Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo diplomatie : JC Gakosso obtient le départ de Stéphanie Sullivan et Saskia de Lang

Un mois après que Jean-Claude Gakosso, le ministre congolais des Affaires étrangères, a demandé son départ à Federica Mogherini, la patronne de la diplomatie européenne, Saskia de Lang, la représentante de l'UE à Brazzaville, a été rappelée à Bruxelles début juin.



Son comportement ayant été jugé « contraire à son statut de diplomate » par les autorités congolaises – qui lui reprochaient d’avoir publiquement critiqué la réélection de Denis Sassou Nguesso , le 20 mars – la position de cette Néerlandaise de 59 ans était, il est vrai, devenue intenable, même si Mogherini lui avait renouvelé sa confiance. Proche de Saskia de Lang et, comme elle, volontiers critique à l’égard du pouvoir, Stephanie Sullivan, l’ambassadrice des États-Unis, quittera pour sa part le Congo avant la fin de l’année.

Francophone et lingalophone, Sullivan transmettra à son successeur les clés d’une ambassade – déjà la plus vaste, la plus moderne et la mieux sécurisée de Brazzaville – en pleins travaux d’agrandissement. Quant à Jean-Pierre Vidon, l’ambassadeur de France, qui a définitivement regagné Paris le 30 mai, il sera remplacé par 
Bertrand Cochery  (lire J.A. n° 2889), chaudement recommandé à Sassou Nguesso par Alpha Condé, son homologue guinéen, auprès de qui il était en poste depuis quatre ans.

Jeune Afrique.Com



Commentaires articles

1.Posté par Ngoma le 11/06/2016 10:19 (depuis mobile)
Bowao , Mokoko et Ntumi doivent être jugés. C'est mon dernier mot.

2.Posté par obami le 12/06/2016 16:37
Racket : extorsion d’argent par intimidation ou violence.

Clément Mouamba a fort à faire. Il a du pain sur la planche. L’une des missions assignées par le Khalife d’Oyo, Denis Sassou Nguesso, au Premier Ministre Clément Mouamba est la lutte contre la corruption, la concussion et le clientélisme. Changement d’époque ou simple diversion ? De toute façon, mission titanesque.

Le phénomène de la corruption a tellement pris de l’ampleur et gangréné des pans entiers de la société du Congo-Brazzaville que celui qui en viendra à bout fera pâlir d’en vie Hercules qui parvint à nettoyer les écuries d’Augias. Le projet d’assainissement est sympathique. Mais il est diabolique, quand, notamment, on en exclue les cas d’école comme Christel Sassou, Gilbert Ondongo, Henri Djombo, Albert Ngondo, Jean-François Ndengué, Antoine Gakosso, Jean-Jacques Bouya qui, justement, tirent les ficelles. A quoi conduit cette brettelle du « chemin d’avenir » sinon vers les Calendes grecques ?

Mafia

Au Commissariat Central de Brazzaville dirigé par le général Jacques Antoine Bouity, les fonctionnaires de police ont échafaudé un système de racket. Une police dite administrative écume la ville capitale, rançonnant les artisans. Les policiers du Commissariat Central de Brazzaville distribuent à tout va des convocations aux patrons artisans qui œuvrent dans les secteurs hors pétrole. Ils participent pourtant efficacement à la diversification de l’économie du Congo-Brazzaville prônée par les institutions de Bretton Woods. Or, il ne se passe pas un jour sans que les policiers du Commissariat Central de Brazzaville ne s’invitent chez les artisans munis d’une convocation pour une éventuelle enquête administrative. A noter qu’au Congo-Brazzaville, la simple présentation d’une convocation équivaut au règlement de la somme de 5000 francs CFA de frais qui atterrissent dans les poches de la police. Cette somme est obligatoire à tout contribuable qui reçoit une convocation d’une quelconque administration. La multiplication des convocations administratives participe de ce racket de type napolitain car, une grande part de cette « taxe » échappe à la comptabilité publique. Vous parlez d’une mafia !

Petits artisans

Parmi les pièces exigées pour l’exercice d’une activité artisanale : un papier du ministère de l’Industrie. Or, les patrons d’ateliers de mécanique, de soudure, de menuiserie, de couture, de tôlerie ne sont pas des industriels. Ils relèvent plutôt de l’artisanat.

Au commissariat central de Brazzaville, les artisans sont accueillis par une horde de policiers en furie prêts à leur mettre le grappin dessus si le « papier de l’Industrie » ne compte pas parmi les pièces du dossier. Pour ceux des artisans inscrits à la Chambre des Métiers qui connaissent la procédure et qui osent faire entendre raison aux policiers véreux, ils sont envoyés dans les cordes. Les femmes policières du commissariat central de Brazzaville sont les plus volubiles et les plus exigeantes. Ces femmes montent le ton pour saper le moral des patrons artisans. L’insolence côtoie l’humiliation. Elles vocifèrent en lingala. « Bimissa bongo ». Elles jouent les méchantes. De vraies vipères. Les menaces fusent : « C’est vous qui dirigez ce pays ? Qu’est-ce que vous voulez nous apprendre ? »

La non-présentation dudit « papier » est sanctionnée par une amende de 120.000 francs CFA en plus de 5000 francs CFA de la convocation. Dans les locaux du commissariat central de Brazzaville, le harcèlement est permanent. La notification de la garde à vue est brandie face aux artisans qui font de la résistance : « vous allez passer la nuit ici si vous ne payez pas, vous ne verrez pas vos enfants ni votre femme » .

Division du travail

Le travail est bien reparti. Une « division du travail » diraient les économistes. Les femmes, serpents à sonnette, agressent. Les hommes, magnanimes, font la modération. Mais la cavalerie n’est pas loin. Au terme de plusieurs heures d’intimidation et de torture morale, un haut gradé, généralement un colonel, se propose de vérifier le dossier. Plus conciliant, le colonel procède ainsi au contrôle et à la vérification des pièces du dossier. Comme après l’attaque de la caravane par les Indiens, l’officier surgit in extremis en sauveur sauf qu’au Commissariat Central de Brazzaville, habile comédien, ce troisième larron n’est pas étranger à la manœuvre d’extorsion des fonds. Le stratagème est huilé. La sentence tombe : « votre dossier est complet. Vous pouvez partir à condition de verser 20.000 francs CFA d’essence pour participation aux frais de déplacement. »

Ce n’est qu’après versement de la somme de 25000 francs CFA au commissariat central de police de Brazzaville que le patron artisan peut recouvrer la liberté : longue journée de garde à vue qui ne dit pas son nom. On l’a vite compris, le colonel chargé de faire respecter la loi est le cerveau du crime. 25 000 francs CFA par artisan, c’est un joli pactole que se partagent les ripoux du commissariat central à la fin de la journée.

Jean-François Ndenguet : éminence grise

Il n’est pas surprenant que Jean-François Ndengué et Jacques Antoine Bouity reçoivent leur part du butin. C’est un véritable racket en bande organisée qui a pris forme dans l’enceinte du commissariat central de Brazzaville. Les taximen de Brazzaville sont victimes au quotidien de ce modèle économique sicilien de la part des policiers qui essaiment les grandes artères de la ville capitale. Ne citons même pas les vendeurs à la sauvette, les marchands des poissons et des légumes et les femmes commerçantes. Quant aux commerçants ouest-africains, ils sont contraints se payer la protection des policiers en vue de passer entre les mailles du filet de la « vraie » administration. La mission de la police est de veiller et assurer l’ordre public, en vérité les flics font partie de l’appareil répressif du Chemin d’avenir. Les policiers du commissariat central de Brazzaville n’ont pas qualité et compétences à contrôler et à vérifier la viabilité des dossiers administratifs. Ni de lever l’impôt de quelque manière que ce soit. Il existe des services au sein des différentes administrations (douane, impôt, commerce, trésor) habiletés à exercer ce genre de tâches. Mais les condés de Ndenguet usurpent leurs rôles.

Le commissariat central de police de Brazzaville a une triste réputation. On y entre comme dans un coupe-gorge. Certains usagers y ont laissé leur peau, leur vie. D’autres, comme Paulin Makaya, Ambroise Hervé Malonga (en short), ont pris la direction de la maison d’arrêt de Brazzaville en quittant ces tristes locaux.

Benjamin BILOMBOT BITADYS

3.Posté par Le Dégoûté ! le 13/06/2016 03:42
Entre nous, que gagne NGAKOSSO et la diplomatie congolaise sur le départ de SASKA DE LANG ? Rien, sinon que celle-ci sera plus virulente en Europe qu'à Brazzaville quand il s'agira du Congo-Brazzaville.

Sur le terrain de ses relations avec l'UE, le Congo de la "nouvelle république" (une vraie merde) sera toujours perdant...comme ses "Diables rouges" séniors et juniors, qui ne savent pas préserver un avantage.

4.Posté par leslie obomadoki le 13/06/2016 11:41
cette ambassadrice ne sait pas ce que l'on appelle par "diplomatie".Elle joue les médiatrices de la haine et du complot.

5.Posté par James Massoumba le 13/06/2016 11:44
C'est plus qu'une victoire d'obtenir enfin ce que les jeunes patriotes Congolais cherchaient depuis longtemps; elles n'ont pas fait montre de maturité ni d'impartialité au lendemain de l'élection présidentielle dont le vainqueur était Denis Sassou N'guesso. Nous voulons Construire un Congo meilleur et uni entre ses filles et fils, malheureusement ces dernières avaient confondues les taches qui leur étaient dues conformément à leurs fonctions respectives.

6.Posté par le figurant le 13/06/2016 11:48
faudra t'il combien de temps pour comprendre que l’époque de la diplomatie congolaise est en effet aujourd'hui une époque qui ne présente pas un silence moins merveilleux. le consensualisme sur la primauté de la souveraineté est aussi le tiers pouvoir que notre république en particulier les représentants ont émis d'une certaine prérogative pour primer l'image publique. la densité du partenariat "souverain" envisage que le Congo décide de celui qui fait bien ou qui ne fait pas bien de son sort en tant que représentant Étatique ou d'un sujet du D I P dérivé. a cet effet, nous voulons que les choses soit de même bonne pour le Congo mais la condition requise est celle qui demande l’éveil de la responsabilité de tout acteur politique interne ou externe concerné pour que la nouvelle république qui est d'ailleurs une continuité que repend au besoins de tous.

7.Posté par LA CAUSE le 13/06/2016 11:49
L' Europe tout comme les états unis sont des grandes démocratie dans le monde ce qui fait qu' ils sont ténu au respect et à l' application des principes démocratiques tels que "" le principe de la non ingérence entre états et le Congo entant que pays souverain n' entend pas se faire dicter sa propre loi par des tierces pays aussi grandes puissances soient ils !
D' ou l' appel du ministre Gakosso vers l' UE et les USA de changer leurs représentantes car l' état congolais qualifie leurs conduite dévier les missions qui les incombent et cela nuira dans nos relations .
" j' ai dit "!

8.Posté par Destin le patriote le 13/06/2016 11:59
Bonne nouvelle enfin! Elles ont confondu la nuance entre "diplomatie" et ingérence dans les affaires politiques internes d'un pays souverain et démocratique ayant toutes institutions en place. Bon débarras, nous sommes assez matures et aptes à résoudre nos différents à travers le dialogue que d'ailleurs nous initions constamment.
Du bon travail de la part de notre diplomatie!!!!!!!

9.Posté par Labelo la petite Acoustique le 13/06/2016 12:09
Effectivement Mr Ngoma ces ennemies de la paix, ces inciteurs a la violence doit être jugés Ntumi, Bowawo, et mokoko pour le bien de la population congolaise, et en ce qui concerne cette ambassadrice elle ne servent a rient d'autre qu'a joué les médiatrice.

10.Posté par identité le 13/06/2016 12:11
si cela consiste réellemement l'obligation la mission et la lourde charge pour excès de pouvoir ou pour faute d’exagération de la représentante d'un ETAT souverain, le gouvernement en la représentation du ministère des affaires étrangères avec la possession de plein pouvoir légué par le président de la république, doit décider de relation diplomatique ou pas en vue de sauvegarder les intérêts, par contre lorsque cette relation est dite menacé l'on doit faire recours aux autorités représentées par ce dernier pour exposer les faits , au cas contraire la décision des autorités congolaises sera une décision d'équilibre pour ainsi supprimer le rapport qui existe entre les ETATS unis et le conso. que le Congo et sa 7eme république reste dans un sens de progrès no de destruction.

11.Posté par junior olembo le 13/06/2016 12:12
La diplomatie est la conduite de négociations et de reconnaissances diplomatiques entre les personnes, les groupes ou les nations en réglant un problème sans violence. Or ces deux diplomates au lieu d'apaiser, ce sont immiscer dans les affaires internes du pays et jusqu'à aiguiser la haine afin que le pays y plonge dans la guerre civile. L'Etat congolais a jugé bon de mettre fin à leur mission pour incitation à la violence et à la guerre

12.Posté par la lumière du congo le 13/06/2016 12:18
la souveraineté est un principe que les puissances: grandes ou petites doivent respecter. aucun ETAT NATION faut il le dire ne doit s’ingérer en cas de force majeur dans les affaires internes d'une souveraineté celle exprimée par le peuple congolais.

13.Posté par LA CAUSE le 13/06/2016 12:23
Le diplomatie c'est aussi le respect des autres des lois et des principes qui sont l'essence même de la démocratie , un état libre et souverain se garde le droit de travailler et coopérer avec le pays qui lui semble le mieux pour une coopération gagnant -gagnant , l' heure des dictas est révolu nous ne sommes plus à( l' époque de tintin au Congo ) à dit >.
N' oublions pas que la diplomatie d' intérêt prime sur la diplomatie de principes et pour cela l' UE et les USA tiennent à leurs intérêts et sont prêt à sacrifier leur représentants.

14.Posté par Jean OKONY le 13/06/2016 13:14
La diplomatie ne demande aucunement à une telle représentation de s'ingérer dans les problèmes internes d'un pays ou seuls les natifs et les habitants de ce pays peuvent en apporter les solutions en utilisant les voies les plus fiables dans le but de palier à ce problème.

15.Posté par Tossangana mbomoko le 13/06/2016 13:31
Si l'ambassadeur des Etats Unis séjourne au Congo pour mettre en péril la diplomatie entre les Etats unis et Congo en créant un climat de tensions et d'hyperbole dans les problèmes internes du pays, le mieux serait qu'elle" leave alone" car elle est là pour détruire et non pour construire.

16.Posté par Tsoupolopolo le 13/06/2016 13:33
Stéphanie Sullivan et Saskia de Lang, deux femmes sadiques qui pensaient voir aboutir leur volonté machiavélique, de mettre le Congo à feu et à cendre. Grosse erreur, car le peuple congolais mature, les a démontré le contraire, il est resté uni et soudé sous toutes les tentatives tendant à le scinder en morceau. Ces deux femmes ont eu à inciter certain politiques de l'opposition à la violence et à des actes barbares sous prétexte de recevoir l'appui et le soutien des USA et de l'EU, or, ils se sont largement trompés et certain sont aujourd'hui, sous le coup de la justice et les instigatrices sous le mandat de quitter le Congo. Que les politiques congolais, appréhendent la leçon et grandissent.

17.Posté par Impliques le 15/06/2016 14:07 (depuis mobile)
Je suis dégouté de voir ngoma et autre franchement vous aviez les enfants ? Si au congo une personne devrait été juger c''''''''est votre . Je vous fais une confidence si votre héros ne veut pas lâcher le pourvoir , c''''''''est la peur de la prison

18.Posté par Impliques le 15/06/2016 14:14 (depuis mobile)
Moukoko en prison . Et autre c''est le mode de sassou la je le reconnais il est général en ça pas pour général pour le congo. Le problème vous . Le reste vont payer a sa place . Un bon ministre devrait aussi ouvrir une enquête pour le panama papers

19.Posté par nguesso fils le 16/06/2016 15:09
Ce qui se passe au Congo , je me demande si vraiment la justice existe au Congo. si oui est -ce que cette justice est applicable qu'aux opposants du pouvoir en place et à la population congolaise ? Le Congo à l'heure actuelle manque d'argent et les noms de certains membres de la famille de Sassou sont cités dans les paradis fiscaux en Amérique latine et en Europe, mais personne n'intéresse à cela , si Mokoko est jugé pour simple vidéo , alors pourquoi pas ouvrir une enquête pour le Panama Papers ?

Chers frères congolais , l'argent c'est rien mais pense à l'avenir de nos enfants , Sassou ce n'est pas un Dieu , il va mourir un jour , mais tous ce qui ont servir direct ou indirect vont paye le prix de l'injustice.

Bonne chance fan de PCT

20.Posté par Bossou MARABOUT le 08/07/2016 13:20



Le Grand Spirituel et Marabout, Sa Majesté Maitre TOSSA, spécialiste dans tous les travaux occultes. De réputation mondiale, mes dons surprenants concourent au succès de grandes personnalités à travers le monde.
Je pratique le maraboutage et la magie depuis mon enfance, je décidais de mettre mes talents et dons aux services du monde depuis 32 ans.
Le Grand Maitre Spirituel TOSSA vous propose des services accessibles 7 jours / 7 pour trouver une solution à vos problèmes liés aux:
• Amour
- Ramener son Ex quelqu’en soit la durée de votre séparation
- Solutions magiques pour tous vos problèmes de couple
• Rencontrer vite son âme-sœur
• Voyance
• la chance
- Bague Magique très efficace pour les jeux de hasard et de loterie
- Bague Magique contre Accident et les forces du mal
- Bague Magique pour la richesse et pour prospérer dans les affaires
- Rituel pour trouver un bon emploi
• Portefeuille Magique et Magnétique
• la fécondité
- Rituel contre toutes sortes de problèmes génitaux
- Guérison de l'impuissance sexuelle
- Guérison de la stérilité
- Rituel pour augmenter la taille du pénis
• désenvoutement
• Gagner toujours Les Procès
Sa Majesté Maitre TOSSA propose de vous trouver une solution à vos problèmes que ce soit par magie blanche, magie noire, le vaudou et dans de meilleurs délais. Quel que soit le type de travail je pratique pour vous, vous n'avez rien à craindre, il n'y a aucun choc en retour, ni d'effets secondaires. Je m'engage aussi à vous apporter mon aide à distance ou sur place quelque soit vos besoins. Sincère et discret, Le Grand Maitre Spirituel TOSSA pratique le maraboutage et la magie pour vous permettre de vivre mieux où que vous vous trouviez.

**** Contacts***:
Site Web: www.maraboutvaudoutossa.wix.com/occulte
E-mail : maraboutvaudou02@gmail.com
Hotmail: mageste2016@outlook.fr
Téléphone: +229 97 63 86 57


International | Politique | Économie | Culture | Écologie | Sports | Science et technologie | Santé




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces