23
ces genre de maladie pour la plus par ces les échecs des expérience et les scientifiques trouve toujours des raison de singe que l'OMS face bien son travail.

12.Posté par bicko memba le 23/02/2016 11:13
Le virus fait rage et la propagation se fait trés rapidement elle est arrivé dernièrement en Afrique du sud . oms doit s inquiéter trés rapidement .

13.Posté par Lefervre LEFER le 19/08/2016 03:16
lefervre
RETOUR AFFECTIF DE DE MON EX ET PLUS
JE TÉMOIGNE EN FAVEUR DE CE MARABOUT VOYANT QUI MA REDONNER LE SOURIRE
JE M APPEL LEROUX
il y a de cela deux ans, j'avais une vie très misérable et très soucieux , après mes recherches sur le net je suis tombé sur un GRAND MARABOUT VOYANT qui a totalement changé ma vie. aujourd'hui j'ai un bon travail, mon Mari qui m'avait quitté est revenu mon foyer est stable ,il a fait une porte monnaie magique à mon mari, je vous assure que depuis ce temps, on ne s'est plus plaigne de l'argent, nous avons une vie très heureuse.
Il est capable de beaucoup de choses.
Retour Affectif - Retour de l'être aimé en 2 jours / Porte feuille magique /chance au boulot évolution de poste au boulot / ,chance en amour / - chance partout Désenvoutement.

LES 3 PORTE FEUILLES MAGIQUE

1- Porte feuille magique qui donne 1.000€ par jours pendant 15 mois

2-Porte feuille magique qui donne 5.000€ par jours pendant 12 mois

3-Porte feuille magique qui donne 10.000€ par jours pendant 9 mois

Résultat efficaces. Travail rapide et double efficacité.
contactez le et vous allez revenir témoigner, je vous le promet.
voici ces contacts :
E-mail : olaitanvodounongan@hotmail.fr
TEL : 002 29 98 56 93 10

14.Posté par maitre djakpata le 10/03/2017 17:41


Marabout-voyant, compétent, discrétion assurée et résultats rapides.

Grand féticheur SORCIER dit PAPA DJAKPATA Voyant féticheur VODOUNON donneur de portefeuille Magique d'argent peut intervenir dans les domaines suivants :Jeune étudiants diplômé homme d'affaire femme vous qui avez BESOIN D'ARGENT pour réaliser des projet et réaliser vos rêve plus de soucis pour avoir de l'argent contactez votre Marabout sorcier féticheur PAPA VODOUN pour vos portefeuille Magique valise d'argent .



Portefeuille Magique pour vos affaire qui donne 20.000€ par semaine .

Portefeuille mystique magique qui donne 50.000 € $ par jour et mois pendant 1 ans

Portefeuille Magique qui vomis de l'or et de l'argent par jour 10.000€$ par jours 2 ans

VALISE MYSTIQUE MULTIPLICATEUR DE BILLET DE BANQUE QUI DONNE 200.000€ PAR JOURS PAR MOIS

VALISE MAGIQUE MYSTIQUE QUI DONNE 500.000€ PAR MOIS PAR JOURS POUR HOMME D'AFFAIRE POLITIQUE

VALISE MAGIQUE DE BANQUE MULTIPLICATEUR DE BILLET DE BANQUE DES EUROS € DOLLARS PAR JOURS

STATUETTE QUI VOMIS DE L'OR ET DE L'ARGENT



Rapide du retour de lêtre aimer

poblême de justice

poblême d'impôts

Rituel pour reprendre avec son ex

Rituel pour en finir avec l'infidélité

Rituel pour éloigner les rivales (ou rivaux)

Rituel pour stopper la malchance

Rituel pour attirer l'argent

Rituel pour réussir son avenir amoureux

Vous avez un problème de mariage ?

Vous avez des problèmes a concevoir un enfant ?

Vous avez des problèmes dans votre familles ?

Vous avez des problèmes financiers



Si vous, voulez vous faire aimer ou si votre ami vous a quitté

je peux le ou la faire revenir dans 3 jours. Il, elle va courir derrière vous comme un chien derrière son maître. Amour durable. chance aux jeux, dés envoûtement, fidélité, Impuissance, maladie inconnue, même cas désespérés. , travail Efficace et rapide. 100% de réussite garanti. Ne restez pas dans l'angoisse,pas de Problème sans solution. je suis réputé pour trouver une solution à tous vos problèmes qui vous embête Votre satisfaction demeura toujours ma première ambitions

Email: maitredjakpata@gmail.com

site web :www.maitredjakpata.wixsite.com/monsite


15.Posté par Maitre kadja le 25/05/2017 16:56
Voici pour vous qui est êtes à la recherche en vain de vous enrichir sans aucun risque
grâce à la miraculeuse portefeuille magique que le grand maître voyant dahvodoun kadja vous offre
Venez tester et appréciez pour en faire témoignage ne vous faites pas compter l’histoire
J’interviens aussi dans les domaines suivants
*amour
*divorce
*avoir un enfant
*mariage
*travail
*reconcilliation
*desenvoutement sur tout les plans.
*protection contre malchance
*retour de l’etre aimee
*chasser les mauvais esprits
Je consulte 24h/24 et 7jrs/7.
Soumettez moi vos problèmes et je vous viendrai en aide .
Discrétion assurée, travail aussi par correspondance et par téléphone Déplacements possible. N’hésitez pas a contacter

E-mail : maitre.kadja@outook.fr

TEL whatsapp :+229 98 89 93 83

site web http://maitrekadja.wixsite.com/rituel-amour-rapide

16.Posté par Maitre kadja le 25/05/2017 17:30
Médium voyant, maître marabout , grande célébrité occulte, 40 ans d’expérience .
Grand spécialiste des problèmes affectifs:
Amour

Voici quelles sont mes compétences :

ALLONGER VOTRE PENIS OU EMBELLIR VOTRE FORME DE VAGIN GRACE AU PUISSANT HUILE VOKA DU MAITRE KADJA

-PURIFICATION DES LIEUX ET DES PERSONNES
-RETOUR DE L’ÊTRE AIMÉ
-CHANCE EN AMOUR
-DÉSENVOÛTEMENT
-EXORCISME DES PERSONNES ET DES LIEUX
-CHANCE
-RÉUSSITE EN AFFAIRES
-RÉUSSITE DANS LE COMMERCE
-ANALYSE DE C.V.
-RECRUTEMENT DU PERSONNEL
-CONSEIL DANS LA FINANCE
-HARMONISATION DES LIEUX
-RÉÉQUILIBRAGE ÉNERGÉTIQUE
-MAGNÉTISME
-RÉUSSITE AUX EXAMENS
-RÉUSSITE FINANCIÈRE
-RÉUSSITE PROFESSIONNELLE

Contact:

site web :https://maitrekadja.wixsite.com/rituel-amour-rapide

Email: maitre.kadja@outlook.fr

Tel/whatsapp: +229 98 89 93 83

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé



Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso




Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces