Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Sortie de crise libyenne : les espoirs tournés vers Addis-Abeba


A l’issue des travaux de la 4ème réunion du comité de haut niveau de l’Union africaine (UA) sur la crise libyenne, qui s’est tenue le 9 septembre 2017 à Kintélé, banlieue nord de Brazzaville (Congo), les différents protagonistes ont réitéré leurs engagements d'oeuvrer pour le retour à la paix. Pour ce faire, une conférence de réconciliation nationale est prévue en décembre prochain à Addis-Abeba, en Ethiopie.



Cette réunion qui a regroupé, pour la première fois sous l’égide de l’UA, des représentants des principales composantes de la crise libyenne et des membres du Comité de dialogue, a été présidée par le Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, en sa qualité de président dudit comité.
 
Elle a connu la participation des Présidents Jacob Zuma d’Afrique du Sud et Mahamadou Issoufou du Niger ; du président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat ; de l’envoyé spécial de l’ONU en Libye, Ghassan Salamé ; des représentants de la Ligue des Etats arabes, de l’Union européenne (UE), ainsi que des pays comme la Tunisie, le Tchad, l’Egypte, la Guinée et la Mauritanie.
 
Au terme des travaux, les participants se sont prononcés pour la tenue de la réunion du Quartet avant la conférence sur la réconciliation en Libye en décembre prochain à Addis-Abeba. Le comité de haut niveau de l’UA a exhorté les Libyens à adhérer à l’idée de l’organisation de cette conférence, et à surmonter leurs différends en privilégiant l’intérêt général de la nation en vue d’une sortie de crise.
 
 Le comité a rejeté toute solution militaire, tout en saluant la volonté des leaders libyens de poursuivre le dialogue pour parvenir à une solution politique durable, qui sera marqué par la tenue des élections en 2018.
 
Denis Sassou N’Guesso a mis un accent particulier sur la coordination des initiatives visant à mettre fin au conflit libyen, et sur la participation des membres du comité aux réunions du Quartet.
 
La réunion de Brazzaville était d’une grande importance, tant elle s’est tenue à quelques jours de la rencontre de haut niveau sur la Libye prévue en marge de l’Assemblée générale de l’ONU. Il s’est agi d’un moment nécessaire pour engager véritablement le processus de sortie de crise en Libye.
 
On a pu constater l’absence à cette rencontre du président du conseil présidentiel libyen, Fayez al-Sarraj. Parce que la réunion ne concernait que les personnalités politiques, Fayez al-Sarraj étant militaire.

Toutefois, le Président Denis Sassou N’Guesso a rassuré que ce dernier était en phase avec ce qui se passait à Brazzaville.

Valère Lékoumou


International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé



Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso




Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces