Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : le taux de pauvreté en baisse en ville, mais en hausse en campagne

Un rapport détaillé de la Banque mondiale sur le Congo, publié le 3 mai à Brazzaville, indiqué le taux de pauvreté a baissé à Brazzaville de -20% et à Pointe-Noire de -13%, tandis qu’il est en hausse dans les zones rurales, passant de 64,8% à 69,4%.



Le rapporte souligne que le taux de pauvreté au niveau national est passé de 51% en 2005 à environ 36% en 2015. Il s’agit d’un rapport analytique qui s’est focalisé essentiellement sur deux enquêtes nationales de l’Institut national de la statistique de 2005 et 2011 sur les dépenses des ménages, ainsi que des données fournies par la direction générale du plan et du développement et celle de l’économie.

Le document de la banque mondiale rapporte que la forte croissance économique observée durant la période de 2002 à 2015 a contribué à l’amélioration du niveau d’éducation et des infrastructures de base. Cependant, elle n’a pas permis d’éliminer durablement la pauvreté. Bien au contraire, cette forte croissance économique a favorisé l’accroissement des inégalités et de la vulnérabilité.

Selon représentant résident de la BM au Congo, Djibrilla Issa, «de nombreux ménages vivent juste au-dessus du seuil de la pauvreté, restent donc vulnérables et pourraient retomber dans la pauvreté en cas de choc négatif ».

Dans ce rapport, la Banque mondiale fait quelques propositions d’actions prioritaires que le Congo pourrait suivre pour réduire durablement le phénomène de pauvreté et espérer atteindre le taux de 3% d’ici 2015.

Parmi lesquelles : investir dans le capital humain et la formation des jeunes ; fournir des meilleurs services sociaux de base à la population ; accroître la productivité de l’agriculture et la commercialisation des produits agricoles ; soutenir le développement du secteur privé créateur d’emplois et d’augmenter la fréquence de collecte des données sur la pauvreté.

La ministre du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale, Olga Ghislaine Ebouka- Babackas, a fait comprendre que la lutte contre la pauvreté était une préoccupation du gouvernement congolais. Elle a ajouté que le gouvernement reste attaché au partenariat avec la Banque mondiale, qu’elle a qualifié de «partenaire technique et financier primordial».

Gos-Gaspard Lenckonov



Nouveau commentaire :

Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces