Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le Congo et la Maroc conjuguent leurs efforts pour développer l’économie numérique


En marge de la 2ème édition du Salon AITEX Africa IT expo 2017, tenu récemment à Casablanca (Maroc), le coordonnateur national du projet Central African Backbone (CAB), Yvon Didier Miéhakanda, s’est entretenu avec les responsables du centre de technopole de Casablanca, dénommé Technopark. Les deux parties ont décidé de mutualiser leurs efforts en vue du développement de l’économie numérique et de l’innovation au Congo.



Pour ce faire, le Congo et le Maroc entendent mettre en place un réseau panafricain d’appui à l’innovation et un programma de formation, ainsi que de partage des échanges et d’expériences sur la recherche dans le domaine de l’innovation des  logiciels.
 
L’objectif étant surtout de faire propulser l’économie numérique au Congo, ambition du chef de l’Etat congolais et pourvoyeuse d’emploi.
 
Les négociations entre  le Royaume du Maroc et la République du Congo sur les questions du numérique datent de deux ans.
 
Le deuxième Salon  AITEX Africa IT expo 2017 à laquelle M. Miéhakanda a pris part aux côtés du ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Léon juste Ibombo, avait pour thème : «L’innovation numérique au service des organisations».
 
Dédié aux technologies de l’information, ce Salon visait à interpeller tous les acteurs sur les enjeux de la révolution numérique. La rencontre a été axée sur le savoir-faire et des expertises multisectorielles du secteur du numérique, à savoir : l’édition, le e-commerce, l’offshoring, le big data, les infrastructures, les solutions, la mobilité, le Cloud, Sécurité des données, etc.
 
Des institutionnels offrants principalement des solutions «e-gov» ont été majoritairement présents. De même que des offices et des PME/PMI représentatives au Maroc et à l’échelle africaine.
 
Quelques 200 exposants nationaux et internationaux ont été regroupés autour d’un programme varié : exposition, conférences, plateforme B2B, concours et shows de nouveautés dans le monde du digital. L’objectif principal était de réunir l’offre et la demande face à ce gisement d’opportunités de développement du secteur, inscrit dans un ensemble de «nouveaux métiers».

La présence du coordonnateur national du projet CAB était nécessaire, au regard des enjeux de ce projet. En effet, le CAB est un projet qui consiste à interconnecter les pays de la Communauté monétaire des Etats d’Afrique Centrale (CEMAC) à un réseau de télécommunications de haut débit à fibre optique.

Financés par la Banque mondiale (BM) et l’Etat congolais, puis par la Banque Africaine de Développement (BAD), les travaux de réalisation de ce projet ont débuté en décembre 2011. Le projet est arrivé à sa deuxième phase, qui est financée par la BAD (79%) et l’Etat congolais (21%) à hauteur de 66,54 milliards d’Euros.

Deux activités majeures constituent ce projet à savoir : l’interconnexion du réseau nord entre le Congo, le Cameroun et la RCA ; la construction d’un data center et d’une technopole congolaise en vue de booster le développement de l’économie numérique au Congo.

Gos-Gaspard Lenckonov



Commentaires articles

1.Posté par Séraphin MBAYA le 11/10/2017 10:41
J'encourage cette coopération sud-sud, le Congo a beaucoup à gagner en mutualisation ses effort avec ce pays frère qui fait partie des pays africains les plus "hi-tech".

Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces