Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Paris, capitale des grandes manœuvres pour les oppositions africaines

Le président de RD Congo s’est exprimé le 14 décembre devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès à Kinshasa. Dans son discours sur l’état de la nation, Joseph Kabila affirme avoir engagé le pays sur la voie du dialogue politique, national et inclusif que rejette une partie de l’opposition. L’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, et le fils du chef du principal parti d’opposition Etienne Tshisekedi, Felix Tshisekedi, se sont rencontrés, le jeudi 10 décembre dans un hôtel particulier à Paris. Ils ont lancé une plateforme commune pour faire barrage à Joseph Kabila lors de la prochaine élection présidentielle.



C’est l’hôtel particulier de Pourtalès, construit en 1838 par l’architecte Félix Duban à la demande de James-Alexandre de Pourtalès, qui a abrité la rencontre discrète entre Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi. Dans ce lieu cossu du 8e arrondissement de Paris, les deux leaders politiques congolais ont signé un accord historique au terme d’une journée de réunions. Ils ont d’abord refusé de cautionner le « dialogue national » proposé par le président Joseph Kabila à moins d’un an de la présidentielle, prévu en novembre 2016, et à laquelle le chef de l’Etat n’a pas le droit – à moins de modifier la Constitution – de se représenter.

Ils ont aussi annoncé leur intention de travailler à l’établissement d’une candidature unique. « L’objectif, c’est l’alternance en 2016 », a expliqué Moïse Katumbi au quotidien Jeune Afrique. « Il faut un changement de régime et un changement de politique », a renchéri Félix Tshisekedi. Ils ont lancé enfin un appel aux autres partis de l’opposition pour qu’ils les rejoignent.

Ce n’est pas la première qu’une grande plateforme politique de l’opposition est lancée depuis Paris. A l’automne 2004, Henri Konan Bédié, le président ivoirien déchu, et Alassane Ouattara, l’ancien Premier ministre avaient commencé à reprendre langue, après onze ans de brouille. La direction Afrique du Quai d’Orsay, alors dirigé par le diplomate Bruno Joubert, avait joué un grand rôle dans ce rapprochement pour proposer une alternative à Laurent Gbagbo, qui n’avait pas les faveurs du pouvoir français.

Le 18 mai 2005, les deux leaders s’étaient réunis dans la grande salle du salon Hoche, dans le 8e arrondissement, pour annoncer la naissance du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Cette plateforme électorale des partis l’opposition a conduit à la victoire, bien que contestée, d’Alassane Ouattara à la présidentielle de 2010. Dans une ambiance électrique, Ouattara avait résumé ce baptême par une formule : « Aujourd’hui à Abidjan, Gbagbo a chaud ». Deux ans plus tôt, le président Chirac avait déjà convié en janvier 2003 dans un complexe rugbystique de banlieue parisienne une rencontre entre rebelles, pouvoir et opposition pour mettre un terme à la guerre civile de Côte d'Ivoire qui s'y déroulait depuis 2002. Tous avaient signé les célèbres « Accords de Kléber-Marcoussis ».

La paix des braves. Dans le vent des démocratisations africaines des années 1990, d’autres plateformes de discussions politiques se sont tenues dans la capitale française. Ce fut le cas le 7 octobre 1994, date de la signature des « Accords (intergabonais) de Paris ». En décembre 1993, Omar Bongo remporte la présidentielle. L’opposition dénonce un « coup d’Etat électoral », entraînant une vague de violence et endeuillant les familles. Pour y mettre fin, toute la classe politique se réunit à Paris et signe « la paix des braves » sous l’œil de Michel Roussin, alors ministre de la Coopération.

Une autre réunion importante s’est tenue au siège du Grand Orient de France, en avril 1993, rue Cadet, entre membres de l’opposition togolaise et pouvoir pour désamorcer une crise politique sous Eyadéma père au Togo. Près de trois cents participants y avaient pris part, notamment les partisans la présidence sous la houlette de Dahuku Péré, le numéro deux du RPT (l'ancien parti unique) et de Kodjo Agbeyomé, l'ancien ministre de l'Intérieur, tous deux appartenant à l’obédience.

