Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Crise libyenne : une solution consensuelle attendue de Brazzaville

Brazzaville, la capitale congolaise, abrite le 27 janvier 2017, la IIème réunion du Comité de Haut niveau de l’Union Africaine (UA) sur la crise libyenne. La réunion vise à proposer une démarche devant faciliter le dialogue entre les Libyens sans l’ingérence extérieure afin de mettre définitivement fin à la crise qui se secoue leur pays.



Crise libyenne : une solution consensuelle attendue de Brazzaville
Tous les regards des Libyens et de la communauté internationale sont tournés vers Brazzaville. La réunion connaitra la participation des représentants des pays membres du Comité (Congo-Brazzaville pour l’Afrique centrale, l’Afrique du sud pour l’Afrique Australe, l’Ethiopie pour l’Afrique de l’Est,  la Mauritanie pour les pays arabes, le Niger pour l’Afrique de l’Ouest) ; des Chefs d'Etat et de gouvernement des pays limitrophes de la Libye ; des représentants des organisations internationales.

Les participants vont se pencher sur l'évolution du dossier et tenteront de trouver des voies et moyens susceptibles de parvenir à une solution rapide et consensuelle au conflit. Certains hommes d’Etat et diplomates affirment que la solution politique à la crise libyenne ne doit pas être imposée. Elle doit plutôt conduire les Libyens vers un dialogue sans inclusive.

Déjà, le chef du gouvernement d'union nationale (GNA), Fayez al-Sarraj, a accepté de rencontrer son rival, le maréchal Khalifa Haftar, au Caire (Egypte). Ces deux hommes se disputent le pouvoir. Le GNA est basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale, tandis que le maréchal Haftar contrôle l'Est du pays.

La ville de Brazzaville va-t-elle relever le défi ?

Tout le monde ou presque veut que le Congo-Brazzaville trouve une solution à la crise libyenne, comme lors du Protocole de Brazzaville en 1987. En effet, le 13 décembre 1988, à Brazzaville, fut signé le Protocole dit de Brazzaville qui marqua la fin de la guerre froide en Afrique australe et préfigura la paix globale dans cette région. C’était sous l’égide du Président Denis Sassou N’Guesso, à l’époque Secrétaire Général de l’Organisation de l’Union Africaine (OUA).
  
Grâce à ce Protocole, Cuba et l’Afrique du Sud se sont accordés  pour retirer leurs troupes de l’Angola, pendant que l’Afrique du Sud se retirait de Namibie, permettant ainsi l’indépendance de ce pays en 1990. Dans la foulée, le pouvoir sud-africain a engagé des discussions avec l’ANC ; lesquelles discussions ont mis fin à l’apartheid et ont permis la libération du chef de l’ANC, Nelson Mandela.

Pour signifier la place prise par le Congo et son Président Denis Sassou N’Guesso, on parle de protocole de Brazzaville.

En réalité, les pourparlers avaient commencé le 2 mai 1988 (Grande-Bretagne) pour terminer le 22 décembre de la même année à New York (USA). Les accords de Brazzaville se sont caractérisés par une extrême discrétion et un pragmatisme dans les méthodes et les procédures.

Nombreux observateurs ne s’empêchent de penser que Denis Sassou N’Guesso de la même expérience pour proposer une démarche adéquate en vue de la résolution de la crise en Libye. 

Valère Lékoumou



Commentaires articles

1.Posté par Le Dégoûté ! le 26/01/2017 17:19
ET POUR LA CRISE DANS LE POOL, "UNE SOLUTION CONSENSUELLE EST ATTENDUE" D'OU ET QUAND ???

MEGALOMANIE, QUAND TU NOUS TIENS ...

2.Posté par Kokoriko le 26/01/2017 19:34
Le dictateur infatigable à montre son incompétence sur tout les plan. Il demeure pour l'heure le plus grand génie de la corruption, qui distribue des ngiris au delà des frontières nationales.
C'est le seul héritage qu'il léguera à sa progéniture

3.Posté par Le Dégoûté ! le 27/01/2017 02:34
Transparency International vient de publier l'Indice de Perception de la Corruption (IPC) 2016 :

Le Congo fait partie du TOP 10 des pays les plus corrompus d'Afrique : 40 ème sur 50 pays !
Et au niveau mondial le Congo occupe la 159ème place sur 170 !

- Bravo Mr Lamyre NGUELE (patron de la lutte anti-corruption au Congo) ; Vous faites un "excellent" travail !
- Mais surtout BRAVO à OKO GAKALA "procureur de la république" du dimanche, qui préfère traquer les opposants au régime dictatorial de Brazzaville ; mais pas les délinquants en col blanc qui écument les finances du Congo et sont archi corrompus.

Vous avez dit "rigueur et vérité" ? Où ça? Quand ça? Comment? Avec qui?
FAITES CHIER OUI !!!

4.Posté par claudianette le 27/01/2017 23:57
monsieur le DEGOUTE,
si réellement vous voulez de la paix dans le pool dans ce cas voyez ça avec vos parents du pool et dites leurs d'arrêter avec leur aveuglement . il me semble que vous avez parfois une mémoire qui s'écrase faite attention à ce que vous dites .

5.Posté par Le Dégoûté ! le 29/01/2017 21:03
@ claudianette

C'est plutôt à vous de dire à vos cobras de malheur d'arrêter d'aller enquiquiner les populations du Pool. Vous avez vu les images de "Brazzanews" qui montrent la débâcle de vos miliciens dans le Pool ? Ils y laisseront tous leur peau s'ils insistent avec cette entêtement de vouloir à tous prix "casser du mokongo" dans le Pool.
Le Pool est le cimetière des miliciens cobras. Ils y seront battus et défaits et anéantis.
Vous aimez le goût du sang ? Vous l'aurez...à vos dépends bien sûr. C'est une promesse.

6.Posté par Kokoriko le 30/01/2017 04:10
Une façon de continuer à exister, à tous les prix.

Nouveau commentaire :

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé



Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso




Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct