Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

ISIS : Un projet de l'Unesco pour la formation des journalistes congolais

La représentante de l’Unesco au Congo, Elisa Afonso de Santana, s'est entretenu récemment à Brazzaville avec le ministre de la Communication et des médias, chargé des relations avec le Parlement, Thierry Lézin Moungalla. Ils ont parlé de la relance du projet de création de l’Institut supérieur de l’information, qui permettra d’améliorer et d’accroître, en premier lieu, la qualité de la formation des journalistes et des métiers de la communication au Congo.



Dans le cadre de ce projet, il est prévu trois formations portant respectivement sur la pédagogie universitaire, le journalisme d’investigation et la discrimination dans la presse.

La signature de convention de financement de cette structure avait eu lieu le 11 décembre 2012 à Brazzaville entre le gouvernement congolais et l’Unesco). Mais, le projet reste encore d’actualité. Une fois créée, cette structure remplacera le Centre de formation et de perfectionnement des professionnels de l'information et de la communication (CFPI). 

A la sortie de l’entretien, Elisa Afonso de Santana a expliqué à la presse que le ministre Moungalla a pris la décision de suivre personnellement ce dossier, notamment l’élaboration d’un projet de loi portant création de cet institut et son caractère (national ou régional). C’est toute une action qui doit être menée au niveau diplomatique et au niveau même du développement de Curricula. 

Les deux personnalités ont également évoqué la question sur le développement des radios communautaires. «Le deuxième point de rencontre a porté sur la question de la communication par les jeunes et pour les jeunes à travers la radio. Il ne s'agit pas seulement des radios communautaires, mais aussi au niveau de la radio nationale. Nous envisageons la création d’un programme éducatif pour les jeunes et fait par les jeunes sur des thèmes qui concernent l’éducation à la citoyenneté et au développement. Cette action est menée non seulement par l’Unesco mais également par d’autres agences du système des Nations unies dont le Fonds des Nations unies pour le développement », a conclu la représentante de l’Unesco. 

Ce projet permettra de réaliser plusieurs prestations, notamment l'identification en collaboration avec le bureau de l'Unesco, d'un consultant national ou régional justifiant des compétences en matière de gestion d'établissement de formation au journalisme et d'élaboration de cursus, ainsi qu'une excellente connaissance du cursus modèle de formation au journalisme de l'Unesco. 

La principale structure de formation des journalistes et des professionnels de la communication au Congo est le Département des sciences et techniques de la communication de l’université Marien-Ngouabi à Brazzaville. Créé depuis 1980, ce département n’a malheureusement pas pu se développer ni se moderniser au fil des années. Ses programmes sont demeurés théoriques faute d’équipements, de personnels qualifiés et d’infrastructures nécessaires à l’intégration des formations pratiques et professionnelles.de la communication (ISIC).


CongoKimia.Com



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par leslie obomadoki le 27/11/2015 15:32
une opportunité à saisir pour nos journalistes congolais.

21.Posté par daisy ondongo le 26/11/2015 16:52
j'apprécie , car celle est avantageux pour le pays.

20.Posté par atysikia le 26/11/2015 16:52
La presse est conçue comme un 4e pouvoir dans un Etat démocratique,elle doit avoir des bonnes bases pour le poids de cette qualification. Au Congo la presse à du mal à ressembler vraiment à un pouvoir et cela est dû au manque de compétence des nos journalistes qui passent souvent à côté des règles de leur métier. L'information ne se donne pas aussi comme il se doit, manque d'expertise dans la diffusion des images à travers les chaines locales. Avec ce projet de formation des journalistes congolais de l'UNESCO le métier de journalisme pourra atteindre l'excellence dans notre pays.

19.Posté par SIDNEY MBOKOKO le 26/11/2015 16:24
C'est très encouragent que le gouvernement de notre pays s'attache a cet engagement tout en sachant que l 'Unesco contribue a la construction d'une culture de paix et assure le système de la formation.

18.Posté par SagesseNganga le 26/11/2015 13:41
C'est une bonne initiative prise par nos autorités et l'UNESCO de former des journalistes Congolais à fin d'être compétant dans le domaine du journalisme, je pense que l'état doit fournir des efforts encore de former aussi les Cameraman dans ce même domaine des images diffusées, lorsque nous regardons le journal les images doivent être bien filmer comme nous voyons les chaines internationales.

17.Posté par Palias lilas le 26/11/2015 13:36
C'set une très bonne initiative de la par du Bureau de l’UNESCO qui organise une formation pour renforcer la capacité des journalistes sur la couverture médiatique en cas de catastrophe, ses différentes étapes (avant, pendant et après la catastrophe), la gestion de la catastrophe, l’imputabilité des états, etc. Les journalistes enrichiront leurs connaissances sur la sélection des points cruciaux relatifs à une catastrophe, la prévention des journalistes l’éthique au moment du reportage.

16.Posté par Idryss Sley le 26/11/2015 13:28
Cette formation seras au bénéfice de nos frères journalistes congolais pour mettre en valeur et en efficacité leurs métiers de journaliste. Ce sont des actions à encourager le gouvernement à accomplir.

15.Posté par daniel fontaine le 26/11/2015 12:14
C' est très important que l' UNESCO possède à cette formation pour qu' elle apporte de l' expertise dans domaine du journalisme et ça permettra aux journalistes de notre pays de faire leur métier avec toutes professionnalismes et avec exactitude

14.Posté par Jean OKONY le 25/11/2015 12:18
A mon avis, cette initiative est très salvatrice car les journaliste congolais font trop de dérapage dans l'exercice de leur métier, un journaliste est animé par l'impartialité la déontologie et l'éthique professionnelle telles sont donc les valeurs fondamentales que doit incarner et cultiver un journaliste, alors qu'au Congo, c''est son contrario ils n'ont pas seulement besoin d'être former mais ils sont dans la nécessité d'être former et recadrer.

13.Posté par TOSSANGANA BOMOKO le 25/11/2015 12:08
La nécessité de la formation des journalistes congolais demeurent une formation très importante car nombreux des journalistes de savent pas réellement ce qu'ils font dans l'exercice de leur profession au quotidien, une formation exacte et vraie doit vraiment être au centre de nos journaliste parce qu'ils n'incarnent pas en eux la déontologie et l'éthique du métier.

12.Posté par Jack Iber Monris le 25/11/2015 11:50
Cet engagement pris par le gouvernement est parfaitement bien, car il en va de mieu au profit de nos journalistes de bénéficier de ces formations afin d'améliorer encore plus leurs performances en toute bonne qualité.

11.Posté par NAPOLEON BONAPARTE BOLEZ le 25/11/2015 11:05
C'est une offre exceptionnelle. Enfin un projet voit son jour. L'UNESCO tient ses promesses au bénéfice de l'Etat congolais. Un Institut supérieur et Universitaire dédié au journalisme.
Les journalistes congolais ont enfin trouvé une opportunité. Ce nouvel institut va sans doute permettre, si je n'exagère pas à qui le veut d'être performant. Il sera profitable à tous, ce projet ambitieux.

10.Posté par sandrine obaka le 25/11/2015 10:53
cette formation permettra à nos journalistes d'avoir l'art de passer l'information aux médias qu'ils soient aussi des bons communicateurs.

9.Posté par Euloge Ebaba le 25/11/2015 10:37
Nos journalistes ont encore besoin d'acquérir des connaissances concernant leur domaine. Voila que l'opportunité s'ouvre à leur yeux pour avoir plus de connaissance. Ce projet fait appel à tous les journaliste.

8.Posté par juniorolembo le 25/11/2015 10:27
Ce sont là des opportunités à ne pas laisser passer dans la mesure où la majorité de nos journalistes sont en manque de la déontologie journalistique en les comparant par rapport à ceux des chaines étrangères et nous encourageons le ministre Moungala de s'impliquant personnellement afin que ce projet puisse aboutir

7.Posté par Albert Mbon le 25/11/2015 10:09
C'est un projet à promouvoir, il est urgent. Car, il permettra aux journalistes congolais de se former et de sortir de la précarité, la monotonie, et la médiocrité, qui laissent à désirer les fruits de ce métier dans notre pays.

6.Posté par Hervé Djota le 25/11/2015 09:58
C'est un excellent projet, à terme, le journaliste congolais pourra se perfectionner sur place, et se conformer aux exigences professionnelles de ce métier.

5.Posté par Jonas le 25/11/2015 09:48
Pour tout congolais qui s'intéresse à ce métier, je pense que le moment est venue de découvrir cette formation professionnelle. Que cet institut possèdes une bonne structure dans le domaine du journaliste, et qu'il ait des bon professeurs en communication sans oublier les matériels de pratique.

4.Posté par goma karim le 25/11/2015 09:38
Créer l'institut supérieur de l'information au Congo est une bonne initiative, cela permettra au jeune journaliste de comprendre , comment passé l'information aux médias.

3.Posté par PIERRE NZONKO le 25/11/2015 09:12
ce projet est une bonne chose pour que le journaliste soit recadre et comprenne que son rôle n'est pas de faire la propagande politicienne mais d' informer la population sans parti pris. " j' ai dit "!

1 2

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces