Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Denis Sassou N’Guesso salue les grandes qualités de José Eduardo Dos Santos

Le 5 septembre 2017, à Lunda (Angola), le Chef de l’Etat congolais a salué l’attitude de son homologue angolais, José Eduardo Dos Santos, qui a décidé de quitter le pouvoir et la vie politique. Pour Denis Sassou N’Guesso, l’héritage et la posture de José Eduardo Dos Santos seront une grande référence pour tous les peuples d'Afrique et des autres continents.



Arrivé dans la capitale angolaise le 4 septembre pour une visite officielle, le Président congolais a eu des entretiens avec José Eduardo Dos Santos sur des questions d’intérêt commun entre le Congo et l’Angola.

«Nous sommes confrontés à plusieurs batailles et luttons pour le bien-être de nos deux peuples. Et, en ce moment où il a pris la liberté d’abandonner la vie politique, au moins la Présidence de la République, je ne me priverais pas de me déplacer pour honorer ce geste», a déclaré Denis Sassou N'Guesso.

Et le Chef de l'Etat congolais de rappeler : «Je le connais il y a très longtemps, depuis le temps des luttes de libération nationale, dans les années 60 ou 70, lorsqu’il est arrivé à Brazzaville, en compagnie du Président Agostino Neto. Et moi, j’étais avec le Président Marien Ngouabi», a déclaré Denis Sassou N’Guesso, ajoutant que José Eduardo Dos Santos est «une référence pour les Africains».

Dos Santos quitte le pouvoir après y avoir passé 38 ans. Il a désigné Joao Lourencoen comme candidat du Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA) afin de lui succéder à la tête du pays.

Les Angolais ont approuvé le choix de Dos Santos, puisque les élections générales qui viennent de se dérouler ont porté le ministre de la Défense, Joao Lourencoen, à la tête de l'Etat angolais. En effet, le MPLA a remporté avec plus de 64% des suffrages.

Né en 1954 à Lobito, dans l’Ouest de l’Angola, Joao Lourencoen est un compagnon de longue date de José Eduardo dos Santos. Il s’engage sur le terrain militaire en 1974, en combattant pour l’indépendance de l’Angola.

Dix ans plus tard, sa carrière prend un tour plus politique. Il devient gouverneur et commence son ascension au sein du MPLA : Joao Lourencoen est successivement chef de section politique de l’ex-branche armée du parti ; président de groupe au sein du Parlement ; et vice-président de l’Assemblée.

Dans les années 1990, pour avoir laissé paraître des velléités de succéder à Dos Santos, il a été écarté du système. Il y est revenu quand il a été nommé ministre de la Défense. dès lors, il a rejoint le cercle restreint des dauphins potentiels en 2016, devenant ainsi vice-président du MPLA.

Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

Les Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces