Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : les actionnaires d’ECAIR SA à pied d’œuvre pour relancer la société

Décidé à faire sortir ECAIR de la zone de turbulence dans laquelle elle se trouve actuellement, le Conseil d’administration s’active pour que les actionnaires se retrouvent le plus vite possible en assemblée générale. ECAIR pourrait retrouver les airs dans un prochain avenir. Une bonne nouvelle pour les 700 employés d’ECAIR et les millions de passagers qui étaient habitués à voyager dans le confort de ses avions de dernière génération.



 

Société anonyme au capital de 57 milliards de francs CFA, la société Equatorial Congo Airlines (ECAIR SA) a vu le jour au mois d’aout 2011. Ayant pour siège social Brazzaville, elle a connu une ascension très fulgurante au point où elle s’est imposée dans le ciel parmi les grands transporteurs aériens.

La société ECAIR est dirigée depuis sa création, en aout 2011,  par Fatima Béyina-Moussa. En 2015, soit quatre ans seulement après sa création, ECAIR a eu une imposante flotte de sept avions dont un  Boeing 767, deux Boeings 757 et quatre Boeings 737. ECAIR a fait de Brazzaville, la capitale de la République du Congo, un hub sous régional.

Galvanisée par sa flotte, en 2015, au départ de Brazzaville, cette compagnie aérienne a transporté plus d’un million de passagers en moins d’une année dans douze destinations différentes : Pointe-Noire, Ollombo, Cotonou, Douala, Libreville, Dakar, Bamoko, Paris, Dubaï, Beyrouth, Bruxelles, etc., en transport multimodal. Dans cette période de croissance, ECAIR a créé des emplois et imposé son image de marque tant au niveau continental qu’international.

En pleine ascension et à un moment où cette société anonyme n’avait pas encore fini d’émerveiller le monde, surviennent des moments  assez difficiles : c’est la vie des entreprises.

Décidés à sortir ECAIR de cette zone de turbulence le Conseil d’administration s’active pour que les actionnaires se retrouvent sous peu en assemblée générale des actionnaires pour être au chevet de cette société, qui pourra retrouver les airs dans un prochain avenir. Une bonne nouvelle pour les 700 employés d’ECAIR et les millions de passagers qui étaient habitués à voyager dans le confort de ses avions de dernière génération.

De l’imminente assemblée générale des actionnaires, pourrait sortir un plan de redressement. C’est le dernier rempart.

Mais, avant d’arriver à cette étape, des audits s’avèrent nécessaires pour permettre aux les actionnaires d’avoir la maitrise de l’information afin qu’ils décident en connaissance de cause.
 

Gall Mombeti



Commentaires articles

1.Posté par Le Dégoûté ! le 19/12/2016 13:38
Bla bla bla...! Quand c'est mal géré, C'EST MAL GERE !!!

Ecair pouvait avait tout pour s'en sortir; mais c'était sans compter avec les mauvais gestionnaires INDECROTTABLES du système.
Et puis, de quels "actionnaires" parlez-vous quand la création de cette société s'est faite dans l'opacité la plus totale ?
Sous d'autres cieux, pas très loin du notre -suivez mon regard- , quand un pays achète un ou des aéronefs sur fonds propres de l'état, les prix sont connus et les actionnaires aussi. Chez nous, bien malin qui saurait qui est le véritable propriétaire d'Ecair. Je ne vous parle même pas des billets vendus 80 euros seulement à "certains" voyageurs. Et l'on s'étonne que les ailes d'Ecair se brisent. A cette allure, il faut être un parfait ignare pour espérer que cette société reprenne les airs.

7 (sept) aéronefs, 700 employés (100 par avion), c'est beaucoup trop ! La moyenne pour une compagnie aérienne digne de ce nom, c'est 40 employés par avion. Mais au Congo, nous sommes les fans de la fable de Jean de la Fontaine "la grenouille qui veut se faire aussi grosse qu'un boeuf". Quelle misère !!!

2.Posté par stepha malonga le 19/12/2016 18:08
pour moi c'est une bonne nouvelle car le souhait de tout les congolais est de voir cela arriver merci et vraiment plus d'erreurs a la venir. espérons que mes chères frères et sœurs retrouverons leurs emplois car c'est n'est pas facile pour nous jeunes de rester a la maison après avoir perdu son emploie

3.Posté par stepha malonga le 19/12/2016 18:08
pour moi c'est une bonne nouvelle car le souhait de tout les congolais est de voir cela arriver merci et vraiment plus d'erreurs a la venir. espérons que mes chères frères et sœurs retrouverons leurs emplois car c'est n'est pas facile pour nous jeunes de rester a la maison après avoir perdu son emploie

4.Posté par Lechauve le 10/03/2017 20:25 (depuis mobile)
Les actionnaires d''ECAIR se moquent totalement de la situation des 700 employés à qui elle ne paie plus les salaires depuis plusieurs. Elle empêche aussi certains d''entre eux de retrouver sous le couvert d''une clause de non concurrence un emploi

International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé



Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso




Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces