Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Crise du Pool : le Congo décrète un deuil national en mémoire des victimes

Suite aux récents événements tragiques perpétrés dans le département du Pool par les ex-miliciens Ninjas de l'ex-rebelle Ntumi, la journée du mardi 11 octobre a été déclarée journée de deuil national sur toute l'étendue du territoire national, en vue de rendre un hommage aux victimes ayant péri dans ces exactions.



Selon un communiqué du ministère du Travail et de la Sécurité sociale publié à cet effet, les drapeaux resteront en bernes durant toute la journée du mardi sur l'ensemble du territoire, tandis que les médias audiovisuels diffuseront de la musique funèbre et religieuse pour le repos des âmes des personnes décédées. Les bars et les bistrots resteront fermés au cours de cette journée.

Un hommage officiel a été rendu ce mardi aux 21 victimes de ces violences armées par les hautes autorités politiques, administratives et militaires en présence des corps constitués nationaux, du couple présidentiel congolais, de missions diplomatiques accréditées au Congo, des confessions religieuses ainsi des parents des personnes décédées.

Selon un dernier bilan officiel, les diverses attaques armées des ex-miliciens Ninjas ont fait au total 21 morts dont 11 agents de la force publique (policiers, gendarmes et militaires) dans les localités du département du Pool au cours des dernières semaines.

Ces violences armées ont également occasionné le déplacement de plus de 5.000 personnes qui se trouvent en errance dans les différentes localités du Pool à la recherche d'un abri sûr.

Face à la persistance de ces exactions, le procureur de la république près le tribunal de grande instance de Brazzaville, André Ngakala Oko, a ordonné lundi l'arrestation par la force publique de l'ex-chef rebelle Ntumi et de ses miliciens, accusés d'actes de terrorisme et d'exactions envers les populations du département du Pool.

Le 22 avril dernier, la justice congolaise a émis trois mandats d'arrêt contre le pasteur Ntoumi et deux de ses proches, à la suite des violences armées survenues le 4 avril dernier dans les quartiers sud de Brazzaville, à l'issue de la proclamation des résultats de la présidentielle anticipée du 20 mars dernier, remportée par l'actuel président Sassou Nguesso avec plus de 60% des suffrages.

Depuis cette date, les ex-miliciens Ninjas ne cessent de multiplier des attaques armées dans le Pool, un département qui a durement souffert par le passé, des conséquences de la rébellion de Ntumi entre 1998 et 2003.


French.China.Org.Cn



Commentaires articles

1.Posté par ancien combattant le 18/10/2016 10:27
Paix a ces etres que la terre leurs soient légères

2.Posté par Geovince lepembé le 18/10/2016 10:28
Que ces ames reposent en paix au de la jeunesse Congolaise nous demandons que justice soit faite

3.Posté par marionnette le 18/10/2016 10:30
Tout le peuple Congolais est avec vous tous nous partageons la douleur mes condoléances les plus attristées à ces familles éprouvées

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces