Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

France-Afrique : le franc CFA célèbre ses 70 ans

Le Franc CFA a fêté discrètement ses 70 ans le 26 décembre 2015. Cette monnaie a ses adeptes et ses contestataires



La monnaie des colonies françaises d’Afrique a été créée le 26 décembre 1945, après la signature par la France, des accords de Bretton Woods. Puis, elle est devenue le Franc de la Communauté financière africaine pour ce qui concerne les Etats membres de l’Union monétaire ouest-africaine (Umoa), et le  Franc de la coopération financière en Afrique Centrale pour ce qui concerne les pays membres de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (Umac).

Seize pays d’Afrique centrale et d’Afrique de l’ouest disposaient du franc CFA comme monnaie unique jusqu’en 1993. Aujourd’hui, cette monnaie est séparée en deux francs CFA distincts notamment pour la région d’Afrique centrale et d’Afrique de l’ouest, regroupant désormais 14 pays d’Afrique subsaharienne. Les billets de francs CFA sont toujours fabriqués en France.

Ces 14 pays d’Afrique subsaharienne sont unis autour de quatre principes fondamentaux : la garantie de convertibilité illimitée apportée par le Trésor français,  la fixité des parités, la libre transférabilité et la centralisation des réserves de change. Le Franc CFA à l’avance de disposer toujours d’une parité fixe avec l’euro et garantie par  cette monnaie. Ce qui lui a permis d’intégrer les pays de la zone au commerce mondial, donc faciliter l’importation des marchandises des pays membres, grâce à une monnaie dont la solvabilité  ne pose aucun souci. En revanche,  on ne peut pas faire des achats avec les billets du franc CFA d’Afrique centrale  en Afrique de l’ouest et vice-versa, alors que ces deux régions économiques  appartiennent à la même zone franc.

Le Franc CFA est une monnaie qui a ses partisans et ses détracteurs. Si le franc CFA permet aux pays de la zone de jouir d’une monnaie forte,  il peut cependant miner leur croissance économique -  la faiblesse des économies africaines. Cela freine leur émergence. En plus, les deux banques centrales, la Béac et la Bcéao doivent déposer la moitié de leurs réserves de change auprès du Trésor français. Mais, force est de reconnaître  que cette monnaie apporte une réelle stabilité macro-économique aux pays de la zone. Fabriqués par la Banque de France,  les billets  du franc CFA obéissent aux normes européennes ; l’inflation ; des pays membres ne peut dépasser les 3%, et leur dette 70% du Pib ; les Etats ne peuvent faire recours à la planche à billets pour corriger leurs économies.

Des atouts souvent remis en cause  dans le passé et par les besoins actuels des économies africaines de la zone. Selon les contestataires une monnaie forte n’aide pas. Ils estiment que la rigueur budgétaire des Etats se fait au détriment du développement économique, étant donné que les pays africains ont besoin d’investissements. Or, une monnaie forte rendrait difficile l’obtention de crédits.

Certains contestataires plaident pour une prise en main de la monnaie par les Africains. Ce fut le cas  du président  tchadien, Idriss Déby Itno, qui déclarait en août 2015 que: « le moment est venu de couper ce cordon qui empêche l’Afrique de décoller. Il faut que cette monnaie africaine soit maintenant réellement la nôtre ».

Certains économistes africains dont  le Pr Kako Nubukpo, ancien ministre du Togo, se plaignait que la rigueur budgétaire des Etats se fasse au détriment du développement économique : « Aujourd’hui, les pays ont besoin d’investissements. Or, une monnaie forte rend très difficile l’obtention de crédits, ou à des taux prohibitifs… Les pays africains sont engagés dans des programmes d’émergence avec des investissements publics massifs pour développer notamment leurs infrastructures. On devrait autoriser les banques centrales à financer ces investissements. Cette difficulté à emprunter se retrouve à tous les échelons du secteur privé ».

Le Laos, le Cambodge, le Vietnam, le Maroc, la Tunisie et l’Algérie appartenant à la zone Franc sont sortis sans drame. Ce qui semble manquer à l’Afrique, c’est la qualité de la gouvernance.

S’exprimant en octobre 2015, lors de la dernière réunion de la zone franc CFAle ministre français des Finances, Michel Sapin a marqué une « position d’ouverture à toutes les discussions. Tous les pays-membres de cette zone monétaire sont libres et indépendants, ils peuvent donc demander à rediscuter les accords monétaires qui les lient à la France », Avait-il, considérant que « rien n’est figé ni tabou ».

Les pays de la Cédéao nourrissent l’ambition de créer une monnaie  unique d’ici à 2020. Ce qui demande une certaine volonté politique. Selon une étude de la Standard Chartered, un changement monétaire est peu probable en zone CFA, justifiant ce statu quo par l’absence de pression économique importante, et que la parité fixe du FCFA avec l’euro lui a permis en 2015 de voir son cours diminuer de -13% face au dollar, améliorant la compétitivité des pays exportateurs de matières premières sans affecter trop lourdement les pays importateurs de matières premières.

Des économistes africains ont soulevé récemment la problématique de la monnaie en soulignant « la nécessité impérieuse d’une critique nouvelle et interne du franc CFA ».


Adiac-Congo.Com



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

35.Posté par Grand Marabout GAMBADA DJOGBE le 24/01/2017 12:44
LA BAGUE ABUNDANTIA CONFECTIONNER PAR LE GRAND MARABOUT GAMBADA DJOGBE

La Bague ABUNDANTIA est née de la Matérialisation des Énergies Cosmiques et Tellugiques, Énergies de Lumière Créatives à la base de toute Vie. Cette énergie Intelligente Évolutive a une action divine. La puissance de l’Énergie de la Bague ABUNDANTIA favorise la Chance, la Prospérité financière, les Opportunités d’Affaires, la Réussite professionnelle, les Relations sociales saines et enrichissantes. Elle est protectrice de nos acquis et avoir sur tous les plans.Son pouvoir d’Attraction Énergétique permet d’attirer à soi les évènements positifs à notre développement. L’Anneau ABUNDANTIA est une alliée de choix pour favoriser les rencontres amoureuses basée sur l’honnêteté, l’Authenticité et le respect. Elle aide également à développer l’Amour Inconditionnel pour soi et pour les autres.La Bague Abundantia permet de briser et de nettoyer les structures de la pensée qui nous embourbent, nous freine dans notre réalisation. La Bague dégage les vieilles habitudes ou mémoires cellulaires qui bloquent la fluidité de notre abondance dans notre vie actuelle. Elle agit également sur tous les plans karmiques de nos existences (blocages anti-abondances de d’autres vies)…

La Bague Abundantia harmonise les taux vibratoires de nos rêves et aspirations avec notre Énergie au moment présent afin de procéder avec douceur aux changements dans notre vie. Elle favorise également l’Adaptation aux changements de plus en plus rapide des taux vibratoires de la Planète…

NB : Pour tout rituels ou commandes de produits qui se trouve sur mes sites web n’hesitez pas à me contacter . Visitez mes sites
Contactez moi pour tous vos problèmes.

Moi Grand maître marabout vaudou GAMBADA DJOGBE avec le CERCLE DE LA PROSPÉRITÉ nous œuvrons toujours pour régler vos problèmes au quotidien.

Téléphone : +229 95 67 77 26

Email : gambadadjogbe@gmail.com

Site web : www.rapideretourdaffection.com

Site web : www.gambadavodoun.eklablog.com

Site web : www.gambadadjogbe.over-blog.com

Site web : www.gambadadjogbe.onlc.fr

34.Posté par Grand Marabout GAMBADA DJOGBE le 24/01/2017 12:43
Grand Maître Spirituel HOUNNONGAN GAMBADA DJOGBE

Excellent voyant médium, compétent, spécialiste des travaux occultes dans la Voyance. Dons héréditaire de voyance de père en fils, moi maître spirituel GAMBADA DJOGBE j'ai le pouvoir de vous aider à résoudre vos problèmes de près ou de loin, même les cas les plus désespérés (Par téléphone ou sur rendez-vous). Travail sérieux,efficace et rapide depuis près de 34 ans facilité de paiement (sous forme de don de votre choix)
Votre voyant Maître GAMBADA DJOGBE peut vous aider partout, où que vous soyez, dans tous les domaines comme :
Amour - tendresse - fidélité conjugale - retour de l'être aimé - rencontre d'un nouvel amour - Argent - Chance aux jeux - Trouver du Travail - Examens - Réussite dans la vie professionnelle - Protection contre le danger - désenvoûtement - impuissance sexuelle - guéri les maladies inconnues, etc...

Email : gambadadjogbe@gmail.com


Téléphone : +229 95 67 77 26

Site web : www.rapideretourdaffection.com

Site web : www.gambadavodoun.eklablog.com

Site web : www.gambadadjogbe.over-blog.com

33.Posté par Zotche BABA le 24/09/2016 16:28
Après sa conquête à la recherche de nouvelles puissances divines à satisfaire ses clients dans le domaine de la spiritualité, il fait surface encore de nouveau !!!En pratique depuis plus de 20ans à satisfaire ses clients dans le domaine de la spiritualité : Maître marabout féticheur surnommé BABA ZOTCHEKPONOTE qui signifie MA FLAMME EST ENCORE DEBOUT, mon étoile ne cessera jamais de briller du bénin, vient de se mettre à votre disposition depuis l’Afrique pour tout vos problèmes de spiritualité quelque soit votre pays.Vous qui aviez les larmes aux yeux, les déceptions d’amour, vous cherchez à avoir un enfant dans votre vie, les problèmes de foyer, de femme ou de mari, vous voulez être aimé par une personne, vous êtes vendeuse, chauffeur, électricien, fonctionnaire, commerçant, quelque que soit votre boulot, il y a de bon produit, le parfum ou le savon que vous allez vous laver avec et passer pour avoir une évolution parfaite et meilleur dans votre travail exercé. Des produits et rituels pour le retour d’affection pour faire revenir votre mari ou femme, calmé les tentions de foyer ou de couple, avoir une bonne harmonie dans votre famille, être aimé par son entourage, des amulettes que vous allez porter pour avoir un bon mari sérieux ou une bonne femme sérieuse dans votre vie. Vous voulez trouver le vrai amour, votre âme sœur,…Vous avez besoin de bonne place dans votre travail, vous voulez chasser des esprits mauvais qui vous dérange et vous empêchent d’évoluer dans votre vie .Vous êtes en chômage et en cherche un travail…Il existe aussi la valise mystique qui multiplie l’argent dans la chambre ou vous voulez le Bic magique pour apprenant pour aller aux concours et examens pour une réussite meilleur, ou autres…N’hésitez pas!! Tenter votre chance, essayez voire.Pour les intéressés,voici ci-dessous ces adresses pour le joindre.
contact téléphonique:(00229)66-75-21-17
adresse électronique: babazotchekponote@gmail.com

32.Posté par Jack Iber Monris le 08/01/2016 16:25
Ce ci est très bien que le francs CFA célèbre ces 70 ans d'existence , car c'est une monnaie qui est utile dans la zone CEMAC et en nos jours elle fait plus de valeurs en lui utilisant , cela est bien qu'il célèbre cette nouvelle année.

31.Posté par Pambou le 02/01/2016 14:33
LA ZONE FRANC A 70 ANS : RELATIONS ENTRE EFFICACITÉ ÉCONOMIQUE ET LIBERTÉ MONÉTAIRE

Pourquoi les élites francophones devraient se poser les bonnes questions concernant la souveraineté monétaire de l’Afrique francophoneLe CFA : monnaie véritable ou relique coloniale ? Le CFA : monnaie véritable ou relique coloniale ?


Le Franc CFA a 70 ans. Créé le 26 décembre 1945 après la signature des accords de Bretton Woods par la France, le Franc CFA, franc des colonies françaises d’Afrique, est devenu par la suite le Franc de la communauté financière africaine pour les Etats membres de l'Afrique de l'Ouest (UMOA, 8 pays) et de l'Afrique centrale francophone (UMAC, 6 pays). Le CFA a été créé pour permettre aux entreprises françaises de transférer les ressources financières de leurs activités économiques vers la France.Certains dirigeants et élites africaines ont profité de la convertibilité pour placer les CFA à l'étranger.



La dévaluation du Franc CFA en 1994 par Edouard Balladur, l’inconvertibilité entre Franc CFA et Franc français, la non transférabilité des Francs CFA à l’étranger, l’émergence de deux zones de Franc CFA, celui de l’Afrique centrale et celui de l’Afrique de l’ouest et l’inconvertibilité entre les deux monnaies, modifient la donne monétaire en Afrique francophone avec l’émergence de l’euro pour lequel certains intellectuels africains estiment qu’il ne favorise ni le décollage, ni le développement économique de l’Afrique. Parmi ces intellectuels africains, on retrouve l’économiste togolais, ancien Ministre de la prospective, Kako Nubukpo (15ième rencontre économique d’Aix en Provence). Il estime qu’il faut revoir l’arrimage du Franc CFA à l’euro, que la parité fixe entre l’euro et le Franc CFA agit contre les pays africains francophones, ainsi que l’obligation de ces pays de déposer 50% de leurs réserves de change auprès du Trésor public français. Il estime que l’on peut sortir de l’euro par étapes en modifiant le régime de change actuel pour aller vers un régime plus flexible en arrimant le CFA à un panier de devises.






Voilà les éléments du débat. Comment construire un début de réponse à faire aux différentes élites intellectuelles qui, sous prétexte de souveraineté et de liberté monétaire, estiment que l’on peut sortir de la zone Franc pour bâtir le décollage économique de l’Afrique ? Nous estimons que le débat est d’abord marqué par le sceau de l’émotion, plutôt que par celui du raisonnement technique. Il y a une première anomalie qui vient de ce que la zone Franc n’est pas un espace monétaire qu’il faudra donc construire. Comment réconcilier le Franc de l’Ouest et le Franc du Centre ? Ce n’est pas un débat uniquement académique, mais technique car il faut mettre en place un régime de change qui intègre, entre autres, deux éléments importants : la nouvelle monnaie à créer et sa parité avec les autres monnaies, comme le Dollar, le Yen japonais, le Franc suisse ou le Yuan chinois.



Les intellectuels africains insistent sur la monnaie comme instrument de souveraineté et d’indépendance. C’est la vérité, encore faut-il que cette nouvelle monnaie à créer repose sur des mécanismes d’organisation des productions des économies africaines qui, pour l’instant, restent essentiellement des économies de matières premières que les Africains sont eux-mêmes incapables d’exploiter à cause du manque de savoir-faire et des techniques de production sur grande échelle. Il ne suffit pas de créer une monnaie pour elle-même ; une monnaie politique. Des pays comme la République démocratique du Congo l’ont expérimenté avec le Zaïre (la RDC s’appelait alors Zaïre). Ce fut un échec.



La monnaie repose sur la confiance, ce que semblent oublier la plupart des élites africaines qui se contentent de ne soulever que l’aspect politique de la monnaie, alors que la technique monétaire nécessite une réflexion plus approfondie sur les rapports entre création d’une monnaie et régime de change à adopter. Sans épuiser le débat, je voudrais verser au dossier cinq techniques : les currency boards, le régime de change fixe, le régime de parité glissante, le régime de flottement administré et le régime de flottement pur. Vouloir une monnaie suppose une construction savante, fondée sur une économie réelle productive et non sur des discours et des incantations politiques.

30.Posté par Sidney mbokoko le 01/01/2016 18:20
je crois ce qu’il faut, c’est que les dirigeants africains fassent preuve de responsabilité et ouvrent le débat sur la gestion monétaire. C’est un exercice démocratique auquel nous devons tous participer.objectifs des deux banques centrales d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale ainsi que leur capacité à financer la croissance économique et évaluer la qualité de leur gestion monétaire.

29.Posté par belle fatia mokoko le 01/01/2016 16:29
je pense que la souveraineté est légitime. Car, il est inconcevable qu'après les indépendances, les pays de la zone franc continuent d’avoir une monnaie physiquement fabriquée en France, d’avoir leurs réserves de change déposées auprès du Trésor public français. Mais il ne faut pas penser que la monnaie est l’alpha et l’oméga du processus de développement et de croissance de l’Afrique. Il y a des questions liées à la gouvernance et à la démocratie, à la productivité et à la compétitivité que nos pays doivent résoudre

28.Posté par belle fatia mokoko le 01/01/2016 16:26
Je pense que la souveraineté est légitime. Car, il est inconcevable qu'après les indépendances, les pays de la zone franc continuent d’avoir une monnaie physiquement fabriquée en France, d’avoir leurs réserves de change déposées auprès du Trésor public français. Mais il ne faut pas penser que la monnaie est l’alpha et l’oméga du processus de développement et de croissance de l’Afrique. Il y a des questions liées à la gouvernance et à la démocratie, à la productivité et à la compétitivitévue nos pays doivent résoudre

27.Posté par Edouard DZON le 01/01/2016 12:02
Mr Paul MASSAMBA, le Franc CFA est donc une appellation commune aux deux monnaies circulant dans les 14 pays membres que vous avez cité, de la Zone Franc suivants et dont la convertibilité extérieure est garantie par le Trésor français. Il s'agit de:Pays de la Zone CEMAC : le Cameroun, la République Centrafricaine, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad. Le franc CFA y est émis par la BEAC. Pays de la Zone UEMOA: le Bénin, le Burkina, la Côte d'Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Le franc CFA y est émis par la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO). Jusqu'au 12 janvier 1994, la parité était de 1 FF pour 50 F.CFA ou 1 F.CFA pour 0,02 FF. Depuis cette date, le franc CFA a subi un re-alignement monétaire par rapport au franc français et une nouvelle parité a été définie au taux de 1 Franc français pour 100 Francs CFA ou 1 Franc CFA pour 0,01 Franc français.

26.Posté par Edouard DZON le 01/01/2016 11:59
Après la fin de la 2 gurèrre mondiale et les accord Breton Woods, l'ancien Empire colonial français va se regrouper en Union Monétaire sous des appellation différentes : Départements d'Outre-Mer, Territoires d'Outre-Mer, Territoire sous mandat… qui seront autant de territoires d'émission d'entités différentes créées pour évoluer dans une " zone Franc " qui va comporter une monnaie directrice, le franc métropolitain, et des monnaies satellisée, c'est ainsi qu'est né le Franc CFA. A partir de 1958, le Franc des Colonies Françaises d'Afrique devient le franc de la Communauté Française d'Afrique et signifie aujourd'hui "franc de la Coopération Financière en Afrique centrale" pour les pays de la CEMAC et "franc de la Communauté Financière d'Afrique" pour les pays membres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA).

25.Posté par Edouard DZON le 01/01/2016 11:45
L'émission monétaire en Afrique Centrale remonte à 1920 lorsque le privilège d'émission de la Banque de l'Afrique Occidentale été étendue à l'Afrique Equatoriale Française. Mais pendant la seconde guerre mondiale, l'Afrique représentant l'essentiel du territoire de la France Libre, l'émission des billets en Afrique sera assurée par l'Afrique Française Libre (AFL), puis par la Caisse Centrale de la France Libre (CCFL).

24.Posté par HILAIRE BOBO le 01/01/2016 11:26
les accords bretons Woods ont été signé sous l'impulsion des États Unis D'Amérique en juillet 1944 à Breton Woods, ces accords ratifiés par 44 pays visant mettre de l'ordre le système monétaire internationale mis à mal par la seconde Guerre Mondiale. C'est à par de là que les super puissance ont décidé de créer le Fond Monétaire Internationale et la Banque Mondiale.

23.Posté par JEAN MARIE le 01/01/2016 11:13
Le franc CFA est utilisé dans 14 pays africains membres de la CEMAC, la UEMOA. Il s’agit de: Bénin, Burkina, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo. Leur institut d’émission est la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Et d’autre part des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale : Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad. Leur institut d’émission est la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC).

22.Posté par Pamba Dani le 01/01/2016 10:59
En 1939 le franc français était la monnaie qui circulait dans la plupart des colonies françaises et notamment dans toutes les colonies françaises d'Afrique. Cependant la seconde guerre mondiale conduit à la rupture de cette unité monétaire. Dans les territoires français contrôlés par le Régime de Vichy, le franc lié au Mark se dépréciait avec une forte inflation. A contrario, les colonies ralliées à la France libre bénéficiaient du maintient à la parité ancienne du franc garanti par la Banque d'Angleterre. A la fin de la guerre, les hausses des prix par rapport à 1939 ont été différentes selon les territoires. Elles vont de 2,5 à 5 fois.

21.Posté par Paul Massamba le 01/01/2016 10:58
Il ressort des résultats obtenus que les pays ouest-africains ne remplissent pas de façon satisfaisante les conditions de réussite d’une Union monétaire. Toutefois, en estimant que les critères d’optimalité mis en avant par la théorie des ZMO sont endogènes, la "théorie endogène" conforte les promoteurs du projet ouest africains dans le choix qu’ils font de s’appuyer sur l’unification monétaire pour atteindre l’intégration économique. De même, la discipline et la crédibilité monétaires observée dans la zone franc CFA constituent
également un motif d’espoir supplémentaire pour la CEDEAO.

20.Posté par jean marc lopez le 31/12/2015 17:06
la plupart des pays francophones continuent par plomber allègrement sous le joug du franc colonial dont les intérêts et les bénéfices ne font que la force et l’existence de la France.

19.Posté par solange nkouka le 31/12/2015 16:59
l’Afrique passe par l’émergence économique avec des partenaires différenciés et agissant sur une base du gagnant-gagnant , il ne s’agit pas d’une monnaie pour une autre. Il faut une discipline de convergence monétaire qui permet de s’affranchir de la tutelle de la France et obtenir directement sur le marché international les capitaux dont a besoin les pays africains pour soutenir la création de richesses et sa distribution sous forme de pouvoir d’achat.

18.Posté par ekolo moko le 31/12/2015 16:35
Et cette forteresse monétaire propulsera notre économie.

17.Posté par ekolo moko le 31/12/2015 16:25
Je pense que ce qui fait la force d'une nation ou un groupe de nations c'est avant tout la monnaie. Je pense que si l'Euro est solide c'est tout simplement parce que les différentes nations unies en son sein forment une forteresse économique. C'est pourquoi, dans les pays de la zone franc, il faut qu'il y ait la libre circulation des biens au sein des Etats de ladite communauté.

16.Posté par James le 31/12/2015 15:52
Mbotama elamu po na Franc CFA pour ses 70 ans!

1 2

Les Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces