Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

L’ambassade du Congo-Brazzaville à Paris attaquée aux cocktails Molotov

L'ambassade du Congo-Brazzaville à Paris a été prise pour cible dans la nuit de lundi et mardi par des assaillants qui ont lancé des cocktails Molotov à l'accueil du bâtiment.



L’attaque a eu lieu le mardi 21 juin à 1 heure du matin. Selon une source diplomatique congolaise, des assaillants ont foncé, avec leur véhicule, dans la grille d’entrée de l’ambassade du Congo-Brazzaville, rue Paul Valéry, dans le 16e arrondissement de Paris.

Une fois à l’intérieur du bâtiment, ils ont jeté des cocktails Molotov au niveau de l’accueil, déclenchant ainsi un début d’incendie qui n’a pas atteint les bureaux. Avant de s’enfuir, les assaillants ont mis le feu à leur véhicule.

Aucun agent de sécurité congolais ne se trouvait sur le lieu au moment de l’attaque.

Une enquête est ouverte

La police française a ouvert une enquête après la plainte contre X déposée par les autorités congolaises. Pour l’instant, l’attaque n’a pas été revendiquée.

Depuis plusieurs mois, des partisans d’une opposition radicale contre les régimes en place au Congo-Brazzaville et en RD Congo multiplient des actions contre les ambassades de leur pays d’origine à Bruxelles et à Paris. En 2015, des « combattants », ces Congolais anti-Kabila vivant à l’étranger, avaient aspergé l’ambassadeur congolais de ketchup dans son bureau. Quatre de ces opposants radicaux avaient été condamnés par la justice française fin octobre 2015 à 800 euros d’amende. 

Toujours en octobre 2015, huit personnes qui demandaient l’annulation du référendum proposé par le président congolais Denis Sassou Nguesso, avaient également été placées en garde en vue  après avoir fait irruption et provoqué des dégradations à l’ambassade du Congo à Paris.

VISITER LE SITE SOURCE - JEUNEAFRIQUE.COM


Jeune Afrique.Com



Commentaires articles

1.Posté par Ngoma le 23/06/2016 21:45 (depuis mobile)
Il faut arrêter maintenant Bowao. C''est lui l''auteur de tout ce désordre. Il faut le chicotter et le laisser en prison nu avec des rats et moustiques.

2.Posté par Ngoma le 23/06/2016 21:49 (depuis mobile)
Il faut arrêter ensuite Okombi Salissa. C'est lui l'un des auteurs de tout ce désordre. Il faut le chicotter et le laisser en prison nu avec des rats et moustiques.

3.Posté par Ngoma le 23/06/2016 21:49 (depuis mobile)
Il faut arrêter ensuite Okombi Salissa. C''est lui l''un des auteurs de tout ce désordre. Il faut le chicotter et le laisser en prison nu avec des rats et moustiques.

4.Posté par Engana Bira le 24/06/2016 11:00
Avec 51,9% en faveur du Brexit, l'Imperium européen est en voie d'éclatement et nul ne peut arrêter la roue de l'histoire en mouvement. Les faiseurs de révolutions à travers le monde, notamment en Afrique, sont eux-mêmes aujourd'hui confrontés à un séisme inattendu. Nombre de pays annoncent déjà leur intention d'organiser un référendum et le reste suivra. La démocratie de couleur qu'on impose aux faibles fait une volte-face inédite et pousse les donneurs de leçons à l'impossible. Ainsi assisterons-nous, dans quelques semaines, à un vaste mouvement de masse qui défigurera complètement l'Europe telle qu'elle a existé depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Ce qui se passe présentement en G.B. est une interpellation aux dirigeants occidentaux, qui ne jurent que par l'intimidation pour apeurer les Africains à choisir librement ce qu'ils ont à faire, notamment le changement de loi fondamentale dont l'aval ne passe que par leur consentement.
Close donc la voie ténébreuse sur laquelle ne chemine que l'incompris, jamais celui qui la lui montre de son petit doigt !

5.Posté par la cause le 24/06/2016 14:39
Je suis très consterné par les propos de ELIE SMITH sur Facebook qui dit ne pas condamner les attaques de l' ambassade du Congo à paris en France , je tiens à rappeler à ce pseudo journalistes qui usurpe même l' identité camerounaise que aucun actes d'une tel gravité ne pourrait justifier ces comportements de barbares d'une autre époque , il y'a des voix officielles pour montrer son mécontentements la justice à tout prévue .
les coupables seront traquer et extrader sur Brazzaville où ils seront traduit en justice l' ambassadeur de France à été saisit pour cela.
" j' ai dit " !

6.Posté par paulo santo le 24/06/2016 14:42
ce qui est plus deplorable au sein de la diaspora congolaise en FRANCE c'est sont les actes de barbarie et de pétulance qui renvoi le Congo en arrière.

7.Posté par beni moukacha le 24/06/2016 14:44
ou sommes nous pour vivre dans un monde sans conscience? ou sont les véritables congolais de la civilisation démocratique?

8.Posté par Joely le 24/06/2016 14:55
Cette barbarie ne doit être encourager nous voulons que la justice fasse son travail pour traquer ces personnes qui ont perpétré ces genres de violence.
Je constate que certains de nos cadres comme Elie Smith et bien d'autres qui se dit l'homme de la démocratie encourage en disant ils revendiquent la sortie des leaders de l’opposition

9.Posté par Sanatos le 24/06/2016 14:59
Ces actes sont qualifié d'actes de terrorisme en utilisant des cocktails Molotov ils sont non loin des EI ou des djihadistes, ils doivent être punis sévèrement sans pitié

10.Posté par peguy sita le 24/06/2016 15:22
Nous condamnons fermement l'acte terroriste posé par les criminels. Et nous demandons aux autorités françaises d'ouvrir une enquête sur le sujet et extradé s'il faut ces derniers s'ils sont des congolais pour être jugé davantage par la justice congolaise. La France doit mettre en exergue les résolutions de Viennes de 1961. Ici, au Congo l'ambassade de France est bien sécurisée par les éléments de la garde républicaine en vue d'éviter ces actes odieux. Mais pourquoi, la notre est-elle exposée et perméable à quiconque? Donc, le gouvernement français doit mettre en lumière cette situation criminelle.

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé



Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso




Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces