Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

La Chine veut promouvoir le Yuan dans sa coopération avec le Congo

En visite de travail au Congo, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a plaidé le 10 janvier pour l’utilisation poussée de la monnaie chinoise, le Yuan, dans la coopération sino-congolaise. Il s’est exprimé au cours d'une conférence de presse conjointe avec son homologue congolais, Jean Claude Gakosso.



«La Chine espère aussi promouvoir le règlement en monnaie chinoise, c'est-à-dire le Yuan dans les opérations économiques et financières entre la Chine et le Congo. Et nous espérons aussi que le Congo va utiliser le Yuan comme une devise de réserve, parce que le Yuan fait déjà partie du panier de droits de tirage spéciaux (DTS) et il représente une devise appréciée par le monde», a déclaré Wang Yi.

Il a estimé que e Yuan étant actuellement dans un processus d'internationalisation et que la Chine et le Congo étant en train de développer une coopération financière, l'avenir de la coopération financière sino-congolaise était certain.

Déjà, une banque dénommée "Banque sino-congolaise pour l'Afrique" (BSCA) a été créée depuis quelques années à Brazzaville. Un imposant édifice devant abriter son siège est en construction en plein centre-ville.

Au sujet de l'avenir du franc CFA, le chef de la diplomatie chinoise a avoué qu'il n'est pas un spécialiste de la finance.

Toutefois, il a souligné que du point de vue historique, la France ayant une influence traditionnelle sur les différents domaines des pays africains, notamment le domaine financier, devrait se mettre en phase avec le temps. Et, en fonction des besoins des pays africains, devrait les aider à réaliser un développement autonome et développer une coopération mutuellement bénéfique avec les pays africains.

Le ministre chinoise a également indiqué que la zone économique spéciale (ZES) de Pointe-Noire était «un essai de la partie chinoise pour soutenir le développement autonome des pays africains».

«Nous allons aider le Congo à réaliser un développement intensif à travers le projet de la ZES de Pointe-Noire et bien associer les infrastructures et une législation, pour faire de cette ZES un projet pilote des relations sino-africaines en matière de capacité de production, pour en faire un exemple de développement intensif, afin de faciliter le développement autonome du Congo», a-t-il rassuré.

Wang Yi a dit qu’en fonction du plan préparé par la partie congolaise sur la base du marché, les entreprises et les institutions financières chinoises participeront à la construction, au fonctionnement et à la gestion de cette ZES et s'adapter au mieux à la tendance du marché.



Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager



Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso




Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct