Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

La Chine partage la volonté du Congo de construire la ZES de Pointe-Noire

Le gouvernement congolais accorde un grand intérêt aux zones économiques spéciales (ZES). Le gouvernement chinois dont la volonté d’accompagner le Congo dans le développement de son économie n’est plus à démontrer, ne cesse de réaffirmer sa volonté d’accompagner le gouvernement congolais dans la construction de la ZES de Pointe-Noire.



La volonté de la Chine se traduit par le nombre des délégations chinoises qui arrivent au Congo dans le cadre de ce projet.

Quatre jours seulement après la délégation de l’Institut chinois de développement, conduite par son vice-président Qu Jian, qui est arrivée pour récolter les dernières informations et données sur ce projet, en vue du lancement des travaux, c’est la délégation du Fonds du développement sino-africain, conduite par le vice-président du cette institution, Zhou Chao, qui a foulé le sol congolais.

Au cours d’une séance de travail que cette délégation a eue le 11 novembre dernier avec le ministre de l’Aménagement du Territoire et des Grands Travaux, Jean Jacques Bouya, également Coordonnateur des actions de suivi du Forum sur la coopération sino-africain (FCSA), Zhou Chao a indiqué que le gouvernement chinois partageait la volonté du gouvernement congolais de travailler pour l’industrialisation du Congo.

Le Congo est devenu l’un des pays pilotes en matière de coopération Chine-Afrique. Son partenariat avec la Chine ayant été élevé au rang de partenariat stratégique global, la coopération entre les deux pays concerne désormais tous les secteurs.
 
C’est dans cette vision que la Chine accompagne le Congo à développer la ZES. L’attention est pour le moment tournée vers la ZES de Pointe-Noire où seront construits un port minéralier, une zone industrielle et des voies d'accès aux alentours de ladite ZES.

 «Je suis venu vous montrer l'équipe qui sera chargée de réaliser les études de faisabilité en vue de la construction des infrastructures routières qui ouvriront la zone au monde», a indiqué Zhou Chao.

Le ministre Bouya a souligné la nécessité de connecter cette ZES à la route nationale n° 1 (RN1) et au chemin de fer Congo-Océan (CFCO), pour permettre une bonne ouverture de la ZES au reste du pays, à l’Afrique et au monde.

Les deux parties sont en train de créer des mécanismes de financement de la mise œuvre du projet de construction de cette ZES. Le gouvernement congolais veut qu’au prochain Chine-Afrique la coopération sino-congolaise soit citée comme un modèle de coopération réussie. 

Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager



Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso




Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces