Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Le Congo annonce un taux de croissance de 4% en 2016

La République du Congo réalisera, selon un rapport de la Banque mondiale un taux de croissance de 3,5% à 4% en 2016. Ce rapport de la Banque mondiale portant sur la situation économique et financière du Congo en 2015 a été présenté aujourd'hui Brazzaville.



Il annonce de bonnes perspectives économiques du Congo entre 2016-2017 notamment avec une hausse de production pétrolière de 8,5%, due à l’entrée en exploitation de nouveaux puits (zones Marine 12 et Moho Nord). 

Présentant le rapport en présence des autorités nationales, des diplomates et d’autres sensibilités, Etaki Wa Dzon, expert de la Banque mondiale a signifié que le Congo a enregistré une croissance de 3,4% en 2013 contre 6,8% en 2014 et 2,6% en 2015. 

De son côté, le ministre en charge du plan et de l’intégration Léon Raphael Mokoko a exprimé la détermination du Congo à poursuivre des investissements dans les infrastructures de base nonobstant la morosité de la conjoncture éconmique. 

La chute du prix de baril du pétrole sur le marché mondial a provoqué un ralentissement de l’économie congolaise au cours de cette année. 

«Je pense c’est beaucoup plus la conjoncture mondiale puis la baisse du prix de baril de pétrole. Ça joue son rôle, ça compresse la demande extérieure et intérieure. C’est cela la principale cause», a expliqué un autre expert de la Banque mondiale, Fulbert Tchana-Tchana. 

Pour lui, «une croissance de 2,6% n’est pas aussi faible que cela. On aurait pu avoir des croissances plus basses si le gouvernement n’avait pas utilisé les réserves». 

Emmanuel Pinto Moreira, également expert de la Banque mondiale, a fait savoir que les réserves financières du Congo étaient de 2099 milliards de francs CFA. 

D’après le document de la Banque mondiale, la baisse du prix de baril du pétrole a causé une diminution des recettes pétrolières de plus de plus de 40% soit une baisse des recettes totales de 20%. 

Ce rapport porte entre autres, sur l’analyse économique et financière, l’impact de la volatilité du prix du pétrole sur la situation macroéconomique et propose des politiques budgétaires en vue d’aider le Congo à juguler la situation dans laquelle il se trouve. 

«En 2016, le pays pourrait connaître des perspectives relativement meilleures du fait de la concrétisation de certains investissements dans le secteur pétrolier. Toutefois, le déficit budgétaire ne serait résorbé», a indiqué le représentant de la Banque mondiale au Congo, Djibrilla Adamou Issa. 

En termes de suggestions, ce rapport propose la définition et l’adoption d’une règle budgétaire et fiscale dynamique ; la mise en place d’une politique d’accumulation de réserves et de gestion plus efficace de ces réserves autour de principes de précaution et d’équité intergouvernementale.

Christian Brice Elion (Congo-Site.Com)



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

23.Posté par mougani floran le 12/01/2016 07:30
Le gouvernement doit encore décider de ralentir le rythme des dépenses publiques en 2016 afin d’ajuster sa politique budgétaire à la chute du baril de pétrole. les recettes de l’État vont augmenté La hausse constante des dépenses publiques va permettre de compenser la baisse substantielle des recettes pétrolières due à un ralentissement de la production pétrolière. En outre, les réserves du Congo à la BEAC va continué à augmenter

22.Posté par mougani floran le 12/01/2016 07:30
Le gouvernement doit encore décider de ralentir le rythme des dépenses publiques en 2016 afin d’ajuster sa politique budgétaire à la chute du baril de pétrole. les recettes de l’État vont augmenté La hausse constante des dépenses publiques va permettre de compenser la baisse substantielle des recettes pétrolières due à un ralentissement de la production pétrolière. En outre, les réserves du Congo à la BEAC va continué à augmenter

21.Posté par mifoundou ben le 11/01/2016 18:52
notre pays détient d’importantes réserves de pétrole, de vastes forêts naturelles et de nombreuses terres arables a tout ça s'ajoute des eaux, un climat favorable à l’agriculture, une réserve de protection de la couche d'ozone des ressources minières et une position géographique stratégique en Afrique centrale. avec un port en eau profonde à Pointe-Noire dont pourrait bénéficier l’ensemble de la sous-région, vient compléter cette longue liste d’atouts donc on a tout pour explosé notre croissance.

20.Posté par bona roger le 11/01/2016 18:45
La performance économique de notre pays le Congo au cours des dernières années a été nettement inférieure au taux de croissance nécessaire pour atteindre les objectifs de développement fixés à l’horizon 2025. par la PND Cette faible croissance s’explique par la mauvaise performance du secteur pétrolier, qui a chuté on a intérêt de l'augmenter encore plus.

19.Posté par Dégoûté ! le 16/12/2015 18:26
ARRÊTEZ AVEC VOS FANTASMES !!!

Classement Doing business 2016, le Congo est toujours très mauvais élève : 176 ème sur 185 !
Source : "Les dépêches de Brazzaville".
Le "Chemin d'Avenir" est en vérité un gouffre financier sans pareil. Où est donc passé l'argent du pétrole quand le prix du baril n'avait pas encore chuté ?
Le Congo recule et ne sera jamais émergent en 2025 avec une gestion aussi hasardeuse. Qu'on se le dise !

18.Posté par David de Paris le 16/12/2015 14:57
Un bon indicateur sinon signal pour le Congo décomplexé qui se développe à pas de caméléon bien que lentement mais surement parce que les bons résultats l'attestent bien.

Qui vivra verra!