« L’agenda de ces discussions est souvent façonné par la France, que ce soit la cellule Afrique de l’Elysée, les diplomates du Quai d’Orsay ou du ministère de la Coopération qui assuraient ensuite le service après-vente »

Du coté de l’opposition, d’autres « frères » avaient participé comme Edem Kodjo, le Pr Léopold Messan Gnininvi et Jean Lucien Savi de Tové, le Premier ministre en exil. Bernard Stasi, l’ancien médiateur de la République française, s’était ensuite rendu à Lomé pour tenter de rapprocher les positions entre le pouvoir et l’opposition, notamment pour faire revenir l’opposant historique, Gilchrist Olympio, dans le jeu politique.

« La France a toujours agi en coulisse même si c’était dans un cadre pour initiés, explique un fin observateur de la vie politique françafricaine. L’agenda de ces discussions est souvent façonné par la France, que ce soit la cellule Afrique de l’Elysée, les diplomates du Quai d’Orsay ou du ministère de la Coopération qui assuraient ensuite le service après-vente ».

Si ces réunions se tiennent à Paris, c’est aussi parce que la France compte d’importantes diasporas africaines. L’opposant à Ali Bongo, Jean Ping, ancien Président de la Commission de l’Union Africaine les convient régulièrement à des rencontres politiques dans les hôtels parisiens afin de préparer la prochaine présidentielle gabonaise. Les principaux mouvements d’opposition de la diaspora sénégalaise se sont aussi réunis au en mars à Paris. Ce conclave avait l’ambition de jeter les bases pour l’élaboration d’une stratégie et de plans d’action en commun afin de préparer dans l’union les prochaines joutes électorales.


L'Opinion.Fr



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

37.Posté par maitre djakpata le 10/03/2017 17:44


Marabout-voyant, compétent, discrétion assurée et résultats rapides.

Grand féticheur SORCIER dit PAPA DJAKPATA Voyant féticheur VODOUNON donneur de portefeuille Magique d'argent peut intervenir dans les domaines suivants :Jeune étudiants diplômé homme d'affaire femme vous qui avez BESOIN D'ARGENT pour réaliser des projet et réaliser vos rêve plus de soucis pour avoir de l'argent contactez votre Marabout sorcier féticheur PAPA VODOUN pour vos portefeuille Magique valise d'argent .



Portefeuille Magique pour vos affaire qui donne 20.000€ par semaine .

Portefeuille mystique magique qui donne 50.000 € $ par jour et mois pendant 1 ans

Portefeuille Magique qui vomis de l'or et de l'argent par jour 10.000€$ par jours 2 ans

VALISE MYSTIQUE MULTIPLICATEUR DE BILLET DE BANQUE QUI DONNE 200.000€ PAR JOURS PAR MOIS

VALISE MAGIQUE MYSTIQUE QUI DONNE 500.000€ PAR MOIS PAR JOURS POUR HOMME D'AFFAIRE POLITIQUE

VALISE MAGIQUE DE BANQUE MULTIPLICATEUR DE BILLET DE BANQUE DES EUROS € DOLLARS PAR JOURS

STATUETTE QUI VOMIS DE L'OR ET DE L'ARGENT



Rapide du retour de lêtre aimer

poblême de justice

poblême d'impôts

Rituel pour reprendre avec son ex

Rituel pour en finir avec l'infidélité

Rituel pour éloigner les rivales (ou rivaux)

Rituel pour stopper la malchance

Rituel pour attirer l'argent

Rituel pour réussir son avenir amoureux

Vous avez un problème de mariage ?

Vous avez des problèmes a concevoir un enfant ?

Vous avez des problèmes dans votre familles ?

Vous avez des problèmes financiers



Si vous, voulez vous faire aimer ou si votre ami vous a quitté

je peux le ou la faire revenir dans 3 jours. Il, elle va courir derrière vous comme un chien derrière son maître. Amour durable. chance aux jeux, dés envoûtement, fidélité, Impuissance, maladie inconnue, même cas désespérés. , travail Efficace et rapide. 100% de réussite garanti. Ne restez pas dans l'angoisse,pas de Problème sans solution. je suis réputé pour trouver une solution à tous vos problèmes qui vous embête Votre satisfaction demeura toujours ma première ambitions

Email: maitredjakpata@gmail.com

site web :www.maitredjakpata.wixsite.com/monsite


36.Posté par Lefervre LEFER le 19/08/2016 02:03
lefervre
RETOUR AFFECTIF DE DE MON EX ET PLUS
JE TÉMOIGNE EN FAVEUR DE CE MARABOUT VOYANT QUI MA REDONNER LE SOURIRE
JE M APPEL LEROUX
il y a de cela deux ans, j'avais une vie très misérable et très soucieux , après mes recherches sur le net je suis tombé sur un GRAND MARABOUT VOYANT qui a totalement changé ma vie. aujourd'hui j'ai un bon travail, mon Mari qui m'avait quitté est revenu mon foyer est stable ,il a fait une porte monnaie magique à mon mari, je vous assure que depuis ce temps, on ne s'est plus plaigne de l'argent, nous avons une vie très heureuse.
Il est capable de beaucoup de choses.
Retour Affectif - Retour de l'être aimé en 2 jours / Porte feuille magique /chance au boulot évolution de poste au boulot / ,chance en amour / - chance partout Désenvoutement.

LES 3 PORTE FEUILLES MAGIQUE

1- Porte feuille magique qui donne 1.000€ par jours pendant 15 mois

2-Porte feuille magique qui donne 5.000€ par jours pendant 12 mois

3-Porte feuille magique qui donne 10.000€ par jours pendant 9 mois

Résultat efficaces. Travail rapide et double efficacité.
contactez le et vous allez revenir témoigner, je vous le promet.
voici ces contacts :
E-mail : olaitanvodounongan@hotmail.fr
TEL : 002 29 98 56 93 10

35.Posté par brazzaville parle de l''''histoire et de l''''avenir. le 31/12/2015 13:46
sans exception monsieur Paola Jason à fait une analyse très pertinente concernant ce sujet qui ne reste pas moins que 90% de nos dirigeants africains passent par paris comme chef lieu du gouvernail africain. cette vérité est plus palpable dans les années 80 et 90 déclarées comme période dite de coups d'états africains comme au Burkina Faso le 15 octobre 1987: l’espoir est assassiné avec Thomas Sankara : le Togo, 13 janvier 1963: Sylvanus Olympio, père de l’indépendance abattu, en Côte d’Ivoire le 24 décembre 1999: Henri Konan Bédié, l’héritier destitué. en effet, si nous nous referons à la sources de tous ces coups d'états on sa perçoit que paris est le meneur de jeux contre tous ses actes . les africains qui déplorent ce mauvais comportement de la part de ses anciens colonisateurs se trouvent les bras croisés d'où viendra le secours hélas!!!!! mais un proverbe africain dit le noir n'est pas synonyme de faiblesse, la rancune de l'autre aboutie à plusieurs problèmes. aujourd'hui en voulant trop avoir la France subie le retour de sa culture marquée par une ère d'attentat, mais cela n'est pas la fin car le pire des choses amères arrivent à la France dans un proche temps. qui vivra verra.

34.Posté par paola jason le 31/12/2015 12:58
l'Afrique qui reste depuis toujours au siège de la domination coloniale malgré les indépendances acquises depuis les années 60 connait une réalité politique dérèglée. ses dirigeants plus concrètement les classes politiques opposables s'imprègnent de plus en plus de l'occident en particulier paris comme source de guide politique en matière de coup d'état. l'opposition africaine trouve refuge en Europe parce que sans une force extérieure surtout occidentale rien ne peut satisfaire à ses besoins politiques. mais l'occident ne court pas derrière une aide sans monnaie de dette c'est à dire une fois le plan bat son record l'occident joue en matière d'intérêt et de pourcentage aux dirigeants africains. conséquence: pauvreté, taux de chaumage élevé... et lorsque un dirigeant se trouve dans cette crise , il devient de plus en plus totalitaire et dictateur pour faire face à une menace citoyenne surtout celle des rivalités politiques qui réclament une clairvoyance en matière de la gestion des biens publics. en effet, ce dernier se met dans l'obligation de rester au pouvoir pendant longtemps en passant à chaque fois par la reforme constitution qui devient de moins en plus une arme de protection, non comme une lois qu'un dirigeant doit respectée pendant son mandat. pour faire face à cette atteinte l'opposition de ce dernier quant à elle cherche d'utiliser la force . conséquence: guerre et autres fléaux qui fait repartir les pays africains en arrière, l'occident pour faire face à une telle situation et masqué son désir égoïste,il passe par une leçon de morale aux dirigeants africains mais pendant ce temps il pille les richesses. Ceci témoigne bien ce qui se passe en Syrie, en Centrafrique. mais de nos jours, les choses ne sont plus comme avant les dirigeants africains se donnent moins de la peine de faire intervenir paris pour des raisons politiques, le constat à été fait depuis plus de dix ans l'Afrique connait moins des coups d'états, je pense que cette nouvelle vision qui détermine la vision politique des leaders africains passe par avant tout sur l'esprit du patriotisme pour laisser aux générations futures une bonne place dans la politique.

33.Posté par serge destiné le 31/12/2015 09:16
oui le messi c'est bien nous les premier responsable de nos problème nos dirigeant sa croche a cette France pour a soupire leur égoïsme et manifesté leur incompétence sans qu'il se rende compte toute en sacrifiant les génération future

32.Posté par Salomon le 30/12/2015 14:57
Non pas les intérêts , aujourd'hui paris est la capitale des grandes manœuvres d'opposition politique Africaine par ce que , la France est l'une des nation en Europe où l'on ce sens chez soit même , tellement ville d'accueille chaleureuse voilà dont pour quoi la plus part de nos hommes politiciens préfère résidé là-bas lors de leurs combat politique.

31.Posté par ekolo moko le 30/12/2015 14:49
La déstabilisation d'un Etat dépend de la bonne conscience des dirigeants de la mouvance tout comme ceux de l'opposition.. arrêtons de critiquer Paris.

30.Posté par na lobi le 30/12/2015 14:13
Comme nous le constatons l'Afrique a besoin d'être restaurer sur le plan d'infériorité occidental cette façon de faire doit cesser immédiatement en faisant recours aux occidentaux pour déstabiliser la politique Africaine, les pays Africain doivent comprendre cela que le blanc n'est pas là pour nous aider juste pour leurs intérêts on sait tous ce sont eux qui sont à l'origines des guerres en Afrique.

29.Posté par rigolo le 30/12/2015 14:00
cela est vraiment vrai parce que si aujourd'hui le FN prenait le Contrôle de la gouvernance de la France KOLELAS serait déjà dans la joie pour chasser le président Denis sassou n'guesso.

28.Posté par TA-THY le 30/12/2015 13:58
A de fois nos politiques africains s'embrouillent et voilent les choses toujours sous un angle de côté mystique, il est donc claire de redéfinir les choses, dans un système de démocratie le principe premier et même le levier demeure à tout pris le dialogue qui peut être appréhender comme un type de communication entre plusieurs personnes ou groupes de personnes, il se distingue de la discussion et du débat mais appel plutôt à une forme de conversation qui comporte nécessairement la raison, le discernement, exactitude et sagesse, ainsi qu'une interpénétration des arguments convergents et convaincants, au fur et à mesure de ce que le dialogue se déploie parmi les interlocuteurs. Comment on est sensé faire la politique et ignore cet élément clé? Absurde l'on ne peut s'en passer du dialogue.

27.Posté par SagesseNganga le 30/12/2015 13:55
En tant qu'Africain on dois comprendre qu'une seule chose que les occidentaux ne sont pas là pour nous aider mais plutôt pour leurs intérêts, nous l'avons compris il y a très longtemps mais il y a des dirigeants Africains acceptent de marcher avec le diable.

26.Posté par Romeo alpha sierra le 30/12/2015 13:51
en matière de manœuvre politique des opposants africains, la France reste en tète contre toute manœuvre des coups d’états organisés en Afrique, en Libye nous mêmes les africains nous sommes témoins, en cote d'ivoire de même, au Burkina-Faso lors de la mort de Thomas sankara la France fut le soutien de monsieur Blaise compaoré.

25.Posté par MOREL KIBA le 30/12/2015 13:49
IL est vrai qu'il nous faudra encore plus de démocratie pour espérer à un réel développement de l'Afrique, mais il est aussi vrai qu'il faudra à l'Afrique de la patience en ce qui concerne ces alternances politiques. parce que le peuple de l'Afrique n'est pas aussi mûr pour s'adonner à un rythme accéléré puisque lorsqu'on parle de démocratie on ne peut manquer de mentionner le peuple.

24.Posté par Pascal MOULA le 30/12/2015 13:46
Les opposants de la RDC doivent se ressaisir et agir en tout amour de la patrie pour réellement assurer un climat de paix et de stabilité sur toue l'étendue du territoire national, s'ils ont vraiment le souci du peuple, ils doivent aller au dialogue pour mettre à table tous ces soucis pour pouvoir apporter les solutions idoines.

23.Posté par l''''observateur de l''''année le 30/12/2015 13:44
effectivement les opposants des états africaines préparent leur combat politique le plus souvent en France car la France est une puissance très active en matière de coup d’état en Afrique .en 2010 en cote d'ivoire par exemple après les élections la France fut le premier organisateur du désordre...

22.Posté par Pascal MOULA le 30/12/2015 13:42
Seuls les africains pourront relever le défi des problèmes qui sévit l'Afrique, quand une quelconque classe politique s'écarte de la course, cela ne fait pas preuve d'abnégation et de patriotisme surtout quand il s'agit là du dialogue, le dialogue est la meilleur arme et efficace pou pouvoir résoudre les problèmes en interne. Il faut aussi savoir que dans les Us et Coutumes des africains on ne refuse pas à un appel.

21.Posté par ntoba bori le 30/12/2015 13:41
Depuis les années 1960,lors des fameuses indépendances verbales toutes les décisions de l'Afrique se prennent toujours en occident surtout quand il s'agit des élections présidentielles.
En fait cela ne m'étonne en rien car je sais les réalités que nous africains vivons face aux nos métropoles. Quand les occidentaux ne veulent plus d'un président africain, ils organisent une rébellion pour chasser celui ci du pouvoir, c'est en France que toutes les oppositions africaines prennent leur point de départ.

20.Posté par Pascal MOULA le 30/12/2015 13:38
Un politique ne fait jamais sa politique en dehors de son pays car c'est une affaire d'Etat, il faudrait donc que la politique soit faite dans son pays si l'on a vraiment cette volonté de gérer la cité. La France doit vraiment cesser d'être une boule de OUFF non plus un pistonnement des opposants africains pour les préparer à venir aux affaires, pour moi ce cordon ombilical doit être couper.

19.Posté par Camille Edzelé le 30/12/2015 13:37
C'est quand même regrettable que les hommes politiques africains ne cessent de tomber sous les charmes de la France. L'appât qui leur est tendu par Paris n'a pas toujours été sans conséquences gravés. A la base, évidemment c'est le recto qui leurs est présenté en éclat et ne portant aucun défaut cachant tous les malheurs, mais le verso c'est la page des malheurs, des désolations, des pillages, de guerres que le continent endure jusque là et peine de s'en sortir.

18.Posté par James Massoumba le 30/12/2015 13:37
Ce sont nos propres politiques qui dynamisent cette mafieuse coopération visant à déstabiliser l'Afrique en générale et les pays francophones africains en particulier nommée France-Afrique qui consiste à piller et détruire le Continent.

Il nous faut une véritable et sérieuse prise de conscience!

1 2
Nouveau commentaire :

Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager



Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso




Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct