Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Crise libyenne : les protagonistes confirment leur présence à la réunion de Brazzaville

Les principaux protagonistes de la crise libyenne ont confirmé, selon La Tribune, leur présence à la réunion qui sera organisée le 9 septembre prochain à Brazzaville, sous l’égide du Comité de haut niveau de l’Union africaine (UA) que préside le Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso.



Khalifa Haftar          et         Fayez al-Sarraj
Khalifa Haftar et Fayez al-Sarraj
Le président du Conseil libyen, Fayez El Serraj, et le chef de l'armée nationale libyenne, Khalifa Haftar, ont annoncé leur participation à cette rencontre, qui fait suite à celle tenue en août dernier à La Celle Saint-Cloud (région parisienne) par le Président français, Emmanuel Macron. De nombreux membres du gouvernement intérimaire du pays et des représentants du Parlement reconnu par la communauté internationale ont aussi annoncé leur présence.

La réunion de Brazzaville connaitra également la participation d’autres pays membres du Comité, notamment le Niger, la Mauritanie, l'Afrique du Sud et l'Éthiopie ; ainsi que celle des pays voisins de la Libye : Tchad, Soudan, Égypte, Tunisie et Algérie.
 
De nouveaux engagements pourront être pris en vue de la résolution de la crise politique et sécuritaire que traverse l'ancienne Jamahiriya depuis 2011, menaçant ainsi de déstabiliser toute la région. Déjà, en janvier dernier à Brazzaville, il a été convenu d'intensifier les efforts afin de promouvoir le dialogue libyen dans le cadre de la mise en œuvre de l'Accord signé en décembre 2015 à Skhirate, au Maroc.

La réunion sur la Libye à La Celle Saint-Cloud, qui s’est inscrite dans la continuité des rencontres qui se sont déjà tenues à différents niveaux, s’était achevée par une déclaration qui souligne que la solution à la crise libyenne ne peut être que politique et qu’elle passe par un processus de réconciliation nationale associant tous les Libyens, y compris les acteurs institutionnels, sécuritaires et militaires de l’État qui sont prêts à y participer pacifiquement, avec le retour en toute sécurité des déplacés et des réfugiés, la mise en place d’un processus de justice transitionnelle, de compensations et d’amnistie nationale, et l’application de l’article 34 relatif aux arrangements sécuritaires de l’accord politique inter-libyen.
 
Dans cette déclaration, les protagonistes s’engagent à un cessez-le-feu et à s’abstenir de tout recours à la force armée pour ce qui ne ressort pas strictement de la lutte antiterroriste, conformément à l’accord politique inter-libyen et aux traités internationaux, et afin de protéger le territoire et la souveraineté de la Libye, et condamnons fermement tout ce qui menace la stabilité du territoire.

Ils sont engagés en faveur de la construction d’un État de droit en Libye, souverain, civil et démocratique, qui garantisse la séparation et le transfert pacifique des pouvoirs et le respect des droits de l’Homme et qui est doté d’institutions nationales unifiées, la Banque centrale, la Compagnie nationale de pétrole et l’Autorité libyenne d’Investissement. Cet État devra garantir la sécurité des citoyens, l’intégrité du territoire et la souveraineté de l’État, ainsi que la bonne gestion des ressources naturelles et financières, dans l’intérêt de tous les Libyens.

De même, ils sont résolus à rendre opérationnel l’accord politique du 17 décembre 2015 et à poursuivre le dialogue politique dans la continuité de la rencontre d’Abou Dhabi du 3 mai 2017.
 
La déclaration indique que les parties en conflit doivent poursuivre le dialogue au-delà de la rencontre de La Celle Saint-Cloud. La rencontre de Brazzaville répond à cette volonté.
 
En fait, les atouts annoncés dans la déclaration de La Celle Saint-Cloud devraient être capitalisés par la réunion de Brazzaville afin de marquer davantage des pas vers la résolution définitive de la crise libyenne. On peut compter sur la sagesse et l’expérience en la matière du Président Denis Sassou N’Guesso. 
image_6.png image.png  (4.19 Ko)
image_7.png image.png  (2.76 Ko)

Gos-Gaspard Lenckonov


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces