Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le PDARP ajoute deux importantes réalisations à grand impact sur les populations rurales

Prélude à sa clôture prévue le 30 avril 2017, le Projet de Développement Agricole et de Réhabilitation des Pistes Rurales (PDARP) vient de procéder à la remise de deux ouvrages à grand impact sur les populations rurales. Il s’agit du marché moderne de Mossaka centre, dans le département de la Cuvette, et de la piste agricole Itomba-Eboyo II, située dans le district d’Abala, département des Plateaux.



L'intérieur du marché moderne de Mossaka
L'intérieur du marché moderne de Mossaka
Le marché moderne de Mossaka a été inauguré le 20 avril dernier par le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Henri Djombo. C’était en présence du député de la circonscription électorale de Mossaka I, Raphael Mokoko ; de la présidente du Conseil départemental de la Cuvette, Mme Chantal Ehoboutou ; du Coordonnateur du PDARP, Isidore Ondoki ; et bien d’autres personnalités.
 
C’est un bâtiment de type R+1, construit par la société Odies Serviecs et Commerce pour un  coût de plus de 300 millions de francs CFA financé par le PDARP. Il comprend un hangar de marché avec 131 étals pouvant accueillir près de 200 vendeurs ; un magasin de stockage, des latrines ; dix-huit (18) boutiques ; un bureau du comité de marché ; un bureau du régisseur ; un bureau de la police ; un mur de clôture, des latrines.
 
Ce marché contribuera à l’amélioration des conditions de vente des denrées alimentaires et à la sécurité sanitaire des populations de cette communauté urbaine. «Nous espérons que le comité de marché sera mis à contribution pour que cet ouvrage soit un modèle de gestion communautaire», a interpellé Henri Djombo.
 
Les populations de Mossaka, particulièrement les vendeurs et vendeuses au marché, ont exprimé leur joie. «Je remercie le PDARP qui a pensé à nous construire un marché moderne. Je suis désormais à l’abri du soleil, surtout des pluies qui s’abattent presque tous les jours», s’est réjouie Nadine Mazaombé, une vendeuse de poisson.

Outre la construction de ce marché, le PDARP a appuyé plus de six groupements agricoles en mettant en place des microprojets d’agriculture et de pêche. L’objectif étant de soutenir les populations de Mossaka. Des formations de renforcement de capacité ont été organisées au profit des pêcheurs.

La piste agricole Itomba-Eboyo II désormais ouvert au public

Après Mossaka, la délégation qui était cette fois-ci conduite par le directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Michel Elenga, s’était rendue dans le district d’Abala, où a été ouverte au public, le 21 avril, la piste agricole Itomba-Eboyo II.

La cérémonie s’est déroulée en présence du sous-préfet d’Abala, Pierre Mbola ; du Coordonnateur du PDARP, Isidore Ondoki ; et de plusieurs cadres des ministères de en charge de l’agriculture et de l’Equipement et Entretien Routier

Longue de 28 km, cette piste désenclave directement plusieurs villages, notamment Itomba, Ebongo II, Leboa, Mbangouni, Obemé, Eboyo I et Eboyo II. Soit une population d’environ 652 habitants. Elle permettra aussi à la population de toute la zone d’évacuer leurs produits agricoles vers les grands centres de consommation, dont le principal est le gnetum africanum, communément appelé "Coco".

Les populations des villages Okéké, Mabirou, etc., situés un peu plus loin, tireront aussi profit de cette piste. Les travaux ont été réalisés par l’entreprise CP Sarlu, pour un coût total de 335.450.000 francs CFA.

La consistance des travaux comprenait le nettoyage, le débroussaillage, le décapage, le terrassement par le traitement des bourbiers, des remblais, des fossés et des divergents, ainsi que le reprofilage léger. Onze nouveaux dalots ont été construits ; deux anciens dalots ont été remis à neuf ; six digues ont été confectionnées ; quatre ponts en bois ont été reconstruits et quatorze panneaux d’indication et des villages ont été placés.
 
Le sous-préfet d’Abala a souhaité la réouverture d’autres pistes rurales d’intérêt économique dans son district, afin de desservir d’autres zones rurales enclavées. Il s’agit des pistes Abala-Essanga (92km), Abala-Akou (89 km), Mboué-Abala (85km), Abala-Ossélé sur 37 km.

Créé en 2008 grâce au cofinancement du Congo et de la Banque mondiale, le PDARP arrive à son terme le 30 avril prochain. En cinq ans de mise en œuvre, le projet a réhabilité 1331 pistes rurales et construit 41 infrastructures de marchés à travers le pays.

Gos-Gaspard Lenckonov


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces