Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

VIème forum Chine-Afrique : Une rencontre aux enjeux multiples pour le continent noir

Johannesburg, en Afrique du Sud, va abriter du 4 au 5 décembre 2015, le sixième forum de coopération Afrique-Chine (FOCAC). Des politologues, des diplomates et autres observateurs soulignent déjà l’importance de cette rencontre, au regard de ses enjeux et des atteintes des deux parties.



Ce forum auquel participera la quasi-totalité de pays du continent, y compris la République du Congo qui sera représentée par son Président, Denis Sassou N’Guesso, est une opportunité pour la Chine et l’Afrique de prendre de nouveaux engagements de coopération gagnant-gagnant.

Pour la première fois, un sommet sino-africain va se tenir en Afrique. Les autorités chinoises affirment que l’événement ouvrira des nouvelles perspectives aux relations entre leur pays et l’Afrique. 

Depuis le lancement du FOCAC en 2002, la Chine augmente la part de ses financements pour l’Afrique. Entre 2006 et 2012, elle a doublé le montant des financements chinois dans le continent dont passés de 5 milliards de dollars américains, à 20 milliards de dollars. En 2014, le montant total des investissements directs cumulés de la Chine en Afrique a dépassé 30 milliards de dollars, soit plus de 60 fois par rapport à celui de 2000.

Fort de cette évolution fulgurante de la coopération sino-africaine de ces dernières années, les pays africains espèrent que la Chine annoncera à la hausse le montant des financements, surtout en termes de financement des multiples projets bilatéraux.  

Les assises de Johannesburg devraient permettre aux pays africains de définir de manière claire leurs priorités pour les investissements devant augmenter la capacité de production et stimuler le processus d'industrialisation local.

Selon la Banque mondiale, le déficit en infrastructures de l'Afrique, estimé à 93 milliards de dollars américains, constitue le principal obstacle pour le développement économique du continent. 

Donner la priorité au développement des infrastructures, notamment les infrastructures intra-régionales, en profitant des institutions financières multilatérales initiées par la Chine, constituent l’un des enjeux majeurs de ce forum.

Le développement des infrastructures est l’un des éléments pour accélérer le développement économique de l'Afrique et catalyser d'autres domaines de croissance dont l'Afrique a besoin. Il s’agira notamment d’obtenir des financements pour la transformation locale des ressources naturelle dont dispose l’Afrique sur lesquelles se focalisent essentiellement les investissements chinois.

Mais, une question demeure : celle de savoir si l’Afrique parviendra à fédérer ses revendications et priorités hétérogènes  pour imposer sa vision  du partenariat sino-africain.

Serge Destiné (Cap2016.Club)



Commentaires articles

1.Posté par lili de bussy _saint_ georges le 04/12/2015 12:45
Bousculant les agendas internationaux du développement et redéfinissant les grands équilibres géopolitiques et économiques, la Chine n’a cessé depuis une quinzaine d’années d’élargir son champ d’action et de consolider sa présence en Afrique. Aussi, de nombreux avantages se présentent aux africains.

2.Posté par NAPOLEON BONAPARTE BOLEZ le 05/12/2015 07:52
Ce nième FOCAC qui n'est sans doute pas le dernier renforce le partenariat gagnant-gagnant entre les deux parties en action: Afrique et Chine.
La Chine se présente en partenaire sûre et affirme sa volonté de rehausser ses investissements en Afrique. Des investissements multisectoriels: les infrastructures, les industries de transformations locales...
Intervenir dans les infrastructures remodèlera l'image de l'Afrique et comblera son retard par rapport aux pays développés. De plus l'Afrique bénéficiera des infrastructures ultra-modernes adaptées aux nouvelles technologies. Je pense même aux infrastructures écologiques.
En ce qui concerne les industries de transformation, l'Afrique a aussi un retard à rattraper. Mais bénéficiera d'une gamme industrielle à hauts rendements et à hautes rentabilités. Un véritable moteur de croissance économique et bien sûr de développement.

3.Posté par Le modérateur le 05/12/2015 08:17
La Chine est-elle un vrai partenaire ou un prédateur des matières premières ? En moins de deux décennies, Elle a conquis l'Afrique qui était une "chasse gardée" des occidentaux. Et c’est en ces deux décennies qu'on voit les pays africains entreprendre des travaux structurants. Fort de ces réalisations, on peut dire que l'émergence des pays africains se fera grâce à la coopération majoritairement chinoise.

4.Posté par Siméon Tékou le 05/12/2015 08:34
Il faut toutefois rester vigilant dans la coopération avec la Chine. La confiance qui s'installe ne doit pas aveugler notre jugement. Rappelons-nous que la Chine est la première puissance économique mondiale aujourd'hui. Elle possède donc les industries les plus compétitives de la planète qui ne n’œuvre même pas en Afrique. Mais elle a aussi des sociétés "bon marché" qui viennent en Afrique et ne produisent pas toujours de la bonne qualité (parce que la qualité à un prix). C’est ainsi que vous remarquerez des éphémérités ou des imperfections frappantes dans les œuvres chinoises.

5.Posté par Terry Will le 05/12/2015 08:53
La chine était, dans le langage des congolais sinon des africains, synonyme de la contrefaçon. Même aujourd’hui, on peut encore percevoir une fragilité des ouvrages chinois surtout en matière. Si ce n’est les montants colossaux qu’elle déverse sur le continent pour son commerce et l’exploitation abusive des matières premières à quoi lui est due cette place de premier investisseur en Afrique. Sachez que la Chine est aussi premier pollueur du monde.
Nous ne voulons pas seulement de l'argent mais aussi de la meilleure des technologies.

6.Posté par Le non-mondérateur le 05/12/2015 09:14
La Chine n’est pas un bon partenaire de l’Afrique. En tout cas, pas moins que ceux qui sont venus en Afrique pour la coloniser. Tout ce que la chine envoie en Afrique n’est que de moindre qualité ; même les montants, que vous qualifiez de pharaonique, ne sont que dérisoires par rapport à sa grande richesse.

Si nous ne prenons pas garde, aux yeux des générations futures, nous allons ressembler à Makoko qui, en croyant bien faire, a signé des traites qui ont permis aux blancs de s’accaparer de nos terre et de ceux qui y habitent.

Les chinois, ce sont des envahisseurs.

7.Posté par Francis Mbalé le 05/12/2015 11:39
La Chine est le meilleur partenaire de l'Afrique. C'est avec la Chine que l'Afrique pourra atteindre ces ambitions du développement et d'émergence. Mais cela ne sous entend pas que la Chine n'a pas des failles, non la Chine a ces faiblesses et a ces points forts. Nul n'est parfait sur terre. Mais l'engagement et la volonté qu'ont inscris la Chine pour propulser l'Afrique au développement sont inédits, le continent n'a jamais connu, un engouement pareil de la part de nos partenaires historiques. La coopération sino-africaine est liée par des relations équitables, transparentes, sincères, et beaucoup profitable pour l'Afrique.

8.Posté par Queen Waters le 16/12/2015 12:29
L 'Afrique et la chine seront des bonne partenaire en affaire j'en suis sur qu'il y'aura des bonne progrès.

9.Posté par Nefertiti le 21/12/2015 19:27
Vivre la coopération Chine-Afrique, je pense que cette rencontre est une bonne initiative pour un continent aussi complexe que l’Afrique avec pleine de ressource, la Chine ne propose pas un modèle, mais plutôt un ticket d’entrée à une stratégie de développement la Chine en Afrique est un processus d’apprentissage par la pratique avec un avenir potentiel.

Les Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces