Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Djambala : le procès sur l’affaire de trois présumés braconniers se poursuit

Bertrand Ngomené, Nazaire Kinzélé et Marien Gnouroubia, arrêtés en flagrant délit de détention de plusieurs produits fauniques le 22 mai dernier à Djambala dans le département des Plateaux, seront une fois de plus devant les juges du Tribunal de Grande Instance de cette localité.



Djambala : le procès sur l’affaire de trois présumés braconniers se poursuit
Une audience pour constitution de partie civile, plaidoirie et réquisition du ministère public est prévue ce mercredi 28 juin 2017. Les peaux de panthère, des queux d’éléphants, un crâne de gorille, une main d’un bébé gorille et des plumes des perroquets gris du Gabon sont là les produits des espèces animales qui avaient été saisis auprès de ces trois  présumés braconniers.
 
Ils sont poursuivis pour détention et tentative de commercialisation illégale des trophées d'espèces animales sauvages intégralement et partiellement protégées. L’audience de ce 28 juin fait suite à celle du 31 mai dernier au cours de laquelle ces individus avaient reconnu les faits qui leurs sont reprochés, avant de solliciter auprès des juges une liberté provisoire. Demande dépourvu de tout fondement juridique vu la gravité des actes posés par ces derniers selon les juges en charge du dossier. Le verdict est vivement attendu à l’issue de cette audience.
 
Il s’agirait d’un grand réseau démasqué dans ce département, constitué d’un vendeur des produits de faune, jouant le rôle d’intermédiaire entre les acheteurs et les deux autres qui seraient des braconniers fournissant ces produits. Ces individus, âgés d’une quarantaine d’année, détruiraient les populations animales sauvages déjà menacées d’extinction, sans penser à l’avenir de tout le pays. Ils risquent des peines  pouvant atteindre cinq (5) ans de prison ferme ainsi que des amendes  allant jusqu’à 5 millions de FCFA chacun, conformément aux textes réglementant ce secteur.
 
L’arrestation de ces présumés délinquants fauniques a été l’œuvre conjointe  des éléments de la Gendarmerie Nationale, de la Direction Département du Ministère de l’Economie Forestière grâce aux informations et appui du (PALF) Projet d’Appui à l’Application de la Loi sur la Faune Sauvage.  Ces trois prévenus, ont été déférés au parquet du Tribunal de Grande Instance de Djambala le 24 mai 2017.
 
En rappel, l’article 27  de la loi 37/2008, du 28 novembre 2008 sur la faune et les aires protégées stipule : «L’importation ; l’exportation ; la détention et le transit sur le territoire national des espèces intégralement protégées ; ainsi que de leurs trophées sont strictement interdits ; sauf dérogation spéciale de l’administration des Eaux-et-Forêts ; pour les besoins de la recherche scientifique ».

Gall Mombéti



Nouveau commentaire :

Les Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces