Le Site Portail242.Info n'est ni affilié aux auteurs et aux commentateurs de cette page ni responsable de son contenu

Congo : après l'échec des violences, Okombi et Kolelas veulent négocier...

« La seule médiation c’est celle que devrait mener le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique centrale », a affirmé le président de la Convention pour l’action, la démocratie et le développement (CADD), André Okombi Salissa. Avec Guy Brice Parfait Kolélas, ils ont réitéré, le 18 novembre à Brazzaville, leur vœu de dialoguer avec le pouvoir pour discuter de la gouvernance électorale.



Les dirigeants de l’Initiative pour la démocratie au Congo (IDC), plateforme de l’opposition, se disent disposés à s’asseoir autour d’une table avec la majorité afin de mettre en application les recommandations issues des dialogues de Sibiti et de Brazzaville. « La seule médiation c’est celle que devrait mener le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique centrale. Cette médiation n’a rien donné puisque nous ne nous sommes pas mis en face du pouvoir. Nous ne demandons qu’à dialoguer. La seule issue, c’est le dialogue. Nous ne reconnaissons pas la nouvelle République mais l’ancienne et nous voulons négocier avec les responsables de l’ancienne République, donc par rapport à la République de 2002 », a affirmé le président de la Convention pour l’action, la démocratie et le développement (CADD), André Okombi Salissa.

L’IDC ne reconnaît pas le référendum constitutionnel

Selon cette plateforme, le référendum du 25 octobre dernier est « juridiquement illégal ». « À ce jour, l’IDC ne reconnaît pas le référendum ayant permis au pouvoir de faire passer sa nouvelle Constitution, sujette à plusieurs interrogations. L’opposition incarnée par l’IDC était persuadée que le pouvoir allait se ressaisir. Beaucoup de nos militants sont encore détenus dans les prisons, tandis que d’autres ne sont pas localisables », peut-on lire dans une déclaration publiée par ces dirigeants de l’opposition.

Répondant aux questions de la presse sur les relations entre l’IDC et le Frocad, ces responsables affirment que les relations entre les deux plateformes politiques sont au beau fixe, avant de reconnaître le « déficit » de communication au sein de cette coalition. « Les deux plateformes s’entendent très bien. Cela ne veut pas dire que notre œuvre est totalement parfaite », a reconnu le président de la CADD.

« Notre capacité à mobiliser est intacte »

Pour le secrétaire général du  Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI), Guy Brice Parfait Kolélas, « Ce jour, aucune disposition de désobéissance civile n’était prévue, mais plutôt un meeting. Les jeunes ont réagi par réflexe, car rien n’était programmé », a-t-il expliqué. Et André Okombi Salissa d’ajouter : « N’alimentons pas le champ de la division ».

Sauf changement de dernière heure, ce vendredi 20 novembre, l’IDC et le Frocad communiqueront leur nouveau programme d’actions. Ils affirment cependant avoir la même capacité de mobilisation car, disent-ils, « la lutte continue ». « Notre capacité à mobiliser est intacte », a conclu le secrétaire général du MCDDI.

Josiane Mambou Loukoula

Adiac-Congo.Com



Commentaires articles
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

53.Posté par lili d'owando le 05/03/2016 18:35
sassou pour toujours

52.Posté par fonction le 12/12/2015 12:45
La négociation ne signifie t-elle pas , discuter les affaires communes entre des parties en vue d'un accord ? Est ce que celle des deux acteurs politiques révèle t-elle d'un accord commun ? Le peuple congolais parfois se sent honteux de voir les hommes politiques congolais dans la cadence de jeux , et il en a mare de voir tout ça , il est temps aux hommes politiques de mettre les choses au point pour le développement de notre pays , pour le bien vivre des congolais , pour une promotion de la culture congolaise ; de sa société ; de son économie et de son tourisme . La négociation doit avoir en elle des valeurs susceptibles d'atteindre un accord à l'intérêt de tout congolais .

51.Posté par suite numerique le 12/12/2015 11:09
Le Congo est un pays dans l'union , cela ne doit pas déranger que l'on parle de la négociation entre congolais-congolais , surtout encore l'on est un pays démocratique . L'initiative de la négociation des deux leaders politiques envers l'autre est un exemple favorable au peuple congolais , car c'est de cette façon que l'on doit initier le peuple , quand il s'agit d'un fait . Seulement beaucoup des gens se demandent si cette négociation a t-elle des bases pour que l'on puisse marquer une considération ,parce qu'il ne faudrait pas que les leaders politiques fassent de la politiques un jeux , car il ne s'agit pas de jouer mais de tâtonner jusqu'à concrétiser l'unité nationale , au bénéfice de tout congolais.

50.Posté par integrale le 12/12/2015 10:26
C'est par une bonne entente qu'on voit progresser un pays aux récoltes infinis . Que ça soit les hommes politiques du Congo , que ça soit le peuple congolais ; ce qui a de plus capital c'est de s'unir pour débattre ensemble pour un Congo lumineux , il n'y a rien de plus précieux que ça . La négociation des deux leaders politiques : monsieur Okombi et Kolelas, est d'une bonne initiative , mais suscite des questions à caractère multiple du genre : Cette négociation est-elle d'une allure de préserver la paix au sein du pays ? Cette négociation vient-elle avec l'impression de mettre la main dans une même assiette? D'autres questions aussi se sont posées pour un éclaircissement. Mais que les choses ne se fassent pas à la légère , que les congolais sachent comment manipuler leur politique de quotidien pour que l'on bénéficie de tous .

49.Posté par integrale le 12/12/2015 10:24
C'est par une bonne entente qu'on voit progresser un pays aux récoltes infinis . Que ça soit les hommes politiques du Congo , que ça soit le peuple congolais ; ce qui a de plus capital c'est de s'unir pour débattre ensemble pour un Congo lumineux , il n'y a rien de plus précieux que ça . La négociation des deux leaders politiques : monsieur Okombi et Kolelas, est d'une bonne initiative , mais suscite des questions à caractère multiple du genre : Cette négociation est-elle d'une allure de préserver la paix au sein du pays ? Cette négociation vient-elle avec l'impression de mettre la main dans une même assiette? D'autres questions aussi se sont posées pour un éclaircissement. Mais que les choses ne se fassent pas à la légère , que les congolais sachent comment manipuler leur politique de quotidien pour l'on bénéficie tous .

48.Posté par SagesseNganga le 28/11/2015 10:41
Je pense que notre opposition a compris que le dialogue est la seule voix qui est favorable pour eux et non de passer par la violence, notre pays le Congo avait connus des moments sombres très douloureux alors le peuple ne veux plus revivre ces moments où le pays était diviser.

47.Posté par samuel itoua le 24/11/2015 11:07
Pourquoi encore négocier au moment où ils ont tuer les innocent qui n'avaient rien avoir avec la politique, faut pas que le président négocie avec les traites comme eux, les 2 idiots des ministres que le Congo n'a jamais connus.

46.Posté par Sankara le 23/11/2015 09:05
il y a une chose que Okombi et Kolélas oublient: ON NE NÉGOCIE PAS AVEC SASSOU MAIS ON PREND CE QU'IL VEUT BIEN VOUS DONNER. Et pourtant, ils devraient le savoir après toutes ces années passées auprès de lui.
Okombi qui est le fils spirituel de Sassou ne va pas aujourd'hui nous dire que Sassou est un ange avec qui on peut dialoguer quand lui-même était envoyé en mission pour saper toute tentative de dialogue à l'époque.
voila des leaders qui après avoir fait tuer des dizaines de personnes, veulent aujourd'hui dialoguer; la terre dans laquelle nos frères ont été ensevelis est encore fraîche, ne crachez pas dessus SVP.
Je voudrais rappeler à ces messieurs qui veulent dialoguer aujourd'hui que nous ne sommes pas à notre premier dialogue et Dieu seul sait combien de dialogue nous avons eu dans ce pays, dialogues dont les conclusions finales n'ont JAMAIS ÉTÉS RESPECTÉES…
Nous allons continuer la lutte sans vous car c'est pour vous tous que Sassou a pris la disposition 10 de SA nouvelle et très controversée constitution.
Au fait, l'argent vous a été livré dans des nguiris ou des attachés-cases en lézard style Lazard???

45.Posté par James le 20/11/2015 14:59
Le dialogue est l'une de nos identités en tant que Bantu et Africain......

44.Posté par PRINCE NINON le 20/11/2015 00:10 (depuis mobile)
Commentaire *Vraiment je me demande si tout congolais qui ont commenté avant le sont vraiment. Car accepté et aplaudire le chifon du constitution promulgue par le dictateur sanguinaire comme le soi-disant president actuel du congo ,il faut etre plus que fou, mais soyons congolais ,congo pays petrolier ,a quoi ressemble t'il ?. la contitution d'un pays est le coeur de la nation ,et peut etre changé comme nous changons nos habits. Congolais du bon sens vouloir ou pas notre avenir a eté sacrifier ,alors ne laisons pas le pire pour des generations a venir, je vous demande de bien lire et comprendre la nouvelle constitution avant d'aplaudir .ne sacrifions plus notre pays qui est deja sacrifier.

43.Posté par BIJOU MALOKO le 19/11/2015 17:47
JEUNESSE DU CONGO PREND GARDE LES MEMES QUI VOUS ON POUSSER HIER A LA VIOLENCE AUJOURD'HUI ILS VOUS ACCUSES D'AVOIR AGIT PAR PROPRE REFLEXE NON PAR INCITATION ILS REJETTE TOUTES RESPONSABILITE SUR LA JEUNESSE .
A BON ENTENDEUR SALUT.

42.Posté par pierre nzonko le 19/11/2015 17:34
Oui c'est vrai que le Congo a besoin de la paix et la réconciliation de ses fils pour un Congo fort unit et en paix mais cela ne veut pourtant pas dire que la justice n'a plus sa place dans ce pays qui efface tout crime au nom de la paix le procureur de la république à mit en garde ces opposant à la paix pour des éventuelles poursuites si dérapage y a lors des compagnes référendaires et pendant le scrutins . donc quand laisse à la justice faire son travaille .

41.Posté par pierre nzonko le 19/11/2015 17:19
IL est très déplorable d'avoir les déclarations pathétiques de ces deux grands nom de la politique congolaise quant( OKOMBI) DIT " n'attisons pas la division " et( LANDRI KOLELAS) qui dit" les jeunes ont agit par reflexes " mais de qui se moquent ils ? de ce cette même jeunesse qu'ils ont instrumentaliser et galvaniser par des propos haineux qui poussent à la division et la désobéissance d'ont ils ont appeler sur les médias . aujourd'hui le peuple demande justice car il y a des gens qui ont perdus les biens et voir des parents . ce serai trop facile de passer l'éponge . " j'ai dit" !

40.Posté par DIEUMERCI melinx le 19/11/2015 17:16
ce nous devons savoir est les combine que fait ces gars c'est juste pour fuir la machine judiciaire alors il oublie que le pouvoir politique et juridique sont separés et donc bonne ou pas leur initiative de dialogue ne doit pas empiéter sur ce le droit dit a leur sujet par rapport du 20 octobre dernier

39.Posté par Pepinette de lova le 19/11/2015 16:23
regarder moi ces opposant de n'importe quoi après avoir inciter les jeune a la violence il ce décide de négocié ils ce croit malin que les jeune ou le gouvernement mais il se trempe car le peuple ne ce laissera plus manipuler puis qu'ils ont compris a quoi jouait ces opposant sans projet.

38.Posté par James le 19/11/2015 15:50
La vérité vient lentement malgré tout elle arrive quand même; je salue du moins la prise de conscience de nos opposants malgré tout qui ont compris que le dialogue était bel et bien nécessaire pour chercher de trouver un consensus politique permettant à la classe politique congolaise de retrouver son tempérament habituel.

37.Posté par Jean OKONY le 19/11/2015 15:30
OKOMBI SALISSA et frère intime Guy KOLELAS à mon avis mérite une punition pire que la pendaison hélas que l'actuelle constitution ne le permet pas, après avoir inciter le peuple, trahit le peuple à cause de leurs intérêts personnels et même exposer le peuple congolais à la merci de la mort notamment ils appellent à la négociation, merde pourquoi pas avoir voulu négocier bien avant? Peuple congolais comprenez qu'au Congo il n'y a pas d'opposants politiques parmi tout ceux qui crient démocratie, liberté alternance politique de gauche et à droite car ce sont tous les techniciens de la machine politique et des assoiffés du ventre.

36.Posté par TOSSANGANA BOMOKO le 19/11/2015 15:16
Dieu qui a crée l'ange de lumière déguisé en Satan le diable ne le pardonnera jamais,lui qui est amour et lui qui a voulu prendre de force la trône sacerdotal de Jésus-Christ. On ne négocie jamais avec le diable car il est rempli de ruse et restera éternellement dangereux comme un volcan endormi qui peut se mettre en éruption d'un moment à un autre, juste pour dire qu'il n'y a aucune négociation avec ces deux ennemis du peuple congolais.

35.Posté par Brice le 19/11/2015 15:01
Quand on vois comment tout ce passe en premier sur notre pays et dans ce monde malade je me demande si un jour il va y avoir des opposants dignes, sincère et honnête, parce que tous ces opposants sont assoiffé du pouvoir et ils pensent qu'a leurs intérêts personnels.

34.Posté par max goma le 19/11/2015 15:00
Après l'échec de leur projet visant à chasser du pouvoir le président Sassou par la violence, les émeutes, les manifestations et les soulèvements populaires, Okombi Salissa et Parfait Kolélas font bien de vouloir dialoguer et négocier avec le pouvoir. Mais, ils ne doivent pas poser des préalables. La Constitution a été votée par le peuple congolais lors du référendum et promulguée par le président de la République. Depuis le 06 novembre dernier, le Congo a accédé à la Vleme République. Quoi que disent ces deux gigolos politiques, le train est en marche et il ne reviendra plus en arrière. Ils ont intérêt à saisir cette opportunité que le gouvernement leur donne pour dialoguer sans conditions si non, c'en est fini de leur petite carrière politique. Ils comptaient sur la violence et le chaos, pour revenir rapidement aux affaires et continuer à se remplir les poches avec l'argent du trésor public comme ils savent si bien le faire depuis toujours. Malheureusement pour eux, cette stratégie a échoué grâce à la détermination du peuple congolais à conserver ses acquis à savoir: la paix, l'unité nationale, les infrastructures de base, etc. Aujourd'hui, ils sont finis politiquement et ils veulent simplement attirer l'attention de l'opinion nationale et internationale en se prêtant à des déclarations absurdes. Hélas, cette énième démarche ne va pas non plus aboutir car les congolais sont vigilants et ne se laisseront plus être manipulés par des politiques véreux comme Okombi Salissa et Parfait Kolélas.

1 2 3

Les Top News | Sur le net | Sur les réseaux sociaux | Dépêches | Sur la blogosphère | Dans la Presse | Dans les kiosques | Tribunes et analyses | À l' International | Intox ou Vérité | Clips & Spots | Arrêt sur image | Tribune Libre | Message Usager




Message de VOEUX de nouvel'An 2017 par le président Denis Sassou Nguesso



Arrêt sur image

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle

Le nouveau viaduc de Brazzaville-Sud reliant le Centre-ville à la Case De Gaulle


Portail242.info en direct

Les PtitZ' Annonces