17.Posté par James le 16/12/2015 14:19
En voyant des résultats orchestrés ou enregistrés par notre économie, nous encourageons la bonne foi de ceux qui travaillent pour l'émergence de notre pays et que le Congo voit un jour meilleur surtout avec une croissance de près de 4% en 2016.

Bravo!

16.Posté par Salomon le 16/12/2015 14:18
Depuis un certains moment , le gouvernement congolais conduit par le président Sassou avec son projet du chemin d'avenir le mieux était à faire croitre la nation à un potentiel plus qu'auparavant et voici cela se réalisé et beaucoup de félicitation à notre gouvernement pour ces efforts fournis.

15.Posté par fabiola lekana le 16/12/2015 12:15
Dans la nécessite de promouvoir le développement ,Malgré ces avancées, le Congo doit faire face à d’importants enjeux. En particulier, la grande dépendance de l’économie au pétrole la rend très vulnérable aux chocs exogènes et explique le faible impact de la croissance.

14.Posté par patrique mpala le 16/12/2015 12:02
La mise en oeuvre satisfaisante d’un programme important de réformes économiques et structurelles
appuyé par la banque mondiale a permis de restaurer la stabilité macroéconomique et de supporter la reprise économique, je ne peux que m'estime heureuse car cela contribue au sens vrai du développement de notre pays car la réalisation de se rapport au plan économique permettra une réduction du taux de chômage avec la création d'emplois.

13.Posté par bango témbé le 16/12/2015 12:01
Cela doit en réjouir tout congolais car l'espoir y est pour une émergence effective

12.Posté par La fille au beaux yeux (Anaconda) le 16/12/2015 11:50
Quelle bonne nouvelle pour le peuple, en sachons que mon pays ce modernise au fur et a mesure surtout dans un domaine économique cela fait une grande fierté et tout cela Grace a la paix encore merci au gouvernement pour ce beau travail effectué.

11.Posté par Goddess of the Sea le 16/12/2015 11:42
Le Congo en route vers l'émergence.

10.Posté par Dégoûté ! le 16/12/2015 11:14
REFLECHISSEZ UN PEU POUR UNE FOIS ! Lisez plutôt ce qui suit :

"Le CONGO SE RE- ENDETTE DE PLUS EN PLUS.
Le rapport de la Banque mondiale relève avec regret que le Congo s'enfonce à nouveau dans la dette, cinq ans seulement après son atteinte du point d'achèvement du programme "Pays pauvres très endettés (PPTE)", ce qui a permis l'annulation de sa dette en 2010. Selon les experts de la Banque mondiale, ce ré-endettement dont le taux est estimé à 36 % à ce jour, pourrait compromettre les efforts que le pays déploie dans son développement économique pour les années à venir.
La présentation du rapport de suivi de la situation économique et financière s'est faite en présence du représentant de cette institution au Congo, Djibrilla ISSA et d'autres cadres venus de plusieurs ministères." Source : "Les dépêches de Brazzaville".

Alors, Mr Christian Brice Elion, on applique l'adage : "Toute vérité n'est pas bonne à dire" ?
Pensez-vous que votre rôle d'INFORMER, trouve ici son sérieux quand des pauvres diables interviennent en croyant ("grâce" à votre article) que tout va pour le mieux dans notre pays ?

9.Posté par Denordin le 16/12/2015 11:09
effectivement cher Dieu merci cette affaire de déséquilibre entre les ville et les village reste un problème majeur que la nouvelle constitution doit veiller. la municipalisation accéléré a réduit c'est vrai cette inégalité Cependant, l’amélioration de la qualité de vie par des politiques publiques axées sur le développement territorial sera nécessaire pour réaliser une plus grande inclusio.

8.Posté par Dieu merci TINKA le 16/12/2015 10:57
La structure géoéconomique du pays et le profil de la croissance qu’elle génère ont entraîné un développement déséquilibré. La concentration des activités économiques et des investissements à Brazzaville et Pointe-Noire un peut Ouesso par ses propre effort se traduit par des déséquilibres géographiques importants, en particulier entre les villes et les village.

7.Posté par la joie de vivre le 16/12/2015 10:08
Dégouté arrête un peu avec ton mensonge, tu as été le premier à nous passé une fausse information sur la mort de Landry Kolelas et là tu veux encore dire des salades c'est toi qui le dit parce que tu racontes des merdiques nous ne sommes pas dupe pour comprendre ce que tu mijote

6.Posté par Darrick le 16/12/2015 10:00
Une bonne nouvelle pour le Congo notre beau pays, cela prouve à titre simple raison que l'économie de notre pays serait en bonne marche sinon dans la meilleure voix celle du développement et du progrès dans tous les sens et domaines.
La bonne santé économique donne l'emploi de la création d'emplois et la construction du pays.......

5.Posté par Dégoûté ! le 16/12/2015 09:40
Mais vous de ne dites pas que le même rapport de la Banque mondiale indique avec amertume que le Congo a renoué avec l'endettement qui est aujourd'hui de 36 %. Vous avez honte de l'écrire ?
Continuez de tromper les congolais. Un jour ils vont vraiment se fâcher. C'est moi qui vous le dis ! MERDE

4.Posté par maître le 16/12/2015 09:20 (depuis mobile)
on reconnais un bon arbre par ces fruits c'est autant dire que on reconnais une bonne gérance de l'economie par l'accroissement de la croissance économique c'est à féliciter le gouvernement en général et le ministre de l'économie en particulier pour la bonne applicabilité des gestions des règle budgétaire cela permettra au président d'atteindre ces objectifs d'ici à l'horizon 2025 très bonne nouvelle et félicitations à tous les acteurs

1 2
Nouveau commentaire :

Les Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces