Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Justice : Pierre Mabiala apporte quelques éclairages sur les droits de l’homme

Brazzaville, Congo (CONGOSITE) – Le ministre en charge de la justice, des droits humains et des peuples autochtones, Pierre Mabiala, a inauguré une série de concertations avec les Organisations non gouvernementale (ONG) qui traitent des questions des droits de l’homme. C'était le 16 mars 2017 à Brazzaville. Ces concertations visent à faire le point sur la situation des droits de l’homme en République du Congo en 2016.



Séance d'échange
Séance d'échange
Quelque 34 représentants des ONG de la place ont pris part à cet échange avec le ministre et d'autres autorités en charge des questions des droits humains, notamment des juristes. Cet échange aura désormais lieu périodiquement. Pierre Mabiala a rappelé le plan de la Constitution du 20 octobre 2016, en citant quelques points : le respect des droits d’autrui ; le respect de l’ordre public ; l’abolition de la peine de mort ; la proscription de la torture quel que soit la gravité de l’action commise  et bien d’autres.

Les ONG ont évoqué des problèmes tels que : le manque de participation dû aux sessions portant sur les droits de l’homme ; la non satisfaction des droits économiques et sociaux en République du Congo ; le non-respect des droits civiles politiques ; l’exécution de la torture ; la rupture du traitement du VIH/SIDA avec rareté des anti retro viraux (ARV) ; les conditions de détentions ; les méthodes d’arrestations pour ne citer que ceux-là.

Le ministre de la Justice a également évoqué un récent rapport accablant sur la violation des droits dans le pays, rédigé par Trésor Nzila de l’OCDH. «Ce rapport est intitulé "Une gouvernance par la terreur et le mépris des droits humains". La situation des droits de l’homme au Congo, je le répète, est inacceptable. Il faut que les choses changent, il faut que le gouvernement change d’approche », a martelé M. Mabiala.

Les ONG désirent aller voir ce qui se passe dans les prisons. Le gouvernement est prêt à leur donner l'accès, mais ne croit pas un seul instant à l'existence des prisonniers politiques. A ce propos Pierre Mabiala a expliqué qu’il n’existe pas de prisonniers politique au Congo, mais plutôt des «prisonniers de droit commun » et que ce terme ne peut être employé pour le Congo, car notre code pénale ne le prévoit pas.

Il estime que ce rapport est tout, sauf objectif. «Mais, si c’était objectif, parlez aussi de Ntoumi qui viole les femmes, qui détruit les infrastructures ferroviaires au Congo, qui brûle tout ! Nous violons les droits de l’homme au quotidien, bon… Aujourd’hui il y a eu quelle violation des droits de l’homme ? ».

« Dans notre pays, il n’y a que des prisonniers de droit commun ! Et ils sont à la maison d’arrêt sur la base d’un titre de détention régulièrement délivré par un magistrat compétent » a précisé Pierre Mabiala.

Kury Kounga



Commentaires articles

1.Posté par Le Dégoûté ! le 24/03/2017 13:38
"Il n y a pas de prisonniers politiques au Congo" MON CUL OUI !!!

Dans quel poulailler MOKOKO, OKOMBI SALISSA, Paulin MAKAYA, BOUKADIA...sont-ils allés volés des poules pour les enfermer à la maison d'arrêt de MERDE de Brazzaville ?

Qui peut croire en MABIALA aujourd'hui au Congo, dites-moi ? Cet individu vulgaire et dégoûtant donne seulement envie de vomir au congolais. Alors, il peut raconter tout ce qu'il veut, il n'intéresse que lui-même. Mais le jour viendra où il devra expliquer pourquoi il a contribué à salir l'image du Congo en rendant son appareil judiciaire aussi ridicule.
Comme disent les ivoiriens : MABIALA, "c'est petit" !

2.Posté par Le Dégoûté ! le 24/03/2017 13:59
NTUMI est une créature de SASSOU. Allez donc le chercher au lieu de faire souffrir les populations du Pool. Il vous attend là-bas. Soyez des hommes avec des couilles bien suspendues bande de lâches !

- Quand vous torturez et tuez le frère d'OKOMBI SALISSA,
- Quand vous torturez à mort KALA-KALA
- Quand vous assassinez NTSOUROU
- Quand vous tuez des jeunes manifestants désarmés à Pointe-Noire et à Brazzaville
- Quand vous emprisonnez des opposants politiques et intimidez leur famille...vous faites quoi des droits de l'homme : VOUS LES RESPECTEZ ???
Et vous avez le culot de dire le contraire ? Mais qui donc a mis au monde cette chose qu'on appelle "Pierre MABIALA" ?

Allez donc traitez aussi de "faux" le rapport Américain qui accuse le Congo de bafouer les droits de l'homme. Franchement, le Congo a reculé dans l'antiquité avec un ministre aussi IDIOT !!!

Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé


Les dernières Infos !

Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso




Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces