Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Fonds bleu pour le Bassin du Congo : l’initiative de Sassou N’Guesso crédibilisée


Une conférence sur la création du Fonds bleu pour le Bassin du Congo s’est tenue du 8 au 9 mars 2017 à Oyo, ville située dans le département de la Cuvette, au nord du Congo. A l’issue de cette réunion, neuf pays sur les douze attendus ont crédibilisé l’initiative du Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, en signant le Mémorandum d’accord pour la création de ce Fonds bleu.



La conférence a regroupé les neuf Etats engagés : Angola, Burundi, Centrafrique, Congo, Gabon, RDC, Rwanda, Tchad et Maroc. La cérémonie de signature du mémorandum d’entente s’est déroulée sous le patronage du Président congolais ; en présence de son homologue Faure Gnassingbé du Togo ; et des anciens Présidents Alpha Omar Konaré du Mali et Olusegun Obasanjo du Nigeria.
 
Le Fonds bleu pour le Bassin du Congo est initiative lancée le 15 novembre 2016 à Marrakech (Maroc) par le Président congolais, Denis Sassou N’Guesso, lors de la COP22. C’est un document d’une dizaine d’articles, à travers lequel les pays signataires entendent «mettre en place des instruments adaptés pour la mobilisation des ressources financières dédiées à la mise en œuvre des politiques et stratégies au service de l’économie bleue pour l’espace des pays du Bassin du Congo».

Le Fonds bleu pour le Bassin du Congo prévoit des subventions financières renouvelables chaque année à hauteur de plus de 65 milliards de francs CFA, soit 100 millions d’euros. En termes clairs, le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo vise à valoriser les plans d’eau en raison de leur grande importance dans la production de l’hydroélectricité, l’approvisionnement en eau potable des populations, la pratique de l’aquaculture et l’irrigation de l’agriculture, etc.
 
 

L’initiateur du Fonds bleu pour le Bassin du Congo a appelé les Etats les pays signataires du Mémorandum d’accord de création de ce fonds et leurs partenaires venus de divers horizons à faire preuve d’abnégation pour donner des beaux jours à cette initiative.
 
«Notre engagement dans cette formidable entreprise naissante n’aura de sens que s’il est abnégation et dépassement de chacun. Il n’aura de succès que s’il est conquête d’une large solidarité et exploration d’une grande fraternité. L’essentiel est dans le futur», a déclaré Denis Sassou N’Guesso.
 
Déjà, le Premier ministre congolais, Clément Mouamba, avait appelé à l’inscription fondamentale du Fonds Bleu dans la durée. Pour lui, il s’agit d’un défi de la gestion de l’eau et de la forêt. 

«Il est effectivement question du défi de la gestion harmonieuse de l’eau et de la forêt, parce qu’il faut se rendre compte que les cours d’eau dont regorge la région du Bassin du Congo, grands comme petits, se dégradent malheureusement (…). Il va falloir s’organiser pour gérer au mieux nos ressources parce que pour l’essentiel, la vie se déroule autour de ces bassins», a-t-il déclaré au journal ’’Les Dépêches de Brazzaville’’.
 
Le Bassin du Congo contribue pour plus de 40% à 50 % de ressources en eau déversées dans les océans. Clément Mouamba espère que les pays de la sous-région obtiendront des financements conséquents pour le Fonds bleu, «parce que l’objectif est de faire qu’autour de cette initiative se construisent des projets porteurs capables de soutenir les économies des Etats-membres». 
 
Le Fonds bleu pour le Bassin du Congo répond à deux exigences majeures pour le Bassin du Congo : « la préservation des forêts de cette zone du continent, deuxième réservoir de carbone du monde après celui du Bassin d'Amazonie, tout en garantissant un développement économique permettant aux populations de la région d'améliorer leur qualité de vie»

Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

International | Politique | Economie | Culture | Ecologie | Sports | Science et Technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Le DEBAT sur l'ACTUALITE
Les PtitZ' Annonces