Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le Congo connaît une crise financière et économique réelle, mais surmontable

Dans son message à la nation prononcé le 14 août 2017, à Brazzaville, à l’occasion du 57ème anniversaire de l’indépendance du Congo, le Président Denis Sassou N’Guesso a reconnu que le pays était dans une situation financière et économique difficile, tout en annonçant que des réformes seront adoptées pour surmonter ces difficultés et remettre le pays sur les rails.



«Mes chers compatriotes, la situation du pays est préoccupante, je l’ai reconnue »,  a déclaré Denis Sassou N’Guesso.

Presque tous les secteurs de l’économie du pays sont touchés par la récession : la situation macro-économique du pays continue de se dégrader ; les moyens d’action de l’Etat sont considérablement réduits ; les recettes budgétaires et les investissements publics en baisse ; etc.

Néanmoins, le Chef de l’Etat a rassuré : «Mais, croyez-moi, nous ne sommes pas dans un désastre irréparable. Il n’y a ni faillite, ni banqueroute. La crise sera surmontée. Je mettrai toute mon énergie dans cette bataille».

Mais, il faut des réformes nécessaires. Le Président de la République a dit que de nombreux partenaires, dont le Fonds Monétaire International (FMI), étaient prêts à accompagner le Congo pour lui permettre de sortir au plus vite de cette crise. Un programme visant à créer de nouvelles bases d’une croissance soutenue, durable et inclusive. Ce programme pourrait entrer en vigueur au cours du dernier trimestre de l’année en cours devra être mis en place.

Pour ce faire, il faut des femmes et des hommes dignes, responsables et dévoués. D’où la nécessité de la formation d’un nouveau gouvernement annoncé par le Chef de l’Etat.

«J’aurai, bien-sûr, besoin de toutes les énergies, de toutes les forces vives qui structurent notre pays et font vivre l’économie nationale. De même, je vais devoir m’appuyer sur un gouvernement efficace et résolument porté sur l’action. Un gouvernement qui sera entièrement mobilisé pour mettre en œuvre des réformes hardies et des politiques appropriées, afin de relancer la machine économique nationale, d’accélérer la sortie de crise, et de mettre l’ensemble du pays ’’en marche vers le développement’’ », a-t-il indiqué.

L’on peut souligner tout de même que des changements de gouvernement ne semblent pas apporter des solutions idoines aux problèmes du pays.

Au nombre des dossiers politiques que devra traiter le futur gouvernement figure celui du département du Pool, où une bonne partie n’est pas en paix à cause d’un homme, Frédéric Bintsamou alias pasteur Ntumi, et ses miliciens.
 
Le Président de la République a rappelé que «le Pool n’est la propriété de personne ; il est partie intégrante du patrimoine du Congo. Personne ne devrait s’en prévaloir pour perpétrer des actes criminels. Quoi qu’il fasse, la justice passera bien un jour, sans doute».

C’est ainsi qu’il a, une fois de plus, demandé à Ntumi de se rendre à la justice de notre pays, pour abréger les souffrances des populations innocentes. Car, dans tous les cas, cette parti du Pool «à présent obscurcie, sera le jour de clarté (…) Dans l’ensemble du département du Pool, la paix va assurément revenir. L’irresponsabilité d’un individu ne prendra jamais le dessus sur la raison de la nation, sur la sagesse du peuple», a promis le Chef de l’Etat.

Il a appelé  à la compréhension des travailleurs. Tout en reconnaissant que leur crainte est justifiée d’autant plus que certains d’entre eux connaissent déjà des retards de salaires et de pensions, il a souligné que les actions désespérées, les actions de violence sociale, des grèves intempestives, etc., ne sont pas des moyens appropriés pour redresser la situation financière et économique difficile que le pays traverse.
 
Denis Sassou N'Guesso a conclu son message en invitant le peuple congolais à porter haut le flambeau de la liberté. 

Gos-Gaspard Lenckonov


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces