Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le réchauffement climatique : Une responsabilité commune mais différenciée

Les regards du monde sont tournés vers Paris, qui abrite la 21ème conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21). Si cette conférence vise à trouver un accord en vue de la limitation de la hausse des températures de la planète à 2°C, l’obtention de cet accord doit passer par l’examen des responsabilités des uns et des autres dans la pollution de l’environnement planétaire.



S’il est vrai que les responsabilités dans la pollution de l’environnement planétaire sont communes, il n’en demeure pas moins qu’elles sont différenciées. Car, certains pays portent une responsabilité plus lourde que d'autres dans les changements climatiques.
Les pays industrialisés sont, à eux seuls, responsables de 78% des émissions de gaz à effet de serre, cumulées dans l'atmosphère. Dans ces pays, un individu rejette en moyenne 5 tonnes de gaz carbonique (CO2) par an, contre 400kg de CO2 par an pour un habitant d’un pays en développement.
En rappel, le principe des «responsabilités communes mais différenciées» ne crée pas de  différence entre les grands pollueurs et pays en développement, mais vise à répartir de manière équitable les efforts des pays. L’objectif est de faire que tous les pays prennent des engagements qui leur demandent le même niveau d’efforts, en tenant compte de la capacité à agir de chacun, des circonstances nationales. 
La responsabilité des plus grands pollueurs consiste à récompenser les efforts des pays en développement dans la lutte contre les changement climatiques, notamment en soutenant leurs politiques de protection de l’environnement. 
Ainsi, à la COP21, le regard du monde entier sera sur les pays industrialisés. Le respect de  leurs engagements de réduire les émissions et de financer le transfert de technologies renforcera la volonté des parties du monde en développement à multiplier des efforts dans la lutte contre le réchauffement climatique. 

Par contre, les pays en développement ont la responsabilité de mettre en œuvre ou de renforcer leurs politiques de reboisement et de conservation de la biodiversité. Déjà, des efforts louables sont enregistrés dans certains pays, comme la République du Congo. 

En effet, ce pays a mis en place le Programme national d’afforestation et de reboisement (PRONAR) qui prévoit le planting d’un million d’hectares d’arbres en dix ans (2011-2020).

Actuellement,  plus de 25.000 hectares de plantation ont été réalisés. En savane, les essences principales plantées sont : l’eucalyptus, le pins, l’araucaria, l’acacia, etc. En forêt, le limba, l’okoumé, le sipo, le sapelli et le bilinga font partie des essences principales plantées. 

La COP21 ne doit pas être une rencontre de trop pour rien. Elle doit avoir une conversation beaucoup plus globale qui relie la compréhension scientifique des implications du changement climatique et le respect des engagements pris par les uns et les autres.

Samos Packa (CaP2016.Club)



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

34.Posté par loemba justice le 04/12/2015 10:06
La lutte contre le réchauffement climatique ne doit pas être la seule initiative des gouvernements et des entreprises, mais également des particuliers. De simples petits gestes quotidiens des 6,8 milliards d’habitants de la planète peuvent permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables des changements climatiques. En consommant de l'énergie (voiture, chauffage, appareils ménagers...) et par nos achats quotidiens, nous provoquons directement ou indirectement des émissions de gaz à effet de serre.

33.Posté par likofi ya mokolo le 04/12/2015 10:04
le problème du réchauffement climatique n,épargne aucun continent et chacun doit s'impliquer afin que la planète soit sauvée

32.Posté par dausy ondongo le 04/12/2015 09:58
Tous ensemble luttons contre ce phénomène du changement climatique qui menace notre planète un défis que nous devons relevé.

31.Posté par Elvis le 03/12/2015 18:16
Les plus grands pollueurs du monde on les connaît, ce sont les pays occidentaux qui donnent des leçons d'écologisme à la terre entière. Après avoir développé leurs sociétés par le biais de la pollution nucléaire et industrielle ils inventent une vraie fausse histoire de réchauffement climatique sur une planète qui en a vu d'autres. L'objectif inavoué consiste à nuire au développement des pays du BRICS et d'annihiler par la même occasion toute volonté d'émergence en Afrique. C'est une stratégie politique et militaire. Les occidentaux sont les principaux responsables de la crise économique et climatique mondiale. Par conséquent, c'est à eux seul à casser la tire-lire financière en vu d'élaborer les solutions adéquates. Un pays pollueur comme la france s'est permis d'effectuer plusieurs essais d'arme atomique dans le Sahara, avec les conséquences gravissimes que cela suppose au niveau de l'environnement. À croire qu'il n'y avait pas assez d'espace sur le territoire français pour jouer avec la bombe nucléaire. C'est aux français et autres pollueurs occidentaux à s'excuser vis à vis de l'Afrique. Non pas le contraire.

30.Posté par Jack Iber Monris le 03/12/2015 10:31
Se réchauffement climatique tout cela est dû à nos exploitations divers et aujourd'hui l'on constate que les dégâts empire les situations à bien préservées les bonnes conditions de vie à l'humanité tout entière.

29.Posté par daniel fontaine le 03/12/2015 09:53
Par apport aux réalités du changement climatique c' est vraie que les responsabilités sont communes là je dirai oui parc que le besoin est le même dans le monde entier pour la protection de l' environnement mais la différence est que toutes le nations n' ont pas des moyens financières pour assumer cette responsabilité.

28.Posté par Idryss Sley le 03/12/2015 09:43
La hausse de ces températures est dû aux pollutions dont divers pays développés responsable à cela n'arrive pas à tenir leurs engagement vis à vis des affaires conclus lors des sommets organisés. Et espérons que ce cop21 dont ils ont eu à faire puisse enfin en tiré une conclusion ferme pour mettre ne place un spécifique claire à régler sa.

27.Posté par niaguite seraphina le 03/12/2015 09:40
la protection de l'environnement d'une manière générale réclame une politique honnête mais diversifiée dont la responsabilité requiert non seulement une seul nation ou deux mais plutôt toutes les nations du monde, nous savons bien que il existe plusieurs états au monde, mais l'implication diversifiée demande que les états développés ou à forte industrialisations doivent investir aux pays en développement, on créant des secteurs qui permettra de renforcer l'économie verte. Deux grands secteurs sont principalement touché: l'agriculture et l'élevage pour réussir à relever le défit il question pour les pays du monde de porter les engagements et de respecter les accords.

26.Posté par makita japhet le 03/12/2015 09:25
cette affirmation souligne bien beaucoup de choses dans le domaine de la protection de l'environnement qui est la source de la vie, l'implication de tous les états du monde mais d'une manière différente est envisageable et nécessite primo l'apport des états industriels et de respecter les accords qui encadres le respect de la protection planétaire, au regard des états moins évolués, les grandes puissances portent le rôle de bien revoir la production industrielle qui cause le plus souvent atteinte à notre planète qui est pleine déséquilibre écologique. Ainsi les tiers des pays vont maintenant appliqué une politique stratégique de renforcer ou mettre et doubler les efforts pour protéger l'environnement c'est à dire les pays comme le Congo, la république démocratique du Congo qui font parti des grands poumons forestiers du monde vont faire de leur nécessaire de crée et faire évolué les secteurs de l'économie verte, ainsi cette disposition permettra de sauver notre planète.

25.Posté par edgard lipanda le 03/12/2015 09:10
Une vision pour le bien-être de tous, ensemble luttons contre ce problème du réchauffement climatique

24.Posté par palias lilas le 02/12/2015 21:07
Effectivement qu'elle est commune et fait une grande différence, un changement au réchauffement climatique etait la meilleur des responsabilités alor à nous de soutenir cette nouvelle vision des chose du côté climatique.

23.Posté par beni mack le 02/12/2015 14:28
le réchauffement climatique touche de plus en plus les hommes et les êtres vivants dans leur milieu, parce que l'homme mène mal et exploite mal les ressources de la terre, pour sauver cette planète comme nous avions pris déjà conscience nous devons agir maintenant.

22.Posté par MERDIN le 02/12/2015 13:58
Je salue engagement de l'France d’investir, dans les cinq prochaines années, au moins 45 milliards d’euros dans des projets industriels et de recherche et développement en faveur des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et d’autres technologies sobres en carbone.

21.Posté par Serge le 02/12/2015 13:32
L’exigence de concilier les responsabilités dans la dégradation de l’environnement et les capacités financières et technologiques différentes des États pour y faire face, lesquelles rejoignent également l’idée que les besoins de développement des pays pauvres sont prioritaires au regard de la protection de l’environnement. Ces trois facteurs, considérés dans leur ensemble, forment ce qu’on peut appeler la « valeur intrinsèque ou morale » du principe des responsabilités communes mais différenciées.

20.Posté par Prince Hervé le 02/12/2015 13:28
Le principe des responsabilités communes mais différenciées a une valeur intrinsèque ou morale, lorsqu’il vise à reconnaître que la responsabilité de certains pays est plus grande que celle d’autres pays dans la création d’un problème qui touche la communauté internationale dans son ensemble, que les capacités actuelles des pays en développement ne leur permettent pas de limiter les impacts environnementaux de leur développement et que ces pays ont des besoins prioritaires en matière de développement économique, de survie, de santé et d’éducation.

19.Posté par max goma le 02/12/2015 13:06
Il faut que chacun prenne conscience de sa responsabilité et de son rôle pour endiguer ce phénomène. Ceux qui sont les plus grands pollueurs doivent prendre leurs responsabilités. Les pays pauvres et particulièrement les pays africains subissent plus les conséquences des changements climatiques alors qu'ils ne sont pas les plus grands pollueurs. Cette injustice doit s’arrêter. Qui pollue plus doit payer plus.

18.Posté par max goma le 02/12/2015 13:05
Il faut que chacun prenne conscience de sa responsabilité et de son rôle pour endiguer ce phénomène. Ceux qui sont les plus grands pollueurs doivent prendre leurs responsabilités. Les pays pauvres et particulièrement les pays africains subissent plus les conséquences des changements climatiques alors qu'ils ne sont pas les plus grands pollueurs. Cette injustice doit s’arrêter. Qui pollue plus doit payer plus.

17.Posté par OLOMOBAGUI le 02/12/2015 13:01
Les pays les plus grands pollueurs au monde, sont appelés à prendre leurs responsabilités pour un consensus aux questions liées au changement climatique. Ces pays doivent aider les pays en développement qui font des efforts en protégeant leur environnement.

16.Posté par max goma le 02/12/2015 13:01
Il faut que chacun prenne conscience de sa responsabilité et de son rôle pour endiguer ce phénomène

15.Posté par max goma le 02/12/2015 12:57
Les changements climatiques concernent tout le monde c'est vrai mais les responsabilités sont partagées. Effet ceux qui subissent plus les conséquences des changements climatiques sont ceux qui polluent le moins. Ainsi, les plus grands pollueurs doivent assumer la plus grande responsabilité en ce qui concerne la lutte contre les dérèglements du climat dans le monde. Les pays développés sont les plus gros pollueurs et ils doivent mettre la main à la patte pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

1 2

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé



Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso




Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces